Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 10/03 6h45






DP-Les-parents-les-plus-str.jpg


Sur M6, l'émission LES PARENTS LES PLUS STRICTS DU MONDE revient déjà avec deux nouveaux épisodes dès 20h40 ce mercredi 10 mars. Pour convoiter lae public féminin, la chaîne a d enouveua programmé l'émission face à du football.
 


Episode MADAGASCAR

Résultats scolaires en dent de scie, insolence, refus permanent de l’autorité, rupture de dialogue avec les parents ou encore éloignement du cercle familial ne sont que quelques exemples de la crise d’adolescence… Mais que faire quand cette crise d’ado devient ingérable pour les parents ? Comment faire pour se sortir de ce cercle infernal et guider son enfant dans le droit chemin ? Dans Les Parents les plus Stricts du Monde, deux adolescents en crise ont fait le choix de partir une semaine à l’autre bout du monde dans une famille francophone qu’ils ne connaissent pas. Immergés dans une culture aux antipodes de leurs repères familiers et confrontés à des règles d’éducation différentes, ils vont tenter de résoudre leurs problèmes, d’analyser leur comportement pour renouer le dialogue avec leurs parents…


Dans cet épisode, direction Antananarivo à Madagascar, un des pays les plus pauvres du monde… La cellule familiale est une valeur refuge pour la culture malgache, seul moyen d’assurer un avenir stable aux générations futures.


Adolescente en pleine révolte, Marie, 15 ans et demi, est lycéenne. Elle s’énerve très vite, a un fort caractère, déteste qu’on lui fixe des règles et aime tout ce qui est interdit. Rien ne va plus avec sa maman depuis le divorce de ses parents il y a deux ans… Une violence verbale s’est installée. Sa mère s’inquiète de ses fréquentations. Ces disputes régulières sont un enfer pour tout le monde et surtout pour Michel, âgé de 7 ans, le demi-frère de Marie. Il est complètement mis sur la touche par sa grande sœur. La vie de famille est devenue un véritable enfer. C’est pour résoudre tous ces problèmes que Marie a décidé de partir au bout du monde.


En échec scolaire, Mickaël a 17 ans. Il vit avec ses parents et son petit frère. La relation qu’il entretient avec son père est extrêmement conflictuelle : « Je suis tout le temps dehors… jamais chez moi, je ne mange pas là… pars tôt et rentre tard… Mon père est « toujours en train de gueuler… ça me saoûle, c’est chiant ». Depuis quelques mois, la situation s’est aggravée car Mickaël, en CAP-peinture, s’est fait licencier par son patron. L’adolescent pense vivre sa vie comme il l’entend, sans recevoir de conseils de personne. Son père est à bout : « Il n’ est pas honnête, il n’a pas de scrupules, est menteur comme un arracheur de dents… J’en ai marre ! Je suis arrivé à un stade où je vais baisser les bras… » C’est avant tout pour renouer le dialogue avec son père qu’il a décidé de partir dans une famille aux principes d’éducation stricts.


Ces deux adolescents ne se connaissent pas et se retrouvent à l’aéroport. Ils vont être accueilli par Mamy et Niarintsoa, parents malgaches de 4 enfants. Respect, politesse, participation aux tâches ménagères, contrôle des sorties et horaires stricts sont les règles de cette famille unie. Les enfants doivent demander l’autorisation pour tout, permission qui n’est pas toujours accordée… Nos deux adolescents vont-ils s’adapter à une famille qui ne tolère aucun écart ? Pendant une semaine, ils vont devoir cohabiter. Marie et Mickaël partageront leur quotidien, leurs sorties et leur règle de vie. Marie va rejoindre un orphelinat où elle prendra en charge l’entretien des lieux et des enfants. Habituée à faire ce qu’elle veut, elle ne va faire aucun effort d’adaptation… Mickaël, quant à lui se retrouvera dans une association caritative qui a pour but d’approvisionner en eau la population. Il ne va malheureusement pas comprendre l’importance de sa mission. A la fin de leur séjour, seront-ils à la hauteur des espérances de la famille malgache et des organisations qui les accueillent ? De retour en France, une semaine plus tard, l’expérience aura-t-elle été bénéfique ? Changeront-ils de comportement avec leurs parents ? Réussiront-ils à vivre pleinement leur passage dans le monde des adultes ?



Episode REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO


Dans ce nouvel épisode, direction Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo. C’est un pays grand comme quatre fois la France et c’est aussi l’un des pays les plus pauvres du monde. Pour Solène et Adrien, adolescents habitués à vivre en Europe, le choc va être rude.


Solène a 15 ans. Lycéenne, elle est en pleine crise avec sa mère et est devenue incontrôlable. Elle rend responsable sa mère du divorce de ses parents : « tout a changé, j’ai pris la défense de mon père, je la respecte plus… ». Aujourd’hui, elle passe sa vie avec ses copines et ne fait plus rien chez elle : « je suis inquiète, je ne sais pas ce qui va se passer ».


Adrien a 16 ans. Ses deux dernières années, il a fréquenté pas moins de 6 établissements scolaires. Il parle très mal à sa mère : « s’il n’a pas tout de suite ce qu’il veut, il explose… il me répond avec des grossièretés à n’en plus finir… ».Adrien est un ado égocentrique qui ne s’occupe que de son look et de sa passion : le football. « j’aime avoir le contrôle,… il faut que j’en fasse qu’à ma tête… » et gare à celui qui le contredira. Il est grand temps qu’il grandisse…


Pour essayer de les remettre dans le droit chemin, ils vont être accueilli par Espérance et Robert, parents de 5 enfants de 17 à 8 ans. Ils habitent dans un quartier populaire de Kinshasa mais l’influence de la rue et ses dangers, comme la délinquance et la prostitution, sont une de leur grande préoccupation. Pas question pour les enfants de sortir comme ils veulent… Ils ont donc mis en place des règles strictes et les enfants quittent rarement la maison. Robert et Espérance travaille beaucoup, et, comme le veux la culture congolaise, les enfants ont appris à s’occuper de la bonne marche du foyer. Malheureusement, Solène et Adrien, incontrôlables, vont leur donner du fil à retordre… Pour les plonger dans leur mode de vie, les parents congolais vont envoyer Solène dans un centre pour enfants des rues. Cette association de quartier se charge de les nourrir, de les envoyer à l’école et surtout de les aider à reprendre une vie à peu près normale. Solène qui ne s’est jamais occupée des autres aura beaucoup de mal à s’intégrer… Adrien va intégrer un centre de formation d’exception : l’Ecofoot. Ce centre permet de repérer les futurs joueurs de l’équipe nationale. Et, malgré l’intérêt que porte Adrien au football, il ne fera aucun effort pour échanger et rentrer dans le rang…



Commenter cet article

anonymes 02/07/2010 18:14



quelqu'un peut me donner un site pour reg ces deux episodes


 



lisa 05/04/2010 21:31



et pourquoi pas d'abord parler de la facon dont les occidentaux elevent leurs enfants?pourquoi envoyer cette"pauvre gosse"ailleurs?je pense que les premieres personnes qui doivent etre blames ce
sont les parents de ces enfants mais pas ceux qui les ont accueillis  afin de supporter leurs sales caracteres!!!de toute facon,c'est la faute de la communaute,de la societe et de lleur
entourage  qui les ont appris  a se conduire de cette maniere.ces ados ne sont pas nes rebelss,d'ailleurs personne nait rebelle mais on le devient,alors moi je pense que ces deux la ont
eu de la chance d'avoir quelques experiences et de voir une autre face de la vie,comme ca ils pourraient moins chialer



freemind 04/04/2010 13:47



j'ai vu hier soir la rediffusion de l'épisode à Madagascar ! je trouve scandaleux qu'on ait obligé des jeunes à aller à la messe, déjà, il fallait supporter un couple rigide vraiment
boarder-line, avec leurs sourires mielleux ! meme à l'armée, c moins rigide que ça ! La pauvre gosse qui vit avec ce genre de tarés!



Roé 18/02/2010 15:17


Face au foot, bonne contre programmation pour attirer le public féminin.


jp 18/02/2010 15:08


télé bas de gamme