Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 29/01 6h56

A voir ce mardi : Hippocrate aux enfers, documentaire de Michel Cymes et Claire Feinstein.

Hippocrate aux enfers est un documentaire remarquable de Michel Cymes et de Claire Feinstein, réalisé par Jean-Pierre Devillers. Ce film est rediffusé ce mardi sur France 2. Horaire sous réserve : 23h10, si le match de football se déroule sans prolongaitons.

De 1933 à 1945, la recherche médicale occupe une place privilégiée au sein du IIIème Reich. Pour valider son idéologie - la classification des races - le nazisme a besoin de la médecine et de ses praticiens. Plus de 70% des médecins allemands répondent à cet appel. Un engagement qui coûte la vie à plusieurs milliers de déportés utilisés comme cobayes d'expériences. Petit-fils de déportés, Michel Cymes retrace le parcours de certains de ces « docteurs » et cherche à comprendre comment ceux qui ont, comme lui, prêté le serment d’Hippocrate, ont pu commettre de telles atrocités.  

Résumé :

"Ce film de 80 minutes suit le fil du deuxième procès de Nuremberg lors duquel 23 médecins et hommes de science nazis furent jugés pour crimes contre l’humanité. Médecin et petit-fils de déportés (ses deux grands-pères sont morts à Auschwitz), Michel Cymes retrace le parcours des médecins les plus emblématiques du système nazi et décrypte les expériences médicales qu’ils menèrent au sein des camps de concentration. Comment des hommes qui ont un jour prononcé le serment d’Hippocrate ont-ils pu se livrer à des actes d’une telle monstruosité ? De cette question qui l’habite depuis qu’il a lui-même prêté serment, le médecin-journaliste fait naitre d’autres interrogations : ces expériences furent-elles « utiles » à la science ? Quel code d’éthique protège aujourd’hui les patients de telles dérives ? Ce documentaire révèle qu’avant d’être des monstres et des sadiques, ces hommes étaient des êtres brillants, issus des meilleures académies de médecine, et qu’ils ont mis leur talent au service du corps social nazi et de son armée plutôt qu’au service du corps humain. C’est l’histoire de ce criminel aveuglement, de cette impardonnable perversion des valeurs que raconte « Hippocrate aux enfers »."

Crédit photo © Lionel Guericolas / MPP/ Bureau 233

Commenter cet article