Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Sexe, salafistes et printemps arabe" (document de Paul Moreira).

SEXESALAFISTESETPRIN_preview.jpg

 

TVNEWS tele

"Nous sommes morts émotionnellement, nous sommes comme des zombies", confie un jeune Égyptien à Paul Moreira, près de la place Tahrir. Parler de sexe dans des pays désormais tombés aux mains des islamistes. Incongru ? Pas tant que ça. Paul Moreira plonge dans le coeur le plus intime d'une révolution inachevée. A découvrir ce lundi à 22h45 sur Canal+.

 

On l'ignore souvent, mais de nombreux jeunes révolutionnaires présents place Tahrir pendant ces jours de janvier 2011 hurlaient : "Nous voulons pouvoir nous marier". Ils voulaient le pain, la liberté et… le sexe. L'histoire ne retiendra que les aspects les plus ténébreux de ce désir trop longtemps contenu : les jeunes journalistes occidentales violées par des foules d'hommes surexcités au beau milieu de la place Tahrir…

 

Ce film remonte à la source des agressions sexuelles répétées contre les femmes en Égypte. Entre obsessions et tabous. Entre l'interdiction du sexe avant le mariage et la diffusion massive de pornographie sur Internet. L'Égypte est le quatrième consommateur mondial de sexe sur Internet. Désirs bouillonnants et frustration génèrent des conduites violentes vis-à-vis des femmes. Des milliers d'agressions en pleine rue. Le film montre, images à l'appui, comment la police est complice des harceleurs. Dans les commissariats, les policiers prennent le parti des agresseurs, refusent d'enregistrer les plaintes. Le film donne aussi la parole à Alia Al Mahdy, une jeune féministe égyptienne qui a choisi de s'exposer nue sur Internet. "Je voulais remettre en cause les normes sociales, dit-elle. Je ne suis plus vierge et je refuse le rôle que l’on m'assigne."

 

La libération de la femme, sa place dans la société, vont se poser de plus en plus âprement. Des images des filles dans les combats de rue montrent à quel point elles ont pris leur part dans le soulèvement. Mais la pression des partis islamistes veut désormais rogner leur espace. Les salafistes de al-Nour, en Égypte, veulent légaliser de nouveau l'excision. Ils veulent aussi résoudre la frustration masculine en supprimant les "stimulations diaboliques". Blocage des sites érotiques sur Internet et même interdiction des vidéoclips musicaux à danseuses trop lascives.

 

Si les islamistes parviennent à imposer l'ordre moral, les femmes devront être voilées et les jeunes devront attendre encore pour pouvoir s'aimer.

 

En Tunisie, les prostituées, pourtant autorisées par la loi, sont régulièrement attaquées par des milices salafistes. Celles de Sousse nous racontent comment leurs maisons ont été brûlées.

 

Crédit photo © Capture vidéo / Canal+.

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article