Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce soir sur M6...Zone interdite : au coeur d'un procès en Corse, en cour d'assises.

 

 


Zone-interdite.jpg






Mélissa Theuriau présente un numéro spécial de Zone interdite ce dimanche 18 novembre, sur M6 : "Crime passionnel, au coeur d'un procès d'assises".




Septembre 2006 : la cour d'assises de Bastia juge un homme pour un meurtre commis 5 ans plus tôt. Une équipe a obtenu l'autorisation exceptionnelle de filmer le procès dans son intégralité. 5 jours d'audience...




"
9 décembre 2001. Un homme est roué de coups et abandonné dans le maquis près de Calvi.  Son corps, retoruvé 6 mois plus tard à l'état de squelette. Adam Mazari, la victime, était père d'un enfant. Ses proches le décrivent comme attentionné, mais il était connu pour son impulsivité et déjà condamné pour trafic de drogue.


25 septembre 2006. Patrick Sartori, l'accusé, est jugé par la cour d'assises de Bastia. Déjà condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'un bijoutier commis en 1977, Sartori est un homme intelligent, à la personnalité inquiétante et complexe. Il dit avoir tué pour sauver la femme qu'il aime, frappée et violée par Mazari.


Entre ces deux hommes, une femme, Gisèle. Entretenant des relations amoureuses avec l'accusé et la victime, elle est au coeur de l'affaire. Elle nie toute participation à l'affaire
".




Selon le réalisateur du documentaire, Olivier Pighetti, le président de la cour d'assises et les avocats sont enchantés que la justice puisse être montrée de cette façon, de façon brute, qu'elle puisse être donnée dans sa vérité. "Le montage reste neutre, il y a peu de commentaires, pas d'effets musicaux, on n'est pas dans l'empathie. Le président de la cour d'assises m'a vraiment facilité le travail. C'est dans un rôle éducatif qu'il a souhaité  montrer ce qu'est un procès d'assises."




Il n'y a pas de loi particulière qui permette de filmer un procès. Selon le réalisateur, la chancellerie considère que si les présidents de cour, les procureurs, etc...sont d'accord, elle ne s'y oppose pas...




La plus grande difficulté bien sur a été de convaincre les co-accusés de participer. Olivier Pighetti les a rencontrés à plusieurs reprises en leur expliquant qu'il ne cherchait pas à faire un film sensationnel mais que son objectif était de montrer le fonctionnement de la justice.




Pour rappel, un documentaire intitulé "Cour d'Assises" était programmé le lundi 22 octobre à 20h55 sur France 3. Un documentaire qui suivait dans son intégralité le procès d’assises de la cour d’Amiens, jugeant un meurtre avec préméditation.  Selon la chaîne, c'était"un film qui, au-delà du drame intime de deux familles, prenait soin d’expliquer dans ses moindres détails le déroulement du procès, jusqu’à son dénouement. "





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
R
je l ai jamais vue se reportage j aimerais vraiment le voir  en integralite
Répondre
N
Ca fait quand même doublon avec le documentaire diffusé sur la Trois il y a quelques semaines.Sur la Deux, le film aura ma préférence, car présence de Catherine Frot.
Répondre
I
Je vais sans doute regarder ça ce soir. Assez fascinée par ce genre de docs.
Répondre