Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par thomas 04/12 MAJ 10h45

 

 






Soirée spéciale Darfour ce soir sur Arte. Une "Théma" permettant de remonter aux origines de la guerre qui ravage cette province du Soudan. 




Deux documentaires inédits et un débat au cours de cette soirée.




A 20h45, "Autopsie d'une tragédie". 


Combinant à des archives parfois inédites les récits des principaux acteurs de la tragédie, une enquête d'une grande rigueur selon Arte,doublée d'une leçon d'histoire immédiate, qui jette une lumière parfois crue sur les manipulations des uns et les renoncements des autres.


Christophe Ayad et Vincent de Cointet ont mené l'enquête du Soudan aux États-Unis, de l'Europe à la Chine, en interrogeant les principaux protagonistes du conflit (chefs rebelles, responsables soudanais, diplomates, travailleurs humanitaires). Leur film, le premier à retracer l'enchaînement fatal qui a conduit à la tragédie soudanaise, explique les causes anciennes du conflit. Une analyse précise et documentée de quatre ans de guerre.


Le Monde souligne qu'en une heure, le film réussit à éclairer avec rigueur les enjeux soudanais et internationaux à l'origine du drame. "Il réunit les images d'archives disponibles au Soudan et en Occident sur ce sujet peu couvert par les caméras. Des clichés d'avant la guerre, notamment ceux du photographe Claude Iverné, ont le  mérite de montrer les habitants dans leurs activités quotidiennes, comme des personnes, et non seulement comme des victimes. Quant aux photos ou aux films qui provuent la réalité des massacres, ils sont maniés avec retenue".




A 21h50, "Les déplacés du Darfour".


Durant l'été 2007, Jean-Philippe Lacaille a parcouru le Darfour pour filmer le quotidien des populations déplacées. Il montre comment l'aide humanitaire occidentale est devenue un enjeu majeur pour tous les acteurs du conflit.




Puis à 22h15, débat. Le déploiement des forces de l'ONU et de l'Union africaine (UA) assurera-t-il la fin des violences au Darfour ? Et dans quelles conditions ? Avec parmi les intervenants Christophe Ayad et Rony Brauman, ancien président de la fondation Médecins sans frontières (MSF).




Commenter cet article