Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le bourgeois gentilhomme, avec Christian Clavier et Michèle Bernier.









Parmi les programmes inédits diffusés sur France 3 durant les fêtes de Noël, une nouvelle adaptation du Bourgeois gentilhomme. Ce samedi 19 décembre à 20h35.


Après L’Avare et Le Malade imaginaire, Christian de Chalonge signe ici sa troisième adaptation d’une œuvre de Molière pour France 3.


Avec Christian Clavier dans le rôle de Monsieur Jourdain, Michèle Bernier, dans celui de son épouse, sans oublier Constance Dollé, irrésistible Nicole.


Tout était enthousiasmant dans ce projet, dit Michèle Bernier : la mise en scène par Christian de Chalonge, le rôle principal interprété par Christian Clavier, la production de Gérard Jourd’hui et, enfin, la chance de jouer Molière, pour elle qui n’a pas de formation classique. "Tous ces éléments combinés étaient un évident label de qualité !"


Concernant le personnage de Madame Jourdain, Michèle Bernier la décrit comme une femme de caractère. "Lucide, elle réagit aux extravagances de Monsieur Jourdain en tentant de le raisonner : « Vous devriez envoyer promener tous ces gens-là, avec leurs fariboles. » Mais Christian de Chalonge et moi-même avons cherché à lui donner une autre image que celle d’une râleuse perpétuelle. Cette femme est sincèrement ennuyée qu’on se moque de son mari. C’est bien parce qu’elle est malheureuse de la folie du bourgeois qu’elle a cette volonté de tirer sans cesse les sonnettes d’alarme". Quant à Monsieur Jourdain, aveuglé par ses « visions de noblesse et de galanterie », "il ne se rend pas compte qu’il est aussi entouré de gens bienveillants. Son épouse, sa servante Nicole ou encore Cléonte passent, à ses yeux, pour des empêcheurs de tourner en rond. Molière est, à ce propos, d’une clairvoyance tellement moderne. Croyez-moi, les exemples d’individus ne sachant plus discerner les vils flatteurs de ceux qui les aiment vraiment ne manquent pas dans le show business… "


A l'occasion de cette diffusion, Christian Clavier, qui joue Monsieur Jourdain, a accordé plusieurs interviews presse. Dont une à Télé Loisirs. Le comédien espère que ce téléfilm contribuera à faire découvrir et apprécier cette oeuvre de Molière aux jeunes. A ses yeux, c'est un échec fondamental de l'Education nationale que les jeunes trouvent Molière, Corneille, Racine ringards. Les profs sont incapables de faire aimer une oeuvre, dit-il. "Que font-ils ? Ils disent à leurs élèves : "ouvrez le livre page 33 et lisez ce passage". Mais quel ennui !" Pour faire découvrir ces grands auteurs classiques, la solution est de les emmener au théâtre selon lui. Mais parler de cela avec un enseignant est impossible, ajoute-t-il. "Que les profs ne se mêlent plus de théâtre !" Enlever l'aspect ludique de l'apprentissage, c'est pour lui avoir peu de chance de faire mouche.


Crédit photo © Jean Pimentel / JM Productions / France 3.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
H

j'ai 65 ans, et je me rappelle que la prof de français nous emmenait au théatre pour voir des classiques, quel plaisir, mais hélas, maintenant de moins en moins de jeunes prennent plaisir à voir ce
genre de spectacle, dommage ...


Répondre
Y

Clavier est de droite, et ça se sent bien dans ses écrits.
Sans nuance, sans réflexion, dogmatique, agressif...

En effet, il ferait bien de fermer sa bouche. Surtout, quad, comme lui, on ne joue plus que des versions de Jacqouille depuis 15 ans. Qu'il ne se mêle plus de Jeu, lui aussi.


Répondre
C

et que Clavier ne se mêle plus d'enseignement !

je serais curieux de connaitre la réaction d'un prof à ce type de réflexion péremptoire et sans nuance ...

sinon, j'ajouterai que " la critique est facile " pour ce salitnbanque milliardaire bien en cour et du côté du manche, mais les réalités auxquelles se cognent les travaileurs de l'enseignement
doivent ètre autrement plus difficiles à résoudre que par ce type de phrase toute faite et qui sentent, quelque part, son droitiste à plein nez !


Répondre
B

c'est sur que l'idéal est de voir la pièce au théatre pour pouvoir l'apprécier. Encore qu'un lycéen ou un collégien ne sera pas forcément receptif...

L'est bien gentil Clavier à dire ça. Je rajouterai volontier : que Clavier ne se mele pas de politique....


Répondre
J

Moi aussi, un de mes prof de Français nous avait emmené voir du théâtre mais c'était lors d'un voyage à Paris, une pièce de Molière à la Comédie Française.

Mais il faut bien avouer qu'aller voir une pièce de théâtre implique d'avoir un théâtre à proximité de son collège ou de son lycée. Habitant en Poitou Charentes, nous n'avons pas de théatre à
proximité et je ne parle pas du cout du spectacle en lui même.

Ce n'est pas l'envie qui manque au professeur mais les moyens.

En lisant Clavier j'ai l'impression qu'il n'y a que les grandes villes qui existent. C'est sur que lui ne viendra pas se déplacer en pleine campagne, ni jouer à prix réduit.

Le théâtre est toujours très loin d'être démocratisé.

Enfin je suppose que Clavier se consolera si on emmene les élèves voir les Bronzés 4 ! (lol)


Répondre
I

J ai eu la chance d avoir des profs qui nous ont emmenés voir une pièce de théâtre et j en garde un très bon souvenir. Il ne doit pas savoir de quoi il parle...


Répondre
J

il a pas tort, c'est tout à fait ce que j'ai connu


Répondre
E

C'est sûr, ça coûte si peu d'emmener une classe complète au théâtre... Il est prêt à jouer gratuitement dans ces cas-là ?


Répondre
J


Moi, j'ai eu la chance en 6eme et 5eme de tomber sur une prof de français extra qui nous faisait jouer les pièces. C'est vrai que c'était quand même extra !



Répondre