Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La bataille d'Alger. Le politiquement incorrect d'Yves Boisset.

 

 

 

Dans le cadre du magazine Infrarouge, diffusion ce jeudi à 23h00 sur France 2 d'un documentaire inédit du cinéaste Yves Boisset, "La bataille d'Alger".

 

A l'aide de documents d'archives et d'interviews, il retrace la chronologie de la bataille en 1957. Selon le JDD, le montage est un formidable réquisitoire contre la torture. Télé Câble évoque un documentaire puissant avec un regard lucide et parfois contradictoire pour cerner les évènements d'Alger.

 

 

Le dossier de presse :

 

"Que reste-t-il aujourd'hui de la bataille d'Alger dans la mémoire collective ? Sans doute le souvenir d'une victoire militaire à peu près totale des paras de Massu et des "bérets rouges" de Bigeard sur le FLN. Mais aussi le souvenir d'une immense défaite politique et morale qui devait sceller le sort de l'Algérie française. Une défaite de l'honneur et de l'éthique qui révéla au grand jour la pratique de la torture par l'armée française.

Une défaite stratégique, enfin, qui servit de ferment à la mobilisation du peuple algérien contre "l'occupant français".

En Janvier 1957, après deux ans et trois mois de troubles qui ont ensanglanté le pays, l'armée est brusquement investie de tous les pouvoirs de maintien de l'ordre dans la zone militaire d'Alger. Cette décision fait suite à une série d'attentats meurtriers perpétrés par le FLN contre la population européenne, alors que le pouvoir local est impuissant à en venir à bout. Pendant neuf mois, sous l'autorité du général Salan, les parachutistes de Massu et de Bigeard vont mener une lutte sans merci contre les activistes algériens.

En Septembre 1957, la victoire des militaires français est complète. Les réseaux du FLN d'Alger sont démantelés et la ville a retrouvé la sécurité. Sécurité trompeuse puisque, après deux ans d'une accalmie obtenue au prix d'une répression féroce, les affrontements reprendront de plus belle jusqu'au triomphe absolu du FLN qui a réussi à supplanter le parti indépendantiste rival du MNA et à gagner le soutien massif de la population musulmane. En 1962, les accords d'Evian ramèneront la paix mais scelleront le départ douloureux vers la métropole de près d'un million et demi de "Pieds Noirs".

Aujourd'hui encore, les plaies de la guerre d'Algérie sont bien loin d'être cicatrisées. Mais on peut sans doute essayer de raconter honnêtement l'épopée de la bataille d'Alger, avec ses héros et ses traîtres, ses amitiés et ses haines, ses contractions entre l'humanisme et la barbarie dans un camp comme dans l'autre."


 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article