Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Prix nobel de littérature pour le Français Jean-Marie Le Clézio.






L'écrivain Jean-Marie le Clézio, 68 ans, a reçu ce 9 octobre le Prix Nobel de Littérature. Son nom circulait avec persistance ces derniers jours.




L'AFP écrivait ainsi il y a près d'une semaine  : "Le nom du romancier français Jean-Marie Gustave Le Clézio circule avec insistance dans les cercles littéraires suédois pour décrocher le Nobel de littérature, mais tout le monde reconnaît qu'il s'agit de supputations hasardeuses".





Belle opportunité pour François Busnel qui reçoit Le Clézio ce soir dans "La grande librairie" sur France 5, en direct. Dès 20h35. Sa venue était programmée avant cette annonce, pour parler de son dernier livre en date, "Ritournelle de la faim".




Extrait de sa bio, via Wikipédia :




"Malgré de nombreux voyages, J.M.G. Le Clézio n'a jamais cessé d'écrire depuis l'âge de sept ans. Licencié en lettres, il devint célèbre à 23 ans lorsque parut le Procès-Verbal, pour lequel il reçut le
prix Renaudot en 1963, après avoir manqué de peu le prix Goncourt.


Depuis, il a publié plus de trente livres : contes, romans,
essais, nouvelles, deux traductions de mythologie indienne, ainsi que d'innombrables préfaces et articles et quelques contributions à des ouvrages collectifs. Dans son œuvre, on peut distinguer assez nettement deux périodes.


De
1963 à 1975, les romans et essais de Le Clézio explorent les thèmes de la folie, du langage, de l'écriture, avec la volonté d'explorer certaines possibilités formelles et typographiques, dans la lignée d'autres écrivains de son époque (Georges Perec ou Michel Butor). Le Clézio a alors une image d'écrivain novateur et révolté qui lui vaut l'admiration de Michel Foucault ou Gilles Deleuze.


À la fin des
années 1970, Le Clézio opère un changement dans son style d'écriture et publie des livres plus apaisés, à l'écriture plus sereine, où les thèmes de l'enfance, de la minorité, du voyage, passent au premier plan. Cette manière nouvelle séduit le grand public. En 1980, Le Clézio fut le premier à recevoir le prix Paul Morand, décerné par l'Académie française, pour son ouvrage Désert.


En
1994, il est élu plus grand écrivain vivant de langue française".




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
G
... et c'est bien Jean-Marie-GUSTAVE Le Clézio.
Répondre
B
Superbe consécration :0004:
Répondre
J
ça doit être énorme en impact ventes dans le monde, un nobel !
Répondre
F
France 2 en parle à l'instant d'ailleurs ;)
Répondre