Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Raconté par Clara Luciani, le document Il était une fois Marseille ce soir sur France 3.

Il était une fois Marseille ce mercredi 6 avril à 21h10 sur France 3.

"Je suis née il y a près de trois mille ans, bien avant que la France ne devienne la France. Je suis l’un des plus beaux ports qui borde les eaux de la Méditerranée, une ville-monde où viennent se réfugier tous les peuples de la terre. Je suis une cité rebelle, fière de ma singularité. Ici, on dit même qu’on craint dégun dans ma langue si particulière ! Ici, le football est roi et mes supporters rêvent toujours de gloire. Mais, depuis longtemps, en raison de la violence des hommes, j’ai aussi mauvaise réputation. À cette noirceur qui me colle à la peau, je vais répondre en faisant chanter et danser la France. Voici mon histoire que vont la raconter ces Marseillais qui n’aiment rien autant que leur ville. On m’a appelée Massalia la grecque, Marsiho la provençale, et personne n’a jamais réussi à m’enchaîner. Je suis la plus vieille ville de France, je suis... Marseille. "

Ainsi débute cet autoportrait de Marseille que Clara Luciani a accepté d’incarner. Elle qui a passé son enfance en bordure des quartiers nord de la ville où elle a fait ses études.

Clara Luciani « est » Marseille dans ce récit de 2 600 ans d’une histoire mouvementée et passionnante. Marseille a en effet été un symbole de l’expansion grecque en Méditerranée, elle a appartenu aux comtes de Provence et d’Anjou avant d’être française et d’offrir au pays jusqu’à son hymne national. Véritable carrefour de civilisations, la part de ceux venus d’ailleurs a, à toutes les époques, été très importante dans la ville. Une ville refuge qui au XXe siècle deviendra martyre lors de l’occupation nazie, avec la destruction d’une grande partie de ses quartiers populaires et la déportation de plusieurs milliers de ses habitants. Et toujours, Marseille a été au cœur de la folle ambition de ceux qui dirigeaient la France : Louis XIV, qui lui a donné l’organisation spatiale qu’on lui connaît aujourd’hui, comme Napoléon III, qui y a fait édifier les principaux monuments qui font désormais sa légende. Comme si ceux qui gouvernent le pays mettaient un point d’honneur à marquer de leur empreinte une ville qu’il leur faut sans cesse transformer et remodeler pour mieux la dompter, elle, la cité rebelle, qui a une place à part dans notre histoire.

C’est ce destin unique que raconte Il était une fois Marseille. Le destin d’une ville qui depuis toujours fascine ceux qui s’y rendent comme elle les effraie en raison d’une mauvaise réputation qui lui colle à la peau. Plus d’une vingtaine de Marseillais, dont Philippe Fragione (Akhenaton), Ariane Ascaride, Macha Makeïeff ou Robert Guédiguian, tous originaires de différents quartiers de la cité phocéenne, participent à ce portrait, aux côtés du récit porté par Clara Luciani.

Un film écrit et réalisé par Hugues Nancy.

Crédit photo © Nilaya Productions.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article