Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 01/04 6h47

 

image007.jpg

 

TVNEWS tele

Tous les dimanches, Daniel Mirales accroche une pancarte autour de son cou : « Je suis un voleur. J’ai dérobé 250 000 dollars ». Ensuite, il doit arpenter le boulevard le plus passant de sa petite ville du Texas. Chaque week-end durant 6 ans, il devra accomplir cette « peine de la honte », une sentence ordonnée par un juge texan.

 

Aux Etats-Unis, l’humiliation publique est l’un des visages de la justice. Des maris violents obligés de présenter des excuses devant leur voisinage, des enfants exhibés à l’école avec un panneau « J’ai séché les cours » : une sorte de retour du pilori, plébiscité par certains juges et policiers. Dans l’Arizona, un sheriff s’est même autoproclamé « Sheriff le plus sévère de tout le pays ». Il fait tout pour humilier les prisonniers de son comté. Tenue règlementaire : sous-vêtements rose bonbon, et costumes de bagnards. Tous les jours, ils ramassent les déchets sur le bord de la route, enchaînés les uns aux autres.

 

Même les citoyens s’y mettent ! C’est le cas de Brian Bates, à Oklahoma City. Armé d’un petit caméscope, il prend en chasse les prostituées et leurs clients pour les filmer en pleine action. Il poste ensuite les vidéos sur un site internet, pour que toute la ville soit au courant. A New York, un habitant, Jimmy Justice, s’en prend aux policiers. Stationnement gênant, mégot écrasé par terre, il traque le moindre faux-pas des forces de l’ordre.

 

Humiliations publiques, procès spectacle : les excès de la justice américaine : Un document d’Olivier Pighetti, Piments Pourpres Productions, présenté par Bernard de La Villardière le dimanche 15 avril à 22h45 sur M6.

 

Commenter cet article