Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 05/06 12h30

 

Durant ces dernières années de combat contre le cancer, Franz Olivier Giesbert a dialogué avec Bernard Tapie, et ils ont parlé de tout. Sans fard. 

Le livre Leçons de vie, d'amour et de mort sera disponible dès la semaine prochaine. 360 pages et un prix proche de 22 euros. Éditions Presses de la cité.

"Il ne prend jamais d’antidouleurs et je sais qu’il souffre le martyre. Sa femme partie se faire opérer, une opération lourde. Tout seul avec son chien et ses cancers, il m’appelle de plus en plus souvent pour me dire les mêmes choses, d’une voix faible, oppressée. « Les affaires, la politique, le football, le vélo, la télé, le cinéma, la prison, dit-il, je sais toujours de quoi je parle, contrairement à d’autres. C’est pourquoi les gens m’écoutent, moi. » Il a le « vécu », comme on dit.

L’hôpital aussi, Tapie connaît et il secoue volontiers les cancéreux : « Ne restez pas au plumard toute la journée en vous gavant d’antidouleurs. Bougez-vous et vous vous donnez une chance que ça aille mieux ! » – « Personne ne peut rien dire, j’ai le droit de leur parler comme ça, commente-t-il, j’ai la même maladie qu’eux. »

Pendant ses trois ans et demi de combat contre le cancer que j’ai quasiment vécus au jour le jour, les hospitalisations duraient toujours moins longtemps que prévu : au premier signe d’amélioration, il repartait, signait une décharge et retournait chez lui continuer la lutte. Tapie ou l’homme qui avait décidé de ne pas mourir." 

Commenter cet article