Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les miracles de la Bible : techniques d'illusions et phénomènes scientifiques expliqués par Majax.

Les miracles de la Bible : techniques d'illusions et phénomènes scientifiques expliqués par Majax.

Très populaire dans les années 70 et 80, grâce notamment à de nombreuses émissions TV, Gérard Majax est l'auteur d'un livre publié en fin de semaine dernière : Les secrets de la Bible vus par un illusionniste.

Un ouvrage inédit capable de remettre en question nos croyances les plus profondes, annoncent les éditions First. Près de 290 pages, environ 20 euros.

"Qui ne s’est jamais demandé s’il n’était pas possible de reproduire – ou du moins d’expliquer – les miracles racontés dans les Écritures saintes ? Changer l’eau en vin, multiplier les pains, marcher sur l’eau… Ces épisodes aussi impressionnants qu’extraordinaires semblent en effet aujourd’hui réalisables grâce à nos moyens technologiques. Mais qu’en était-il à l’époque de la Bible, il y a plus de 2000 ans ? Comment faire apparaître l’invraisemblable aux yeux des mortels ?

C’est ce défi que relève le plus populaire des magiciens, Gérard Majax. Grâce à son expertise et sa maîtrise parfaite des techniques de l’illusion, il rejoint ainsi les historiens et les scientifiques pour expliquer les grands miracles de la Bible. Et si certains mystères résistent encore, du moins propose-t-il de surprenantes pistes de réflexion. On y apprendra ainsi que de simples effets d’illusion ou de puissants phénomènes naturels – à l’époque inconnus ou inexpliqués par la science – ont pu faciliter l’adhésion des fidèles à ces événements aussi vrais que nature !"

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
Y
Il devrait commencer par rendre visite à Saint Vincent de Paul, à Paris, métro VANEAU, mort en 1660, ou celui de Catherine Labouré, à une centaine de mètres, morte en 1876, dont les corps sont toujours intacts,malgré les chaleurs des été et sans aucun trucage. Triste de voir si peu de foi au soir de sa vie. Il aurait du lire Maria VALTORTA avant d'écrire ses bêtises
Répondre