Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publication cette semaine : Ce que m'ont dit les Français, par Cyril Hanouna et Christophe Barbier.

Environ 300 pages et un prix de 19 euros pour le livre Ce que m'ont dit les Français, à paraître mercredi 6 octobre. Ouvrage édité sous la direction d’Isabelle Saporta.

"Le livre événement de Cyril Hanouna qui, en douze ans, a su transformer TPMP et BTP en agora citoyenne où tous : infirmières, étudiants, agriculteurs, routiers, livreurs… peuvent s’exprimer et faire entendre leurs voix", communique l'éditeur Fayard.

Cyril Hanouna :

« J’ai toujours aimé la politique. Comme chaque Français, le plaisir de débattre coule dans mes veines. En douze ans, Touche pas à mon poste ! a évolué : d’un show de divertissement, nous l’avons transformé en une émission de société.

C’est grâce à vous que cette métamorphose a eu lieu. Vous m’avez pris à partie, vous avez fait changer mon regard sur de nombreuses questions de société. Infirmières, étudiants, agriculteurs, routiers, livreurs… Vous m’avez dit : “Cyril, on veut se faire entendre par les gens d’en haut.” Vous m’avez demandé de jouer le médiateur entre vous et les politiques. Ensemble, nous avons révolutionné TPMP pour accompagner ce que vous vivez : la crise des Gilets jaunes, le Grand Débat national, les violences policières, les craintes autour du Covid. TPMP est devenu une agora, la vôtre, où vous pouvez tous, quels que soient vos origines, vos couleurs, vos opinions, vos milieux sociaux, vos orientations sexuelles, vous exprimer librement. Alors oui, quand une population qui n’a pas l’habitude de prendre la parole et qui l’attend depuis trop longtemps s’exprime, parfois ça fait du bruit, parfois même ça dérape. Mais à la fin, on s’est parlé, on s’est respectés et, souvent, on a fini par se comprendre. Et donc par faire société.

Pour décrypter mes émissions, j’ai sollicité l’éditorialiste Christophe Barbier. J’avais besoin de son regard distancié pour cerner ce qui s’est construit durant ce quinquennat d’émissions télé. De nos deux voix ce livre est né. »

Cyril Hanouna à propos du choix des sujets de TPMP :

"Pour repérer les signaux faibles, je dispose de trois personnes qui, toute la journée, me préviennent dès qu’un sujet frémit sur les réseaux sociaux. Moi-même, dès 6 heures du matin, je scanne tout ce que je peux et je mets mes équipes en alerte : « Attention, j’ai l’impression que ce sujet monte. Regardez cela, analysez ce que c’est. Contactez les personnes en messages privés… » Puis je fais un point rapide sur mes radars perso, mes baromètres des réseaux, toutes les demi-heures environ. À 15 heures, je travaille avec l’équipe sur l’émission du soir, dont le menu est déjà arrêté depuis la veille. C’est le moment, la plupart du temps, où je change tout ! À 16 heures, je partage sur les réseaux la liste des sujets qu’on prévoit de traiter et je regarde comment ça réagit. Exactement comme un pêcheur qui balance ses hameçons. À 17 heures, en fonction des frémissements, j’établis le conducteur définitif. Si un sujet n’a pas pris, je le change. Impitoyablement. S’il n’a pas fait réagir à 16 heures sur les réseaux, il n’intéressera pas à 20 heures sur les ondes. J’ai six millions de followers sur Twitter, cela vaut tous les panels et tous les sondages du monde. À 17 heures, je suis même en mesure de prédire notre performance du soir. Je parie avec mes équipes que l’on va faire 1,3 million de téléspectateurs, ou 1,7 million, ou taper la barre des deux millions. Les cartons, je les vois venir de loin ; les bides aussi…"

Concernant les invités :

"Les bien-pensants m’accusent souvent de recevoir sur mon plateau des extrémistes, des marginaux, des monstres, de chercher le « coup médiatique » sans me préoccuper du pedigree de ceux qui prennent la parole. C’est pour moi une accusation injuste et stupide. Injuste, parce que nous débattons vivement avant d’inviter une personnalité « limite ». Souvent, nous allons au bout de notre intention, parce qu’il ne sert à rien d’interdire la télévision à des émetteurs d’opinion qui ont déjà leur public sur les réseaux sociaux. Au contraire : les censurer revient à les conforter auprès de leurs disciples, qui concluent de ces vétos que leurs idoles détiennent une vérité dérangeante, une vérité que le « système » veut étouffer. En invitant les trublions les plus extrêmes, nous les confrontons à une épreuve qu’ils n’affrontent jamais au milieu de leurs fans inconditionnels : la contradiction. Les museler, c’est les renforcer ; les accueillir, les écouter, puis les contredire, c’est les affaiblir. C’est ainsi que mes émissions ont dégonflé ou ridiculisé nombre de complotistes, c’est ainsi que Thaïs d’Escufon, la porte-parole de Génération identitaire, s’est délitée en direct".

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
On annonce une pénurie de papier toilette. On pourra toujours se servir de ces pensées profondes jusqu'au stade annal pour le remplacer.
Répondre
L
Je l'acheterais pour le ranger dans ma bibliotheque à coté de celui de Nabilla.
Répondre
F
Encore un qui se prend pour un futur politicien. Le beefsteak dans l'assiette, l'augmentation incroyable du gaz et de l'essence ; c'est ça qui intéresse les français. L'immigration on en a rien a foutre ! Hanouna est un clown dans le vrai sens, on lui demande de faire le con dans une emission, pas de refléchir. Chacun à sa place.
Répondre