Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La meilleure boulangerie sur M6 : les candidats du Finistère et du Morbihan cette semaine.

La meilleure boulangerie sur M6 : les candidats du Finistère et du Morbihan cette semaine.

Dès ce lundi 3 septembre en avant-soirée sur M6, poursuite de la nouvelle saison de La meilleure boulangerie de France.

Du lundi au jeudi, Bruno Cormerais et Norbert Tarayre partent à la rencontre de 2 boulangeries, 2 artisans, 2 univers... Ils départagent les 2 établissements en compétition à travers 4 épreuves : la boutique, le produit fétiche, le pain et la création. À l’issue de chaque journée de duel, seule une des 2 boulangeries se qualifie pour la finale régionale du vendredi. Les 8 boulangeries finalistes se retrouvent à Paris pour la grande semaine de la finale nationale à l’issue de laquelle “La Meilleure Boulangerie de France 2018” sera désignée.

Cette semaine, spécial Bretagne :

Ce lundi, duel du jour dans le département du Finistère, le bout du bout du bout de la région. Le jury va devoir départager deux établissements boulangers : l'un à Crozon, l'autre à Guipavas. À Crozon, nous irons à la rencontre de Jean, boulanger anticonformiste aux méthodes rustiques qui a installé son four à bois et sa boulangerie minimaliste... au fond d'un parking ! Avec sa femme Magali, ce boulanger atypique propose en petites quantités des produits généreux issus de recettes de grands-mères. Face à eux : Sébastien, installé à Guipavas. Boulanger depuis son adolescence, c'est grâce à sa femme Audrey que ce passionné de bateau se jette à l'eau il y a 2 ans en ouvrant sa première boulangerie. Aujourd'hui, grâce à son épouse et une équipe très soudée, son établissement vogue vers le succès.

Mardi, toujours dans le Finistère. À Mellac, bienvenue chez un couple aussi complémentaire que décalé : Marine, chef pâtissière, et Thierry, chef boulanger. Eux, ce qui les intéresse c'est rigoler, faire du bon pain et surtout se démarquer. Face à nos boulangers décalés, le féru de concours : à Audierne, voici Romain, un boulanger très consciencieux. À seulement 28 ans, ce très bon élève au parcours brillant a obtenu presque toutes les distinctions en boulangerie.

Mercredi, place au Morbihan, réputé pour ses villages d'irréductibles, ses mystérieux dolmens et menhirs, et ses plages, parfaites pour la bronzette… À Pluméliau, bienvenue chez Olivier, artisan breton de la tête au sac de blé. Boulanger depuis sa plus tendre adolescence, c'est après une parenthèse dans la grande distribution que ce grand gaillard chauvin décide de revenir à sa première passion : le pain. Face à lui, Monsieur four ! À Erdeven, voici Martial, un ancien chef de cuisine devenu spécialiste du pain rustique et du four à bois. Une passion brûlante qu'il assouvit grâce au soutien sans faille de sa femme, Babeth.

Jeudi, de nouveau au Morbihan. À Brech, bienvenue chez Maxime, un BBC : Boulanger, Breton, Compétiteur. Un artisan qui aime autant ses baguettes que la compèt ; un boulanger ambitieux qui assume à 100% son envie de gagner. Face à lui, Monsieur « bonne franquette » : à Saint-Nolff, voici Olivier, un ex ingénieur stressé reconverti en boulanger à la cool et sans chichi, qui gère une boulangerie-fournil-restaurant. Ici, on achète du pain rustique et on mange en toute simplicité ; tout est fait pour que les clients se sentent vraiment comme chez eux.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Les notations sont devenues une vaste fumisterie.<br /> Aujourd’hui, notes note : 8 pour une barquette feuilletée avec une sorte de beurre d’escargot et 6,5 pour une vraie préparation. Bien sûr il fallait 1,5 point de différence pour être gagnant.<br /> Il n’y a qu’à nous dire qui doit gagner au début.<br /> Idem la semaine dernière donc plus crédible et donc inintéressant.<br /> Dommage c’était, la première année, assez distrayant.<br /> J’ajoute que je n’habite pas en Bretagne et que je ne connais aucune des boulangeries.
Répondre