Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 06/09 6h02

Une série de 4X52' à retrouver dès ce lundi 6 septembre, sur TF1. Deux épisodes à la suite, deux autres lundi 13.

Ecrite par Carole Noble avec la collaboration de Thomas Boullé, d'après le roman The perfect mother de Nina Darnton. Réalisée par Fred Garson.

Interprètes :

  • Julie Gayet (Hélène Berg)
  • Tomer Sisley (Vincent Duc)
  • Eden Ducourant (Anya Berg)
  • Andreas Pietschmann (Matthias Berg)
  • Cyril Guei (Capitaine Mani),
  • Frédérique Tirmont (Elisabeth)
  • Sylvain Dieuaide (Franck),
  • Maxim Driesen (Lukas Berg),
  • Emilia Nöth (Mia),
  • Halima Ilter (Maryam),
  • Hatik (Bash)

Berlin. Hélène, mère de famille épanouie, voit son quotidien bouleversé lorsque sa fille Anya, étudiante à Paris, se retrouve suspectée du meurtre d’un riche héritier. Hélène se rend immédiatement auprès de sa fille, Matthias, son mari chirurgien restera à Berlin pour être auprès de leur fils qui passe le bac. Aidée de Vincent, avocat mais aussi l’amour de jeunesse d’Hélène, la mère d’Anya ne se doute pas que bientôt, ses certitudes vacilleront… Connaît-elle réellement son enfant ?

Eden Ducourant, qui interprète le rôle de Anya :  

"A la fin de chaque épisode, j’avais très envie de lire le suivant ! J’ai trouvé la structure narrative, construite sur des flashbacks, très intéressante. Ce thriller psychologique m’a tout de suite plu car j’y ai vu une vraie force politique et féministe. Ce qui m’anime dans ce métier, c’est de prendre part à des projets qui sont susceptibles de faire réfléchir, de susciter le débat. En l’occurrence, cette histoire qui s’inscrit dans notre époque dérange autant qu’elle questionne, un peu à la manière du film Promising Young Woman avec Carey Mulligan. J’ai aimé les interrogations qu’elle soulevait sur le rapport parent-enfant, l’éducation, la famille, l’amour… Le scénario, très riche, évoquait aussi les questions de justice et d’injustice. Chaque personnage avait un axe intime et narratif à défendre. Et évidemment, l’héroïne m’a beaucoup plu, paar sa dualité et son côté insaisissable. On ne sait jamais si Anya ment ou si elle dit la vérité. Est-elle innocente ? Coupable ? A la fois fragile et audacieuse, vulnérable et déterminée, elle fait preuve d’une force de conviction qui désarçonne, conjuguée à une forme d’errance intérieure car elle est totalement perdue. Il y a aussi en elle beaucoup de violence et de colère. Révoltée, engagée, sensible aux problèmes de ce monde… C’est une héroïne moderne, habitée par un militantisme et une grande soif de justice. Pour moi, Anya est un personnage aussi touchant qu’effrayant. Interpréter cette jeune femme qui se démultiplie et se transforme était à la fois un cadeau et un super challenge pour moi !"

Une production Quad Drama.

Crédit photo © Julien Cauvin - Quad Drama - TF1.

Commenter cet article