Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nomade des mers, les escales de l'innovation : nouvelle série documentaire quotidienne dès ce lundi.

Nomade des mers, les escales de l'innovation : nouvelle série documentaire quotidienne dès ce lundi.

De ce lundi 29 octobre au vendredi 16 novembre 2018 du lundi au vendredi à 17h35, programmation de la série documentaire inédite Nomades des mers, les escales de l'innovation (15 x 26 minutes).

De la Bretagne à l’Indonésie, le jeune ingénieur Corentin de Chatelperron part avec son équipage sur le catamaran Nomade des mers pour un tour du monde à la reconquête de l’autonomie par la low-tech. Au fil de son périple, il rencontre des créateurs locaux d’innovations utiles et durables. Déssalinisation, hydroponie (une technique horticole hors-sol), culture de la spiruline (une algue très nutritive)… : autant de trouvailles qu’il expérimente. Une aventure maritime pour repenser nos usages.

À voir sur ARTE et en replay sur arte.tv

Lundi 29 octobre France, Concarneau

Mardi 30 octobre Maroc, Agadir

Mercredi 31 octobre Sénégal, Dakar

Jeudi 1er novembre Sénégal, Toubacouta

Vendredi 2 novembre Cap Vert, Île de Santiago

Lundi 5 novembre Brésil, Recife

Mardi 6 novembre Brésil, Rio de Janeiro

Mercredi 7 novembre Madagascar, Tulear

Jeudi 8 novembre Seychelles, Victoria

Vendredi 9 novembre Inde, Chennai

Lundi 12 novembre Inde, Auroville

Mardi 13 novembre Sri Lanka, Trincomalee

Mercredi 14 novembre Thaïlande, Phuket

Jeudi 15 novembre Thaïlande, Phalang

Vendredi 16 novembre Indonésie, Medan

Lundi 29 octobre Concarneau, le départ : À Concarneau, Corentin de Chatelperron prépare le ca- tamaran Nomade des mers pour son voyage autour du monde à la recherche des low-tech et leurs inventeurs. Son but : adapter leurs trouvailles à la vie à bord, pour pouvoir vivre en autonomie tout en protégeant la planète. Dans ce premier épisode, on assiste aux préparatifs in- tenses de la croisière et à la mise en œuvre des low-tech de première nécessité : potager et poulailler de bord ou étonnante perceuse/machine à coudre à pédales... Une aventure maritime revigorante, portée par la beauté des lieux traversés, la vitalité du jeune équipage et la richesse de ses rencontres.

Mardi 30 octobre Maroc, Agadir : Après un passage difficile par le redoutable golfe de Gascogne, le Nomade des mers s’ancre avec soulagement à Agadir, sa première étape. Corentin et son équipage sont venus rencontrer Medhi. Ce jeune inventeur local, aidé d’un copain ingénieur, a trouvé le moyen de produire de l’eau douce à partir d’une ressource quasi inépuisable : l’océan ! Un prototype qu’il n’a testé qu’à toute petite échelle, et que les jeunes gens vont adapter, avec l’aide d’un potier, à la vie à bord.

Mercredi 31 octobre Sénégal, Dakar : Cap au sud, le Nomade des mers continue son périple à travers l’Atlantique. Après avoir longé les côtes du Sahara, le navire mouille à Dakar. Corentin et ses amis ont l’objectif d’équiper le bateau d’une source d’éner- gie électrique – un problème majeur au Sénégal, où seulement 40 % de la population sénégalaise y a accès. Dans un fablab local de «makers», ces rois du recyclage qui bricolent des appareils astucieux face à la pénurie, ils rencontrent Abdulaye, un jeune réparateur de télévision venu du Mali. Passionné par le sujet, il va aider les voya- geurs à transformer l’énergie éolienne en électricité.

Jeudi 1er novembre Sénégal, Toubacouta : Après Dakar, le Nomade des mers s’enfonce dans la man- grove, dans le delta du Sine Saloum, non loin de la frontière gambienne. Comme des millions de personnes, les jeunes marins cuisinent au bois à bord. Mais ce mode de cuisson constitue désormais l’une des causes majeures de déforestation au Sénégal et dans le monde. À Toubacouta, grâce à l’ONG de Jean, les femmes ont mis au point un combustible de remplacement, tiré de déchets agricoles. Elles apprennent aux visiteurs à fabriquer ce charbon vert.

Vendredi 2 novembre Cap Vert, île de Santiago : L’équipage du Nomade des mers arrive à Santiago, l’île principale de l’archipel capverdien. Corentin cherche un système low-tech pour améliorer l’autonomie de son potager à bord, en consommant le moins d’eau possible. Dans la petite baie de Tarrafal, sur une plage magnifique, il rencontre Sergio Monteiro Roque. Cet ingénieur agronome est le premier à avoir développé une technique de culture hors-sol appelée hydroponie. Car le manque d’eau oblige le Cap-Vert à importer 80 % de sa nourriture...

Série réalisée par Vincent Lefebvre, Jacques Offre, David Perrier, Laurent Sardi.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article