Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 30/01 8h20

 

 Majka-asfalta.jpg

 

La 24ème édition du FIPA, Festival International de Programmes Audiovisuels, se termine à Biarritz. Parmi les 300 programmes présentés, 68 étaient en compétition officielle et soumis au regard de cinq jurys internationaux de professionnels. Catégories fictions, séries et feuilletons, documentaires de création et essais, grands reportages et faits de société, musique et spectacles.

 

Voic le palmarès pour la catégorie téléfilms.

 

Jury Fictions :

Marion Hänsel (Réalisatrice / Belgique) - Présidente

Fabrice Cazeneuve (Réalisateur / France),

Michel Demopoulos (Responsable des programmes / Grèce),

Maruschka Detmers (Comédienne / Pays-Bas),

Masamichi Sawada (Producteur / Japon).

 

FIPA D’OR : Majka asfalta (Mère asphalte)

Nous suivons l’histoire d’un jeune couple de Zagreb, Mare et Janko, et de leur fils, Bruno. Leur relation s'étiole. De fait, Janko a depuis peu une aventure et, un soir, la violence se déchaîne : il bat sa femme et la jette dehors, ainsi que leur fils. Ils trouvent refuge dans un centre commercial, grâce à Krešo, le vigile, un homme solitaire qui s’attache à eux. Janko changera-t-il d’avis ? Mare retournera-t-elle vers son ancienne vie ?

Croatie - 2010 - 1 h 44 mn

Réalisation : Dalibor Matanic. Scénario : Tomislav Zajec, Dalibor Matanic.

 

FIPA D’ARGENT : L'Infiltré

Dans les années 80, Abou Nidal, chef d’une organisation terroriste palestinienne, multiplie les attentats, particulièrement en Europe et menace d'intensifier ses actions en France. Le film raconte comment un officier des services secrets français a réussi à infiltrer et déstabiliser cette organisation, grâce à la manipulation d’un de ses jeunes membres idéalistes.

France - 2010 - 1 h 45 mn

Réalisation : Giacomo Battiato. Scénario : Giacomo Battiato.

Interprétation : Jacques Gamblin, Mehdi Dehbi, Laurent Lucas, Cristiana Capotondi, Salim Daw.

 

MEILLEURE INTERPRÉTATION FÉMININE : Marija Skaricic dans Majka asfalta (Mère asphalte)

 

MEILLEURE INTERPRÉTATION MASCULINE : Mehdi Dehbi dans L’Infiltré

 

MEILLEUR SCÉNARIO : Niki Stein pour Bis nichts mehr bleibt

Étudiant en architecture, Franck conduit un taxi pour nourrir sa compagne, Gine, et Sarah, sa petite fille. Il s’engage dans la scientologie et y introduit Gine qui, tout d’abord sceptique, adhère au point d’investir tout son temps et son argent dans la secte. Quand les conséquences commencent à se faire sentir sur Sarah, il tente de prendre ses distances mais subit de nombreuses pressions. Bientôt, il craint de les perdre toutes les deux…

Allemagne - 2009 - 1 h 30 mn.

Réalisation : Niki Stein. Scénario : Niki Stein.

 

MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE : Jura Ferina, Pavao Miholjevic pour Majka asfalta (Mère asphalte)

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article