Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Delphine de Vigan vainqueur du Prix Roman France Télévisions 2011

 

RIEN-N-1.JPG

 

Rémy Pflimlin, Président de France Télévisions, et les membres du jury ont remis le Prix Roman France Télévisions 2011 ce jeudi 3 novembre à Delphine de Vigan pour Rien ne s’oppose à la nuit – JC Lattès.

 

Après plusieurs heures d’échanges, de discussions intenses et passionnées, 20 téléspectateurs amoureux de littérature, venus de toute la France métropolitaine et d’Outre-mer ont décerné le Prix Roman France Télévisions 2011.

 

Delphine de Vigan a obtenu au 3ème tour de scrutin, 11 voix contre 6, à Sorj Chalandon pour Retour à Killybegs et 3 voix à Brigitte Giraud pour Pas d’inquiétude.

 

Le 26 septembre dernier, six romans avaient été choisis par le jury de sélection présidé par Olivier Barrot et composé des animateurs et journalistes  :

- Bessora, "Cyr@no" - Belfond

- Sorj Chalandon, "Retour à Killybegs" - Grasset

- Brigitte Giraud, "Pas d’inquiétude" - Stock

- Christian Oster, "Rouler" - L’Olivier

- Sylvain Tesson, "Dans les forêts de Sibérie" - Gallimard

- Delphine de Vigan, "Rien ne s'oppose à la nuit" - JC Lattès.

 

La note de l'éditeur (via FNAC.com) sur le roman de Delphine de Vigan :

La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. »

Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force".

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article