Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joey Starr : "Je m'en veux d'avoir cédé à des pulsions".

 

NTM-Le-Parc-visu1-2-174419_L.jpg

 

Long entretien avec Joey Starr dans L'Express sorti mercredi, quelques jours avant le concert du Parc des Princes. Le membre de NTM, interrogé par Gilles Médioni, revient évidemment sur la carrière du groupe formé avec Kool Shen.

 

A propos des paroles virulentes de certains titres, Joey Starr déclare que quand tu as un constat à faire, tu n'arrives pas en pantoufles et il faut taper du poing sur la table pour être entendu. "Il fallait que les gens tournent la tête. Sans que l'on soit moralisateur. Sans se prendre pour rien d'autre que des petits culs-terreux des quartiers. Et surtout pas pour des grands frères - un mot que je déteste. On ne se disait pas les représentants de toute la banlieue, on donnait juste notre point de vue. On était dans la dénonciation plus que dans la provocation. Le fameux "Nique la police" qui nous a amené au tribunal signifiait juste "nique l'injustice". Aujourd'hui, quand j'écoute Skyrock, comment ils parlent mal, les jeunes !"

 

Des malentendus sur NTM ? Joey juge que les gens se sont trompés sur la nature de leur message. Sur leur comportement. "Pas la peine d'être un gangster pour écrire ce que je ressentais ou pour me situer dans l'existence. La vie que j'ai eue - ou que j'ai - me suffit amplement".

 

Concernant le comportement de Joey justement : il s'en veut d'avoir fait certaines choses et d'avoir cédé à des pulsions. Si ce n'était pas le cas, il serait une bête, dit-il, ajoutant qu'il a des enfants, et son métier. "Il y a les gens avec qui je travaille, qui sont aussi mes amis. L'an passé, j'ai mis tout le monde dans la merde. Voir ma mère dans le parloir, ça me casse les couilles. Mon frère était tellement effondré, on aurait cru que c'était lui qui était enfermé".

 

Lorque Gilles Médioni lui rappelle les violences conjugales passées, Didier Morville de son vrai nom dit vivre des relations passionnelles. "On se bat, et comme je ne suis pas une petite bête... J'ai le chic pour trouver des filles aussi écorchées que moi. Ces histoires me blessent, me désorientent, me perturbent. La dernière personne à qui c'est arrivé, c'est la mère de mes enfants. Je n'en tire que du mal. J'ai deux mômes en bas âge, je les vois à l'occasion, et j'en souffre".

 

Entretien complet à lire dans L'Express N° 3076.

Related Posts with Thumbnails

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
<br /> <br /> Leur prochain album, ce sera tribute to the bisounours?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre