Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le petit monde de Don Bouvardo, nouveau livre de Philippe Bouvard, qui tacle une fois de plus Laurent Ruquier.

À 93 ans, doyen de la presse française, Philippe Bouvard raconte plus de sept décennies de journalisme, annonce L'Archipel à propos du livre Le petit monde de Don Bouvardo, vendu environ 18 euros dès ce jeudi.

L'éditeur présente ainsi ce qui pourrait être l'ultime livre de Philippe Bouvard :

"Son petit monde est connu des Français depuis des lustres ! Déjà cinq décennies que Don Bouvardo confesse nos célébrités et moque les travers de nos contemporains au fil d’émissions qui se sont nommées, entre autres, « Samedi Soir », « Bouvard en liberté », « L’Huile sur le feu », sans oublier bien sûr « Les Grosses Têtes ».

Doyen (toujours en exercice) de la presse française – quatre-vingt-six années de journalisme ! –, Philippe Bouvard raconte avec le sourire la longue pérégrination du garçon de courses du Figaro dont il deviendra le directeur général adjoint, avant de faire découvrir dans son fameux « Théâtre » toute une génération d’humoristes – Mimie Mathy, Muriel Robin, Régis Laspalès, Laurent Baffie et bien d’autres.

Tout en trouvant le temps de collectionner plus de deux cents « teuf-teufs », de publier quelque soixante-neuf livres et de vivre autant d’années de mariage ! De Françoise Sagan à Jean d’Ormesson et pas moins de six présidents de la République, il en a connu de drôles de paroissiens, ce rusé prélat ! Tout un petit monde de grands hommes et de jolies femmes ici rassemblé pour la photo souvenir, avec ce sens de la formule et du bon mot qui n’appartient qu’à lui".

Le petit monde de Don Bouvardo, nouveau livre de Philippe Bouvard, qui tacle une fois de plus Laurent Ruquier.

Interrogé dans Le Parisien par Benjamin Meffre, Philippe Bouvard explique pourquoi il s'en prend encore à Laurent Ruquier dans ce livre :

"Parce qu’il n’a pas été gentil avec moi durant la période très brève où, mis à la porte une première fois par RTL (en 2000), j’ai cherché refuge à Europe 1. Il y présentait l’émission concurrente des « Grosses Têtes  ». Il aurait pu m’accueillir à bras ouverts et il a été très désagréable en faisant couper toutes mes interventions. Autrement, j’avais de la sympathie pour lui car ce n’est pas un garçon sans talent. Mais il ne trouve pas toujours autant de gens talentueux pour l’entourer que, moi, j’en avais déniché."

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
S
Bonjour, j'ai toujours préféré BOUVARD que RUQUIER.
Répondre