Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Iran vu du ciel, dès ce lundi sur ARTE : vues aériennes uniques et accès à des monuments pour la première fois.

À ne pas louper sur ARTE ce lundi à 18h15 (volet 1) et 18h55 (volet 2), puis mardi à 18h15 (volet 3), la série documentaire inédite L'Iran vu du ciel.

En trois épisodes, cette série révèle l’incroyable richesse des paysages iraniens à travers la rencontre de ceux qui les habitent. Trois itinéraires remarquables, soulignés par des images aériennes exclusives, pour découvrir un Iran méconnu loin des clichés.

Entre paysages éternels et nouvelles géographies modelées par l’homme, L’Iran vu du ciel se fraye un chemin au fil des campagnes et des villes, à la découverte d’une population qui incarne tout à la fois l’Iran traditionnel et un pays en perpétuelle mutation. Du golfe Persique à la mer Caspienne, des chaînes de montagnes enneigées aux déserts brûlants, c’est une terre tour à tour austère et fertile qui définit la culture et la manière de vivre de ses 80 millions d'habitants. Pour la première fois vus du ciel, ces paysages grandioses façonnés entre montagnes, déserts et grandes plaines, racontent une histoire complexe et tumultueuse, et révèlent l’identité de tout un peuple. L'Iran est une véritable mosaïque de cultures, de langues et de confessions. De cette riche mosaïque, résultant des déplacements incessants des populations au gré des vicissitudes d'une histoire multimillénaire, émergent divers peuples avec un territoire, une culture et une identité qui leur sont propres et qu'ils revendiquent avec fierté. Ce visage historique et culturel constitue l’un des aspects de la série. Mais cette dernière se construit également dans le présent par la rencontre de ses habitants et de leur vie quotidienne.

Épisode 1 : Les montagnes ont joué un rôle important dans l’histoire et la culture du pays. Elles sont aussi le berceau de traditions comme le shabdiz – le tir à l’arc à cheval –, une discipline ancestrale toujours pratiquée par Ali Goorchian, ancien champion du monde. Près de l’immense mont Savalan, la ville de Tabriz est un lieu d’échange entre les communautés qui se retrouvent au bazar où subsiste un héritage culturel multinational et multilingue fort. Ce respect entre les communautés, Ramin Kachanlou l’illustre parfaitement. Jeune musulman sunnite, il est en charge de la préservation du Monastère de Saint-Thaddée (église orthodoxe) érigé au sommet d’un plateau dénudé, à près de 2000 m d’altitude à l’extrême Nord-Ouest du pays. Après un passage par les vallons du Kurdistan iranien, le périple s’achève au pied du majestueux mont Damavand, qui surplombe Téhéran, où la jeunesse, malgré les interdits, n’a de cesse de s’ouvrir sur le monde.

Épisode 2 : Malgré un climat hostile, l’homme a su se faire une place parmi leurs paysages uniques. Le lac Namak, qui forme un immense miroir naturel, est l’un d’entre eux. Seules quelques espèces végétales peuvent survivre sous sa croûte salée. Plus au sud se trouve Ispahan, ancienne capitale de l’empire. Sa grande mosquée, abîmée durant le conflit avec l’Irak, est restaurée par la famille Pakdel, que nous rencontrons. Après un passage par Maymand, renommée pour ses maisons troglodytiques, ce deuxième épisode se termine dans la cité légendaire de Persépolis, détruite par Alexandre le Grand, et dont les ruines témoignent encore d’une immense civilisation.

Écrit et réalisé par Peter Latzko ; co-écrit avec Alexandra Perrault ; narré par Laurent lucas.

Crédit photo © Bonne Pioche - ARTE France.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
B
Reportage magifique sur ce fabuleux pays, visité partiellement en 2019, et que l'on aimerait tant revoir. Paysages, histoire, monuments, artisanat, modes de vie, accueil, des souvenirs uniques retrouvés dans ce reportage.
Répondre