Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 20/06 13h55

Ce dimanche, en première partie de soirée sur la chaîne France 5, dans un nouvel épisode de « Sur le Front », le journaliste Hugo Clément nous emmène à la rencontre des combattant(e)s qui se mobilisent pour la préservation des plus beaux sanctuaires du monde.

Hugo Clément  :

"Qui a osé tuer le protecteur des papillons monarques ? C’est en apprenant la mort, l’année dernière, d’Homero Gomez, le créateur d’un sanctuaire magnifique au Mexique que j’ai décidé de m’intéresser à ces femmes et à ces hommes qui risquent leurs vies pour sauver des espèces en danger. Les cartels mexicains se lancent dans la très rentable filière de la culture d’avocats. Ils ont besoin de terres, quitte à détruire les lieux de vie des majestueux papillons monarques et à exécuter leurs gardiens.

Quelques semaines après le décès d’Homero, 17 rangers étaient assassinés dans le parc des Virunga en République Démocratique du Congo. Ils protégeaient, entre autres, les gorilles de montagne. Nous sommes donc partis à la rencontre de celles et ceux qui, sur place, reprennent courageusement le flambeau. 

Sans aller jusqu’à de telles situations, en France aussi les tensions sont vives autour de certains sanctuaires. La fascinante réserve de Scandola, en Corse, vient de perdre son label européen d’espace protégé. L’intensification des activités touristiques lucratives perturbe la faune et notamment les balbuzards pêcheurs, emblématiques rapaces de l’île de beauté. Sur place, des combattants déterminés dénoncent la surfréquentation, la loi de l’argent et l’utilisation de bateaux très rapides qui bouleversent la biodiversité locale.

Ma plus belle raison d’espérer, je l’ai trouvé en République Démocratique du Congo près du Parc des Virunga en accompagnant les rangers qui protègent le sanctuaire des gorilles de montagne. Grâce à l’abnégation des combattants la population de gorilles dans ce parc est désormais en augmentation. J’ai été également fasciné par les spectacles auxquels j’ai eu la chance d’assister pendant les tournages. Les grappes de papillons monarques par millions, la découverte des bébés gorilles après des heures de marche dans la jungle ou le vol exceptionnel des balbuzards en Corse... Alors faisons-en sorte que ces paradis inestimables continuent de nous éblouir et que l’on puisse les visiter sans les abimer"

Parmi les séquences :

  • "La réserve naturelle de Scandola en Corse, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, héberge des oiseaux uniques : les balbuzards pêcheurs. Assister à leur survol au-dessus des pitons rocheux reste un spectacle exceptionnel. Mais depuis quelques années, ces oiseaux sont dérangés par les bateaux de touristes bien trop nombreux et par l’arrivée de speed boat, aussi rapides qu’imposants. La cadence est telle que la réserve a perdu son label européen en décembre 2020. Comment peut-on tolérer de telles pratiques dans une réserve naturelle ? Des agents de la réserve ont reçu des menaces de mort anonymes. Malgré ce climat délétère. Antoine Orsini, l’ancien président du Conseil Scientifique accepte de dénoncer la surfréquentation et la collusion avec les acteurs économiques du tourisme. Laurence Constantin, présidente d’une association, interpelle directement les bateliers. Nous suivons en exclusivité, Line Le Gall lors d’une mission du Muséum National d’Histoire Naturelle. La botaniste et son équipe inventorient les spécimens de la réserve. Nous nous sommes fait passer pour des touristes pour embarquer sur un speed boat. Le bateau file à toute allure vers la réserve sans se préoccuper de la quiétude des balbuzards. Pire, le bateau se rapproche de leur nid afin de les montrer aux touristes, sans se préoccuper de leur envol. Le bateau s’aventure même dans les grottes, ce qui est fortement déconseillé par les scientifiques".
  • "Les papillons monarques migrent dans les collines de l’Etat du Michoacán par millions tous les hivers et offrent un spectacle à couper le souffle. Le co-fondateur du sanctuaire, Homero Gomez qui avait largement médiatisé son engagement sur les réseaux sociaux, a été assassiné l’année dernière. Aujourd’hui, toute la région se pose la question : « Qui a tué Homero Gomez ? ». Son frère et son épouse pointent du doigt les cartels mexicains qui veulent à la fois couper du bois dans le sanctuaire et étendre les plantations d’avocats extrêmement lucratives. Immersion avec les membres d’un cartel mexicain Nous rencontrons les membres de ce cartel qui terrorise la région. Ils ont mis la main sur le commerce de la drogue et sur celui du trafic de bois. Pour la première fois, nous allons filmer les membres d’un cartel en train de couper des arbres illégalement. Les cartels cherchent à transformer de nombreuses zones forestières en plantation d’avocats, l’or vert du territoire". 

Commenter cet article