Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 01/03 10h30

 

.

Télérama a mis en ligne sur son site une drôle d'histoire...

 


Récit : TF1 et le dictateur. ( issu du site Telerama)

"C'est une histoire gaguesque et déprimante. Celle d'une vraie-fausse émission, enregistrée par TF1 à la gloire d'un des pires dictateurs de la planète, le méconnu mais non moins sinistre Saparmourad Niazov, auto-proclamé président à vie du Turkménistan. Une émission jamais diffusée en France, restée cachée pendant dix ans, et que Télérama s'est procurée à l'occasion de la sortie d'un livre édifiant sur les relations entre le géant du BTP Bouygues et cette obscure dictature d'Asie centrale, Le pays où Bouygues est roi, de David Garcia (Ed. Danger Public).

Petit retour en arrière, il y a dix ans donc, en septembre 1996 précisément. Ce matin-là, c'est le branle-bas de combat dans les studios télé de la chaîne. Saparmourad Niazov est en visite officielle à Paris, et, pour l'occasion, TF1 lui a promis rien moins qu'une émission spéciale de 40 minutes. Sur le plateau, le gratin de la première chaîne est au garde-à-vous : Jean-Claude Narcy, alors directeur adjoint de l'information et présentateur des JT de la chaîne, anime « l'émission spéciale Niazov ». A ses côtés, Martin Bouygues, pdg du groupe Bouygues, Patrick Le Lay, pdg de TF1 (faut-il le rappeler, filiale de Bouygues), Pierre Gadonneix (1), président de Gaz de France et Jacques Roger-Machart, directeur chargé du développement d'Electricité de France. Derrière les caméras, une vingtaine de techniciens et journalistes. Quarante minutes durant, tout ce petit monde va dérouler un tapis rouge au Turkmenbachi (autrement dit « le père de tous les Turkmènes »), sur sa vie, son oeuvre, ses grands travaux, ses ressources énergétiques, etc. « Nous faisions clairement plaisir à Bouygues en nous prêtant à ce petit jeu, se souvient Jacques-Roger Machart. Je me doutais bien que c'était une interview de complaisance. D'ailleurs je me souviens que Jean-Claude Narcy m'avait fait part de ses réticences... »



A lire dans son intégralité sur ce lien de Télérama.

 

 

Voir la vidéo de l'émission très spéciale enregistrée en septembre 1996, à l'occasion de la visite en France de Saparmourad Niavoz, président du Turkmenistan. Animé par Jean Claude Narcy et jamais diffusé :

http://television.telerama.fr/edito.asp?art_airs=WEB1002372

 

 

 

Le président :

Selon Wikipedia :

"Le président Saparmyrat Nyýazow règne de manière absolue sur le pays et ne tolère aucune opposition. Un très important culte de sa personnalité est en place, on trouve son visage presque partout dans le pays, des billets de banque jusqu'aux bouteilles de vodka. Il est surnommé le Türkmenbaşy (ou en français la « Tête des Turkmènes »). La fête nationale correspond à l'anniversaire du président, le 19 février. Une statue de lui, dorée à l'or fin, tourne sur elle même dans la capitale Achgabat"

Extrait du Monde , 18/03/05 :

A  quel stade Saparmourad Niazov, président à vie du Turkménistan (5,7 millions d'habitants), une république d'Asie centrale située sur la rive orientale de la Caspienne, veut-il ramener son pays ? Après avoir fait fermer l'Opéra, le Théâtre de ballet, l'Académie des sciences, la Bibliothèque nationale, cet Ubu roi des steppes vient de demander aux hôpitaux régionaux de mettre la clé sous la porte au motif qu'ils "ne servent à rien". Désormais, les Turkmènes en quête de soins devront se rendre à Achkhabad, la fastueuse capitale dont le clou architectural est sans conteste la statue présidentielle dorée à l'or fin qui tourne sur elle-même vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Déplacement impossible pour la plus grande partie de la population, paupérisée, dispersée sur 489 000 km2 et dont l'espérance de vie n'excède pas 60 ans.

Quelle mouche a piqué le Turkmenbachi (la "tête des Turkmènes") cette fois-ci ? Ces hôpitaux ferment au moment où des ophtalmologistes allemands sont venus opérer - avec succès - l'œil gauche présidentiel. L'humeur semblait au beau fixe. Le pays a célébré le 19 février, comme à l'accoutumée, l'anniversaire du chef, devenu jour de fête nationale sous le nom de "jour du drapeau".

Comme la plupart des Etats de l'ère post-soviétique, le Turkménistan a vu l'écroulement de son système de santé depuis la chute de l'URSS, en 1991. Selon l'OMS, le pays occupe le 168e rang sur 200 en nombre de médecins par habitants. On dénombrait 30 000 étudiants à la fin des années 1990, il y en a 3 000 aujourd'hui ; le personnel de santé s'est raréfié. Il y a quelques mois, le "13e Prophète" - ainsi l'a baptisé sa cour - a ordonné aux appelés du contingent de faire office d'aides-soignants dans les dispensaires de canton, qui ont d'ailleurs été fermés depuis.

Droits de l'homme :

 

Amnesty international, 2002 :

L'attentat perpétré en novembre contre le président Saparmourad Niazov a déclenché une nouvelle vague de répression. Le procès de plusieurs dirigeants de l’opposition consécutif à cette tentative d’assassinat a été contraire aux règles d’équité les plus élémentaires. Un militant de la société civile a été arrêté pour avoir voulu faire usage de son droit à la liberté d’expression. La santé de Moukhametkouli Aïmouradov, un prisonnier politique détenu depuis de nombreuses années, suscitait des inquiétudes. Cette année encore, des objecteurs de conscience ont été emprisonnés. De nouvelles informations dignes de foi ont fait état de cas de torture et de mauvais traitements.

 


Rapport de 2002 à lire ici.

 

Archives Amnesty sur le Turkmenistan.

 

Livre : Le pays où Bouygues est roi.

 

 

Commenter cet article

nico 01/03/2006 22:44

REACTION DE LELAY, BOUYQUES CE JOUR
http://www.wanadoo.fr/bin/frame.cgi?url=http%3A//actu.wanadoo.fr/

Franck 01/03/2006 17:42

Ethique et batiment font rarement bon ménage, une preuve de plus.

Fragolla 01/03/2006 14:52

C'est édifiant...J'en reste bouche bée.

Riko 01/03/2006 14:16

Quand la dictature de la connerie rencontre les tirans, ça donne TF1

Véro. Issy les Mx 01/03/2006 12:24

Edifiant...
No comment pour le commentaire 12...

nico 01/03/2006 12:14

Société privée ils font ce quils veulent, surtout que ca na jamais été diffusé et que ca netait pas destiné à letre pour la France ! Dc on sen fou cest comme si on jugeait ce que vs faites pour avoir de l'argent.

rv 01/03/2006 11:52

Incroyable de cynisme.
Et Narcy, alors lui...Si'l n'était pas "chaud",il fallait qu'il ait les roupettes de dire "non" et de ne aps s'adooner à cette mascarade!

christophe 01/03/2006 11:06

apres m6 et ses coupures je dirais pas tres journalistique (car sur le site de telerama il ya un article , avant la fdf il ya eu des pressions sur nespresso ,afflelou (qui avait retire ses budgets pub classieux alain !!!, ) c'est dur d'etre journaleux de nos jour !!! , et puis voila tf1 et sa fausse vrai ou vrai fausse emission de tele pour gagner des contrats !!! on aura tout vu , mais quand meme j'espere que il ya aura des sanctions !!!
interdiction d'emettre pendant 15 jours !!!! (tu reve christophe !!!! )

Laurent 01/03/2006 11:03

"sam" : reflechi tourne ton clavier 7 fois dans tes mains avant de poster

Elo 01/03/2006 11:01

J'allais répondre pareil que François.

François 01/03/2006 10:57

A la nuance non négligeablequ'on le cite...et qu'on ne s'empresse pas de piquer des photos, puis de les recadrer.

sam 01/03/2006 10:54

vous aussi vous vous servez ailleurs... alors arretez de juger jean marc morandini svp !!!

fifi 01/03/2006 10:53

Aberrant !! Bouygues s'est servi de la chaine pour obtenir un contrat avec un dictateur, super :0004:

Laurent 01/03/2006 10:50

c'est pas joli joli chez tf1, l'argent à pas d'odeur.....

laurent 01/03/2006 10:45

mais c'était destiné à être diffusé ??

Nicolas 01/03/2006 10:42

Ca va chauffer dans la "Tour" :0079:

laurnet 01/03/2006 10:40

Merci pour les liens ! Je vais aller voir ça :)