Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Frédéric Taddéï : « il y a aujourd’hui un gros problème de liberté d’expression. »

Frédéric Taddéï : «  il y a aujourd’hui un gros problème de liberté d’expression. »

Depuis le 27 septembre dernier, Frédéric Taddeï présente Interdit d’interdire, sur RT France, du lundi au jeudi de 19h00 à 20h00. Entouré de plusieurs invités, il anime cette émission où alternent débats de société en direct, les lundis et mercredis, et actualité culturelle, les mardis et jeudis.

Interrogé dans le numéro de Valeurs Actuelles paru jeudi, Taddéï rappelle que RT est la seule chaîne qui lui propose aujourd’hui de faire exactement ce qu'il a envie de faire à la télévision : "une émission de culture et de débats, plutôt haut de gamme. Et avec carte blanche en plus !"

Lors de l'entretien, Frédéric Taddéï juge que c'est un fait, il y a aujourd’hui un gros problème de liberté d’expression. "Il y a des lois en France, qui font de certaines opinions des délits. Très bien. Mais il y a aussi l’interprétation que l’on fait de ces lois, qui permet de faire des procès — et parfois très mauvais — quand une parole s’écarte un peu de la norme. Il y a des propos punis par la loi et puis il y en a d’autres qu’on assimile à du racisme, du sexisme, de l’homophobie... pour interdire ou faire taire".

C’est là qu’il commence à y avoir un problème, poursuit l'ancien animateur de France Télévisions, qui ajoute que c’est pourquoi les Français pensent que tout est interdit même si ce n’est pas le cas.

Entretien complet à découvrir pages 17 à 19 dans Valeurs Actuelles, numéro du 4 octobre 2018.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
G
Oui la liberté d'expression diminue et c'est dommage.<br /> <br /> J’ai 29 ans et je travaille depuis que j’ai 21 ans.<br /> Je n’ai fait que des petits boulots.<br /> Je n’y suis pas à ma place.<br /> Je déteste tout simplement le fait de travailler.<br /> <br /> Dans la vie de tous les jours, quand j’entre dans un lieu de travail, je vois le personnel s’activait et faire les tâches qui lui incombe, et je me dis souvent « et si demain, ils avaient la possibilité de vivre sans leurs emplois? »<br /> Et je me dis que beaucoup lâcheraient le poste qu'ils occuperaient.<br /> <br /> Il m’arrive de me dire que la société civilisée n’est pas franchement pour moi, avec ses contraintes imposées par des lois sociales et morales inventées par des dirigeants tout désignés (travailler, payer les factures, les impôts, s’habiller, avoir une situation sociale et professionnelles pour dire qu'on a réussi sa vie, respect d’horaires, de délais, de manières).<br /> <br /> Le temps est trop précieux pour ne le consacrer qu'au travail…<br /> <br /> Étymologie de travail: tripalium, instrument de torture.<br /> Les mots ne mentent pas.<br /> <br /> Je suis quelqu'un qui veux rester libre, je ne veux pas être obligé de bosser pour un patron, de respecter des horaires, d’être contraint de faire ci de faire ça…<br /> <br /> je suis épuisé, physiquement et nerveusement.<br /> J’ai été arrêté deux mois l’an dernier pour épuisement au travail.<br /> <br /> Et savez-vous ce qu'a osé me dire mon chef ? Tu travailles bien mais il faut en faire plus !!!<br /> <br /> Je vais aller dire à mon imbécile de patron, d'aller se faire foutre.<br /> <br /> Nous aspirons tous a vivre notre vie d hommes et de femmes libres,sans être aliénés par le travail.<br /> <br /> Le boulot toujours pareil, jour après jour une routine qui nous épuise.<br /> <br /> Se faire hurler dessus toute la journée par les clients et houspiller par les chefs<br /> <br /> Je trouve ça très dur de vivre dans cette société où tout est basé sur le travail, la productivité, la rapidité, l’argent.<br /> Rien de tout ça ne corresponds à mes valeurs à moi !<br /> Je ne me retrouve pas dans cette société où l’on nous définit par un « métier que l’on exerce ».<br /> Je suis un être humain, j’ai envie de me lever quand mon corps me le dis, de ne pas le stresser, de profiter de la vie, de la nature, des autres, de partager et d’être simplement humain. Cette société où nous sommes tous au boulot de 8h à 18h, Ce n’est pas logique, il n’y a rien de normal là dedans !<br /> <br /> De plus en plus de gens ouvrent les yeux sur cette manipulation, cette dictature qui dure depuis… l’aube de la civilisation !<br /> <br /> Ces mêmes dirigeants nous formatent tous depuis des siècles pour nous laisser penser que « Travailler pour eux est un devoir ». Qu'il est parfaitement normal de travailler 5 à 6 jours sur 7, et de travailler toute notre vie pour ne pouvoir « profiter » de cette dernière qu'une fois atteint l’âge de la retraite.<br /> <br /> On ne se dit pas : « Je vais travailler comme ça jusqu'à ce que j’en meurt », mais plutôt : « Oui je vais travailler toute ma vie mais j’aurais une retraite… » Notre docilité a été achetée.<br /> Et donc, on reste soumis, dociles et finalement, corvéables et malheureux.<br /> <br /> RÉVOLTEZ-VOUS !!!!!<br /> <br /> Une révolte ça gèle l’économie !<br /> <br /> il n’y a pas que l’argent dans la vie, mais aussi l’échange, le soutien, l’écoute, le partage, l’Amour, l’harmonie !<br /> <br /> J’ai vite compris que j’étais le mouton faché du staff.<br /> Je me refuse à agir comme un robot. Alors j’ai décidé de démissionner!!!<br /> <br /> Je trouve le système actuel pourri et entravé<br /> <br /> Une fausse « bonne » ambiance caractérisée surtout par les coups dans le dos, et j’en passe. Et à la moindre erreur ou au moindre oubli, j’avais l’impression d’avoir tué quelqu'un, ou que c’était gravissime.<br /> Les patrons veulent s'en foutre plein les poches en nous prenant pour des esclaves.<br /> <br /> je me lasse du travail répétitif qui me saoule, du rendement, de l’épuisement.<br /> les gens sont des moutons, on dirait qu'ils sont hypnotisés, ils se laissent faire, ils se rebellent pas, ils acceptent qu'on les traite comme de la merde, et je comprends pas comment ils font pour vivre comme ça.<br /> <br /> Les gens au travail vous manquent de respect alors que vous, vous les respectez,<br /> Ils attendent avec impatiente que vous fassiez une erreur pour qu'enfin il puissent vous le dire et vous humilier ça les fait jouir,<br /> On est convoqué au bureau parce qu'on a pas bien fait le truc, on se croirait à la maternelle, il faut être parfait, mais qu'ils aillent tous se faire foutre !!!!<br /> ILS ME DÉGOUTENT, le milieu du travail me dégoûte, tous ces cons , qui parlent pour rien dire, tous ces hypocrites.<br /> <br /> Nous consacrons tout notre temps à notre travail, sans vraiment voir nos enfants grandir, sans vraiment passer de temps avec nos êtres chers, sans voir le monde, sans même avoir le temps de prendre simplement plaisir à être en vie. Nous nous sommes rendus esclaves de petits billets verts.<br /> C’est cela pour vous la vie ? Parce qu'à mes yeux c’est tout sauf ça.<br /> <br /> Refuser de travailler est un acte politique courageux.<br /> <br /> Il serait vraiment temps que l’aide devienne universelle, il serait vraiment temps d’apprendre à partager et de comprendre que l’homme n’est rien et qu'il n’y a rien sur terre hormis la vie.<br /> <br /> Je vous invite à réfléchir, à ne pas avoir peur de vous déconditionner, de devenir différent, et « marginal ». Ce n’est pas vous qui fonctionnez de travers, mais bien les autres !<br /> Venez également soutenir le projet du Revenu de Base Inconditionnel (RBI). Un revenu garantit à vie pour pouvoir manger, se loger et se vêtir sans avoir à travailler.
Répondre