Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelle saison de Sale temps pour la planète : "SOS Kiribati".

 

SALETEMPSPOURLAPLANE_preview.jpg

 

TVNEWS tele

S’intéressant aux conséquences du réchauffement climatique, la sixième saison, inédite, de la série documentaire "Sale temps pour la planète" part enquêter dans cinq nouveaux pays. Première étape ce mardi à 21h30 sur France 5, les îles Kiribati, que menace la montée des eaux du Pacifique.

 

Le communiqué de la chaîne : "Vues d'avion, les iles Kiribati forment un collier d'emeraude au coeur d'un ocean Pacifique d'un bleu profond. Depuis des siecles, la vie est insouciante et joyeuse pour les 140 000 ames qui peuplent ces 33 atolls. Une vie en harmonie avec la nature. Mais ces iles coralliennes sont a seulement deux metres au-dessus du niveau de la mer. A mesure que la temperature planetaire augmente, ces terres risquent d'etre totalement englouties par la montee des eaux d'ici a 2050. Deja, les habitants vivent les premiers changements, l'inquietude se fait jour. Claire, une jeune-femme tres engagee et ancienne nonne, a fait de l'environnement son nouveau sacerdoce. Regulierement, elle organise des reunions pour sensibiliser la population car beaucoup ici n'ont jamais entendu parler des changements climatiques. Elle va regulierement dans les zones les plus affectees par la montee des eaux. A Tarawa, l'ile principale, le village de Tebikenikora est devenu le symbole de l'urgence climatique, depuis la venue de Ban Ki Moon en septembre 2011. Dans le village, a chaque grande marée, c'est une nouvelle angoisse pour les quelques centaines de familles qui y vivent..."

 

Depuis 2007, la collection initiée par Morad Aït-Habbouche et Hervé Corbière a dressé un état des lieux des conséquences du changement climatique dans vingt-deux pays. Après les îles Kiribati, les destinations de cette sixième saison sont la Thaïlande, l’Argentine, l’Italie et la Tanzanie.

 

Serie documentaire produite par Elle est pas belle la vie !, avec la participation de France Televisions, de Planete + Thalassa et du CNC. Episode de 52' realise par Morad Ait-Habbouche. 2011.

 

Crédit photo © Elle Est Pas Belle La Vie.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
<br /> Navrant exemple de désinformation, habituelle chez France 5. Si tout ce qui est présenté était dû au RCA (qui n'existe plus depuis 15 ans) et à une forte montée des<br /> niveaux océaniques (moins de +2 mm/an depuis 1900 !...), nos îles basses (Sein, les Glénan, Ré) connaîtraient les mêmes turpitudes, ce qui n’est pas le cas.<br /> Les causes locales pour les îles du Pacifique sont l’érosion et l’enfoncement des îles volcaniques dans le manteau terrestre. Mais cela, FR5 se garde bien d’en parler : le bouc émissaire est<br /> le RCA et les coupables sont les pays occidentaux. Delirium Carbonum !....<br />
Répondre
J
<br /> Navrant exemple de désinformation, habituelle chez France 5. Si tout ce qui est présenté était dû au RCA (qui n'existe plus depuis 15 ans) et à une forte montée des<br /> niveaux océaniques (moins de +2 mm/an depuis 1900 !...), nos îles basses (Sein, les Glénan, Ré) connaîtraient les mêmes turpitudes, ce qui n’est pas le cas.<br /> Les causes locales pour les îles du Pacifique sont l’érosion et l’enfoncement des îles volcaniques dans le manteau terrestre. Mais cela, FR5 se garde bien d’en parler : le bouc émissaire est<br /> le RCA et les coupables sont les pays occidentaux. Delirium Carbonum !....<br />
Répondre