Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un livre sur le trio Fredericks Goldman Jones, par Alexandre Fiévée.

Un livre sur le trio Fredericks Goldman Jones, par Alexandre Fiévée.

Il en coûtera près de 30 euros aux fans pour se procurer Fredericks Goldman Jones de l'intérieur. Un beau livre, de plus de 250 pages, attendu dans les librairies à la toute fin de ce mois d'octobre.

Alexandre Fiévée retrace l'histoire individuelle et collective de trois individus qui ont formé le trio francophone le plus surprenant et prolifique des années 1990.

"On y découvre les raisons qui ont poussé Jean-Jacques Goldman à faire appel, à la fin des années 1980, aux services de ses deux compagnons de route, et à institutionnaliser une relation qui existait finalement sur scène depuis plusieurs années. Car si Jean-Jacques Goldman a enregistré d’innombrables succès à travers ses disques solos, c’est surtout au pluriel qu’il s’est construit musicalement et qu’il a ensuite imaginé et traversé l’incroyable et singulière carrière qui a été la sienne.

Ce livre, qui est le fruit de nombreux témoignages inédits (notamment de Michael Jones, mais aussi de tout l'entourage musical du trio : Erick Benzi, Marc Lumbroso, Bernard Schmitt, etc.), nous conduit sur les traces de Michael Jones (guitariste gallois, arrivé en France en 1971), de Carole Fredericks (choriste américaine, arrivée en France en 1979) et de Jean-Jacques Goldman.

Tout y passe : leur enfance, l’apprentissage de la musique et du chant, les premières expériences de groupe, leurs rencontres, les premiers succès, les tournées, les voyages, les guitares, et le mélange des voix".

L'auteur de cet ouvrage propose de se replonger dans l'univers iconographique du trio grâce à des centaines de photographies en grande partie inédites.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article