Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nikos Alliagas : son soutien à la fondation Grégory Lemarchal.








Alors que l'album posthume  Rêves de Grégory Lemarchal sera dans les bacs mi-novembre (deux titres inédits, des reprises et les titres "phare"), des critiques se multiplient sur la Toile ou dans la presse sur cette sortie.


La raison de cet album ? Simple et implacable selon le magazine Télé loisirs : les dons en faveur de l'association Grégory Lemarchal sont en nette baisse en 2009. Et le nombre de malades ne diminue pas, lui...


Interrogé dans le numéro à paraître ce lundi, Nikos Alliagas dit que ça va beaucoup trop loin, à propos des ceux qui voient en cette sortie d'album posthume une démarche marketing. Il demande à ce que les gens fassent la différence entre la démarche de la famille de Grégory et celle du clan Jackson. Nikos rappelle que Grégory voulait que le combat continue après sa mort. Son souhait était qu'on parle de la mucoviscidose et qu'on aide les familles des malades. "Il n'y a vraiment pas de marketing dans tout ça ! Il faut arrêter ! Point barre !"


Nikos souligne à propos du titre inédit Je rêve, dans lequel Grégory règle ses comptes avec ce qui le dérange, que le jeune homme a été très affecté par certains commentaires. Notamment ceux d'un animateur (il se reconnaîtra dit Nikos...) qui est encore aujourd'hui sur les ondes et qui l'avait qualifié de "bête de foire". "Je trouve ça vraiment pathétique en vérité..."


L'animateur de TF1 ne desespère pas que la chaîne consacre une soirée spéciale à Grégory en fin d'année. "D'autant plus que c'est l'année du don de vie".


Pour faire un don : http://www.association-gregorylemarchal.com/2009/new_faire_un_don.php


Interview complète dans Télé loisirs en vente dès ce lundi.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
<br /> aux personnes qui disent que grégory etait une bête de foire ki sont ces personne pour se permettre un tel jugement ils ne doivent pas savoir grand chose sur la douleur et le combat du malade je ne<br /> leur souhaite pas qu'un jour cela leur arrive et si tous ces dons peuvent aider de réaliser leur rêve alors je soutient la fondation moi même j'ai eu un cancer et je sais de quoi je parle et mes<br /> enfants et mon mari sont donneur d'organe s'il y avait moins de gens comme vous on pourrait sauver plus de malade vous étes vous poser la question et si moi demain je devais avoir besoin d'une<br /> greffe? rester respectueux envers toutes ses familles qui souffrent<br /> <br /> <br />
Répondre
Z
<br /> Cette exploitation de la mort me dérange<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Interrogé dans le numéro à paraître ce lundi, Nikos Alliagas dit que ça va beaucoup trop loin, à propos des ceux qui voient en cette sortie d'album posthume une démarche<br /> marketing. Il demande à ce que les gens fassent la différence entre la démarche de la famille de Grégory et celle du clan Jackson. Nikos rappelle que Grégory voulait que le combat<br /> continue après sa mort. Son souhait était qu'on parle de la mucoviscidose et qu'on aide les familles des malades. "Il n'y a vraiment pas de marketing dans tout ça ! Il faut arrêter ! Point<br /> barre !"<br /> <br /> Faut arrêter d'être naïf mon cher Nikos. Que la démarche de la famille Lemarchal soit différente de la famille Jackson, je crois que personne n'en a jamais douté, et c'est assez maladroit que de<br /> comparer les deux. Seulement voilà, le disque, il ne sort pas uniquement sous l'impulsion de la famille Lemarchal, mais également sous celle d'une maison de disque. Après on peut toujours sortir<br /> l'argument de l'humanitaire, c'est bien joli et sûrement sincère, mais une telle sortie ne se limite pas à ça. On joue et on vend sur la corde sensible et ça c'est assez répugnant, et la maison de<br /> disques pense aux retombées en terme d'image, et malgré tout financier (je ne peux pas croire une seule seconde que la maison de disque ne va rien toucher), et aussi, quoi qu'en dise ce cher Nikos,<br /> marketing. On ne balance pas le disque dans les bacs comme ça sans rien dire au gens, il y a une démarche derrière, on va en parler de ce disque, le vendre. Et même l'argument des bénéfices<br /> reversés à l'association de la famille sert d'argument pour faire acheter le disque. S'il n'y avait pas de plan marketing, on aurait lancé une campagne de don, et non lancer un album posthume avec<br /> des fonds de tiroir pour à la fois financer la recherche, et aussi contenter les fans, car il en reste, sinon ce disque n'aurait même pas vu le jour.<br /> <br /> On ne doute pas une seule seconde que l'ampleur de la démarche n'a rien à voir avec tout le business autour de Jackson (faudrait quand même être un peu con pour le penser, GRégory Lemarchal n'a<br /> jamais tenté de carrière internationale il me semble...), mais même si la démarche n'a pas la même ampleur, ni le même fonctionnement, le marketing est là. On a un truc à vendre, et on se sert d'un<br /> argument (l'humanitaire) pour y arriver. Ca ne se résume pas à "on va se faire du pognon sur le dos de...", il faut penser qu'il va y avoir des retombées derrière, en terme d'image pour la maison<br /> de disque et aussi pour aguicher le fan.<br /> <br /> <br /> Quand au terme "bête de foire", je ne sais pas quel animateur l'a utilisé, mais je pense très franchement qu'il n'a pas tort. Après tout dépend du contexte utilisé, mais comme ça, le terme n'est<br /> pas anodin. A travers cela je ne crois pas que ça soit l'ambition de Grégory Lemarchal qui soit visée, mais bien celle du système qui l'a utilisé en commençant par la chaîne qui embauche ce cher<br /> Nikos: on ne va quand même pas me faire croire que c'est uniquement pour lui donner sa chance qu'il a été candidat à la star ac. Personnellement, ce que fait Grégory ne me touche pas du tout (c'est<br /> vraiment d'une mièvrerie à pleurer), mais je lui reconnais des qualités vocales, et je pense que Endemol aussi. Mais un candidat malade, quelle aubaine pour faire pleurer dans les chaumières,<br /> ramener la ménagère devant sa télé, prouver que c'est beau un malade à qui on laisse sa chance... En ce sens là, je pense qu'effectivement, le terme "bête de foire" n'était pas usurpé. Ensuite<br /> c'était à Grégory Lemarchal de prouver qu'il en avait dans le froc pour s'imposer au delà de ça. Après chacun son appréciation de savoir s'il y est arrivé ou pas...<br /> <br /> Donc ce genre de réaction m'agace un peu, car tout n'est pas si manichéen que ça. Ce n'est pas parce que le tout humanitaire rentre en ligne de mire qu'automatiquement la démarche devient pure et<br /> irréprochable, surtout quand il s'agit de vendre quelque chose...<br /> <br /> <br />
Répondre