Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'écrivain Russe Alexandre Soljenitsyne est décédé.






Alexandre Soljenitsyne est décédé hier, quelques mois avant ses 90 ans. Dans la nuit, LCI a diffusé un portrait du prix nobel de littérature et la réaction de Bernard-Henri Lévy.





   
   







Extrait de sa bio, via Wikipédia :




C'est son ouvrage Une journée d'Ivan Denissovitch, publié en 1962 dans la revue soviétique Novi Mir, grâce à l'autorisation de Nikita Khrouchtchev en personne, qui lui acquiert une renommée internationale. Cependant, trois ans après, il lui est impossible de publier quoi que ce soit en Union des républiques socialistes soviétiques et ses romans Le Premier Cercle et Le Pavillon des Cancéreux, ainsi que le premier tome de son épopée historique La Roue rouge, paraissent en Occident où il reçoit le Prix Nobel de littérature en 1970, récompense qu'il ne pourra percevoir que quatre ans plus tard après avoir été expulsé d'URSS. Il n'a en effet pas pu se rendre à Stockholm de peur d'être déchu de sa nationalité soviétique et de ne pouvoir rentrer en URSS, le gouvernement suédois ayant refusé de lui transmettre le prix à son ambassade de Moscou.




Sa vie devient une conspiration permanente pour voler le droit d’écrire en dépit de la surveillance de plus en plus assidue du KGB. Une partie de ses archives est saisie chez un de ses amis en septembre 1965, et il manque d'être assassiné en août 1971 (par un « parapluie bulgare »). Une de ses plus proches collaboratrices a échappé de justesse à un étranglement et un accident de voiture. En décembre 1973, paraît à Paris (en version russe) L'Archipel du Goulag où il expose le système concentrationnaire soviétique du Goulag, qu'il a vécu de l'intérieur, et la nature totalitaire du régime staliniste. Écrit entre 1958 et 1967 sur de minuscules feuilles de papier enterrées une à une dans des jardins amis, une copie avait été envoyée en Occident pour échapper à la censure. Il décida sa publication après qu'une de ses aides fut retrouvée pendue : elle avait avoué au KGB la cachette où se trouvait un exemplaire de l’œuvre. Cette publication lui vaut d'être déchu de sa citoyenneté et d'être expulsé d’Union Soviétique en février 1974.




Liens :


Intégralité de la fiche Wikipédia .


L'article de Libération .


En France, Alexandre Soljenitsyne avait participé aux Dossiers de l'écran. Extrait via le site de l'INA .


L'hommage de Nicolas Sarkozy
.




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
B
J'ai lu l'archipel du Goulag et c'est vraiment superbement ecrit (en tout cas la traduction francaise). <br /> C'est tres prenant et on decouvre un univers (la police secrete qui vient vous chercher la nuit parce que les voisins dorment, les voitures qui entrent mais ne sortent jamais de certains tunnels etc...)<br /> En tout cas ce n'est pas du tout prise de tete, et c'etait la realite...
Répondre
K
Une figure du XXème siècle que cet homme.
Répondre
C
Emblême de la dissidence. Je me rappelle l'avoir découvert chez Pivot, un évènement à l'époque. Et diffusé en prime (impensable aujourd'hui...).
Répondre
P
On perd l'un de nos plus grands penseurs.
Répondre