Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sondage pour i>TELE : les sympathisants de droite veulent le retour de Sarkozy.

Capture-copie-10.JPG

 

Enquête réalisée, pour i>TELE, auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet le 23 et 24 janvier 2014. Echantillon de 987 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille après stratification par région et catégorie d’agglomération).

 

62% des sympathisants de droite souhaitent que ce soit Nicolas Sarkozy qui représente l’UMP à la prochaine élection présidentielle 2017. Pour les autres, les préférences sont émiettées : 14% pour Alain Juppé, 12% pour François Fillon, 5% pour Bruno Le Maire, Seulement 2% pour Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé qui ne décolle donc toujours pas, enfin 1% pour Xavier Bertrand.

 

Une lecture auprès des sympathisants UMP renforce encore un peu plus Nicolas Sarkozy (70%). La domination de Nicolas Sarkozy dans l’Opinion de droite se renforce en effet depuis trois mois puisqu’il a gagné 15 points depuis fin octobre. Concernant son électorat potentiel, son seul point de fragilité ce sont les centristes (sympathisants MODEM) qui lui préfèrent largement Alain Juppé (45% contre 12%).

 

La forte cote de popularité de Nicolas Sarkozy n’est toutefois pas un blanc-seing pour 2017 : 68% des sympathisants considèrent en effet qu’il doit se prêter au jeu des primaires. Les sympathisants UMP sont sur la même ligne (à 62%). Cet exercice qui s’est popularisé avec la primaire du PS semble aujourd’hui rentré dans les mœurs, y compris à droite.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
A
<br /> Cet article est incomplet (ou orienté, c'est selon). Ce sondage nous apprend que 32% des français souhaitent le voir représenter l'UMP en 2017. Or, un an plus tôt, en Février 2013,? ce chiffre<br /> était de 35 %. Une "modeste" précision, mais qui a tout de même son importance !<br />
Répondre