Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

National Geographic Channel s'engage dans la fiction ("Killing Lincoln").

 

Bill-Campbell_Killing-Lincoln.jpg

 

TVNEWS teleNational Geographic Channel s’engage dans le genre de la fiction, pour la première fois depuis son lancement. Depuis plus de dix ans, la chaîne surprend et divertit les téléspectateurs grâce à des documentaires de qualités mais en mars prochain, elle amorce un nouveau virage...

 

Killing Lincoln est un téléfilm évènement de deux heures réalisé par Tony et Ridley Scott (Alien, Gladiator). Il revient sur le coup de feu qui a bouleversé l’histoire des Etats-Unis. Pour ses premiers pas dans la fiction, National Geographic Channel a réuni un casting d’exception. Billy Campbell incarne Abraham Lincoln et Jesse Johnson, son assassin, le terrible John Wilkes Booth. Tom Hanks a également rejoint la production en tant que narrateur pour la version originale. Sont également confirmés Geraldine Hugues, Graham Beckel et Shawn Pyfrom.

 

Le 14 avril 1865, l’histoire de l’Amérique a été profondément bouleversée et le jeudi 14 mars 2013 à 20h40, quand elle diffusera pour la toute première fois une fiction, National Geographic Channel changera elle aussi le cours de son histoire.

 

"Au printemps 1865, après de pénibles batailles, la sanglante saga de la guerre civile s’achève enfin. Grâce aux conditions généreuses de la reddition du général Robert E. Lee, Lincoln est proche de réaliser son rêve. Il va pouvoir guérir une nation meurtrie par la division en réintégrant les anciens confédérés à la société américaine. Mais un homme entouré de complices infiltrés dans les plus hauts rangs du gouvernement reste animé d’un désir de vengeance. Alors que le patriotisme embrase la nation et que lesfêtes battent leur plein à Washington D.C, John Wilkes Booth – un homme à femme et un raciste notoire - assassine Abraham Lincoln au théâtre Ford. S’en suit une chasse à l’homme sans merci. Booth est immédiatement propulsé au rang de l’homme le plus recherché du pays. Tandis que les fédéraux sont à la recherche des complices de Booth, Lafayette C. Baker, un détective perspicace mais louche parvient à démêler le noeud d’indices qui vont le conduire à l’assassin du président. Cette traque palpitante s’achève sous une pluie de balles et de condamnations à mort y compris celle de Mary Suratt, la première femme exécutée par le gouvernement américain".

 

Crédit photo © DR.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
C

Hâte de voir le résultat !


Sinon, Mary Suratt était innocente, elle n'avait pas été mise dans la confidence par les conjurés, son exécution tout comme le traitement d'une cruauté insignne qu'elle a subi en prison sont
indignes, certes, la Guerre, puis l'assassinat du Président sont des explications, en aucun cas des excuses ...
Répondre