Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Resistance, le blog des salariés de France soir.

 

 Lien vers le blog.

 

.

 

 

France soir est de nouveau absent des kiosques ce lundi. La reconduction de la grève a été votée hier dimanche.

La rédaction du quotidien se donne jusqu'à ce lundi soir pour déterminer un recours en justice. Les nouveaux repreneurs, Jean-Pierre Brunois et Olivier Rey , prévoient de licencier 80 personnes, de faire de France soir un "tabloïd populaire" où culture, politique et économie n'auraient plus leur place apparemment...contrairement aux pages "turf" ou "faits divers"....

Le plan social prévoit la suppression du service politique et du service culture !!  Que sera ce journal ? Une gazette pour les turfistes ? L'idée des repreneurs, c'est  quoi au juste ? Que les lecteurs français sont trop cons pour s'interesser à la politique ou la culture ? ...Navrant...

Des salariés du quotidien viennent de créer un blog. Il permet de faire connaître la situation du journal. Le lien.

Lu sur ce blog, samedi :

"Les salariés rejettent toujours une décision qui condamne un quotidien généraliste historique à se transformer en journal people vulgaire et bas de gamme.

Comment pourrait-il en être autrement ? Comment accepter le choix du tribunal de commerce de Lille alors qu’un autre repreneur, Moscow News, proposait un véritable projet rédactionnel ? Comment le président Turlutte a-t-il pu opter pour un projet qui ne consacre que 700.000 euros au remboursement de 15 millions d’euros de dettes quand un autre proposait de les payer en totalité ? Enfin, comment tolérer le licenciement de plus de 80 personnes que l’autre candidat comptait conserver ?

Désormais privés de leur outil de travail et d’expression, les salariés ont décidé de créer un site Internet, en ligne dès demain, pour tenir leurs lecteurs informés du cours des événements.

Mardi matin, à 10 heures, le ministère de la Culture recevra les administrateurs judiciaires de France Soir ainsi qu’un représentant des salariés afin de trouver une solution à la crise. Vendredi matin, le ministère s’est engagé à aider les salariés dans l’attente d’une décision en appel d’un justice."

Ce lundi, Jean Paul Brunois, le nouveau propriétaire - accueilli très fraîchement* samedi dans les locaux de France soir - est interviewé par Libération. Il y dit "Le premier objectif est de redresser les ventes du journal et nous y parviendrons. Dès que la pente sera ascendante, je suis prêt à remettre de l'argent et à embaucher de nouveaux salariés."

Hier, les salariés ont de nouveau voté la grève et poursuivent toujours l'occupation des locaux. Samedi, ils avaient refusé de s'entretenir avec le nouveau repreneur, Jean-Pierre Brunois, venu récupérer les clés au siège du journal, à Aubervilliers. Durant de longues minutes, l'ensemble de la rédaction lui a tourné le dos en brandissant l'édition spéciale titrée «Résistance». Las, Jean-Pierre Brunois a finalement quitté les lieux sous les sifflets. (Libération)

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
T
Mouais, <br /> comme d'habitude, on critique ceux qui essaient de faire un truc. C'est toujours facile de dire NON. Mais ça ne fait pas avancer le débat.<br /> OK, supprimer le service politique et faire un tabloïd, bof<br /> Mais c'est ça ou rien.<br /> En plus, c'est pas comme si on perdait un journal de qualité pour avoir un journal pourri...<br /> Je suis curieux de voir comment ils vont réussir à faire pire que le france-soir d'avant !<br />  
Répondre
supprimer le service politique du journal à un an de la présidentielle est  absurde.
Répondre
P
"Et : Qu'aucun grand investisseur français ne veuille reprendre le titre me tue !"Peut-être que les investisseurs n'ont pas envie de foutre leur argent par la fenêtre.
Répondre
R
AFP | 17-04-06<br /> Les salariés de France Soir, mobilisés depuis mercredi contre le projet des repreneurs qui prévoit de supprimer près de la moitié des effectifs, ont voté lundi à l'unanimité la poursuite de la grève.
Répondre
S
On oublie de dire que The Sun en Angleterre est un tabloid de qualité. Certes, les premières pages sont consacrés à des femmes nues, mais dedans il y a un vrai service politique, culturelle, etc...... . Idem pour LE BILD en Allemangne. Le problème, c'est qu'on ne peut pas faire un tabloid de qualité avec seulement 50 personnes.
Répondre
T
virer 80 personnes, ok c'est pas "top"mais en même temps c'est vrai qu'il manque un bon "The Sun" ou "Daily Mirror" en france... :-S
Répondre
C
puisqu'il y a pas de d'autre repreneur, je ne vois pas ce qu'ils peuvent faire.mais s'il preferent sacrifier leur integrité moral en vendant le journal à un trafiquant d'arme, je ne peux qu'encourager M.brunois
Répondre
J
Le plan social prévoit la suppression du service politique et du service culture !!  Que sera ce journal ? Une gazette pour les turfistes ? L'idée des repreneurs, c'est  quoi au juste ? Que les lecteurs français sont trop cons pour s'interesser à la politique ou la culture ? ...Navrant...<br /> <br /> Oui, vraiment navrant.<br /> Et : Qu'aucun grand investisseur français ne veuille reprendre le titre me tue !
Répondre