Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Frédéric Ferney : "A qui fera-t-on croire que l'avenir du service public passe par le recrutement de Julien Courbet ?"






En fin de semaine denrière (vendredi 20 juin), Frédéric Ferney accordait un entretien au quotidien régional Nice Matin. Pour Lionel Paoli, il revenait sur l'arrêt de son émission Le bateau livre sur France 5. Entretien réalisé avant l'annonce de l'arrivée sur France 5 de François Busnel pour une nouvelle émission autour des livres.




Frédéric Ferney disait qu'à la rentrée, il ne restera que des émissions se servant des livres au lieu de les servir. Il faisait allusion aux programmes de Taddéi, Picouly, "à toutes ces émissions - parfois de qualité - où le livre n'est qu'un prétexte, un support pour introduire les débats".




"Sous le mot culture, on met ce qu'on veut. Vous prenez un auteur à la mode, trois acteurs en promo et deux clowns : le tour est joué. C'est ce que fait Laurent Ruquier avec On n'est pas couché. Le livre est une matière beaucoup plus exigeante".




A propos de France télévisions, Frédéric Ferney n'était pas tendre. Selon lui, lorsque les prétendus réformateurs se transforment en fossoyeurs, il faut résister, lutter. La disparition du livre faisant partie des défaites qu'on paye des années après. "C'est aussi les symptômes d'une dérive inquiétante. A qui fera-t-on croire que l'avenir du service public passe par le recrutement de Julien Courbet ?"




Il rappelait que la raison donnée pour justifier l'arrêt du Bateau Livre est une audience insuffisante. Tout en précisant qu'ils étaient gonflés, l'émisison étant programmée de plus en plus tôt pour finir le dimanche matin à 8h50. "Qui peut bien regarder la télé à cette heure là ? On arrive quasiment après la mire..."




Tojours au cours de cet entretien, le présentateur soulignait que ça faisait trois ans qu'ils le faisaient ch***. "Un ponte de la chaîne m'a reproché de n'accueillir que des auteurs inconnus. Désolé, je ne vois pas l'intérêt de me porter à la rescousse du succès ! Un directeur des programmes m'a même reproché de trop parler des livres !"




A l'issue de l'entretien, Frédéric Ferney estimait ne plus avoir sa place dans le paysage audiovisuel et que la culture de l'Audimat avait tout pourri.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
F
Diantre, que ce monsieur est élitiste!!Je ne mets pas doute la qualité de son émission (que d'ailleurs je n'ai jamais regardée), mais à trop vouloir se la taper "je n'invite que des auteurs confidentiels", on finit par ne plus avoir comme public que les deux trois intellectuels matinaux du dimanche (qui, soit dit en passant n'ont pas forcement le besoin de regarder cette émission pour être au courant de l'actu littéraire).Est-ce là la vrai vocation du service public que de s'adresser à 1% de la population?Personnelement, je tiens Ruquier en plus haute estime. Il s'adresse vraiment au grand public, sans faire de concessions impardonnables en peopleries.Tant que la culture restera l'apanage de 2/3 "intellectuels" qui s'autobombardent arbitres du bon goût, Cauet fera toujours de bons scores en montrant des fesses et du nichon.
Répondre
J
Le livre est une matière beaucoup plus exigeante".La seul ambition d'un livre, c'est d'être lu! Pour ces intellectuels de superettes, culture rime avec laxatif.
Répondre
B
la culture de l'Audimat avait tout pourriil n'a pas tord
Répondre
B
A qui fera-t-on croire que l'avenir du service public passe par le recrutement de Julien Courbet ?à personne c'est sur car si c'était le cas, il serait resté sur tf1 pour continuer sa qualité lol
Répondre
B
ben c'est d'ja des livres grand public que présente ruquierça va avec l'émissionpenser le contraire serait utopie
Répondre
G
Mais pour qui se prend t'il celui-la ? Il se prend pour le seul à dire ce qui est bien ou pas !Ruquier a certainement plus permis que lui de faire connaitre les livres à un plus grand public, et non à les reserver a des élites dont il fait parti !
Répondre
S
Ubik, Arrêt sur Images, L'atelier de la mode, et maintenant le Bateau Livre... fini France 5, fini France télévision, ces chaînes n'ont plus aucun intérêt.
Répondre