Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 05/11 6h47

L'histoire et les interprètes du téléfilm Le jour ou j'ai brûlé mon coeur, diffusé ce lundi soir sur TF1.

Adapté d'une histoire vraie, celle vécue par Jonathan Destin, le téléfilm inédit Le jour où j'ai brûlé mon coeur est programmé ce lundi 5 novembre en soirée sur TF1.

Réalisé par Christophe Lamotte. Scénario : Nathalie Hug et Alexandra Julhiet.

Avec : Martin Daquin (Jonathan Destin), Michaël Youn (Patrick Demarescau), Camille Chamoux (Sabine Destin), Clément Manuel (Laurent Destin), Sarah Stern (Marie Demarescau), Camille Aguilar (Camille Destin), Manon Bresch (Clara), Batyste Fleurial (Antoine Demarescau), Luna Lou (Tiffany), Martine Coste (Lise), Marie-Julie Baup (Suzanna), Francis Renaud (Bruno Legrand), Yoann Borg, Rodolphe Congé (Mathieu Caron), Olivier Faliez (Tony, le prof de sport), Alexandra Flandrin (Adèle, la prof d'anglais), Linda Massoz (Jeanne, la prof de maths), Florence Bolufer (Niki, la prof de dessin), Gabrielle Horellou (Vanessa), Vinciane Millereau (Mère de Tiffany), Evelyne El Garby Klaï (Dr. Kemal), Bertrand Constant (Dr. Servant).

Jonathan Destin, 16 ans, tente de se suicider en s’immolant par le feu. Il tombe dans le coma. Pour sa famille, c’est la stupéfaction lorsqu’elle apprend que leur fils était harcelé. Pour le corps enseignant, c’est une profonde remise en question. Pour les harceleurs, le compte à rebours a commencé. 

L'histoire et les interprètes du téléfilm Le jour ou j'ai brûlé mon coeur, diffusé ce lundi soir sur TF1.
L'histoire et les interprètes du téléfilm Le jour ou j'ai brûlé mon coeur, diffusé ce lundi soir sur TF1.

Le CPE du lycée où Jonathan était harcelé depuis des années est interprété par Michaël Youn. Il incarne un homme de conviction, prêt à outrepasser ses fonctions pour retrouver les auteurs des faits.  "Je suis fils de psychologue et de pédagogue, incarner un CPE m’inspirait. A travers ce rôle, j’ai essayé de reproduire ce que mon père aurait fait dans une situation identique. Je souhaitais interpréter un homme moderne, proche des élèves, à leur écoute, mais aussi un être angoissé. Il n’est pas juste un monstre de discipline tel qu’on peut schématiquement l’imaginer."

Sur le tournage, le comédien a rencontré Jonathan Destin, dont l’ouvrage a largement inspiré cette fiction, sur le tournage à Strasbourg. "Dès que je l’ai vu, ma première question a été : «Mais pourquoi as-tu fait ça ?». Il m’a avoué avoir réfléchi trop tard aux conséquences dramatiques de sa tentative de suicide. Parfois, il vaut mieux crier très fort pour se faire entendre. Jonathan hélas, s’est exprimé par ce geste désespéré. Le calvaire qu’il a subi durant des années a été extrêmement difficile à vivre. Aujourd’hui, Jonathan a l’air plus épanoui et c’est le plus important. Maintenant, il existe. Sa mère va de collège en lycée pour raconter son histoire, transmettre son message afin que cela ne se reproduise pas. En revanche, le quotidien de Jonathan est encore marqué par des séjours à l’hôpital pour y subir des greffes. Les conséquences sont à vie".

Crédit photos © Gilles Gustine - TF1 - Ango productions

Commenter cet article