Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décisions du CSA. Mises en ligne le10 juillet 2006.

 

Le site du CSA fait part hier d'un certain nombre de décisions prises par le Conseil.

Entre autres :

- Modification du capital de M6 .

Par courrier du 18 mai 2006, le groupe Suez a informé le CSA de son intention de céder les titres qu'il détient dans le capital social de la société Métropole Télévision (M6), achevant ainsi son désengagement commencé depuis la fin 2003.

Le Conseil a écrit à Gérard Mestrallet, président du groupe Suez, et à Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, leur précisant qu'il ne voit pas d'obstacle à ce désengagement sous réserve, notamment, que les droits de vote attachés aux 5 % du capital de Métropole Télévision cédés à l'acquéreur soient identiques à ceux dont dispose actuellement le groupe Suez et que l'opération s'effectue dans le respect des stipulations de la convention conclue entre M6 et le CSA.

- Retransmission de combats violents : lettres à Eurosport et à Multivision.

Le Conseil a écrit à Eurosport au sujet des combats de K-1 retransmis sur son antenne le 26 janvier 2006 dans l'émission Fight Club. Pour le CSA, ces combats ne respectaient pas l'ensemble des critères définis par la recommandation qu'il a adoptée le 20 décembre 2005 sur la retransmission de certains types de combats, notamment les règles de compétition respectant l'intégrité physique et morale des sportifs. Il a donc demandé à Eurosport de cesser la retransmission de combats organisés à l'étranger qui ne respecteraient pas l'ensemble des critères définis par la recommandation précitée.

Il a également écrit à Multivision qui a diffusé, le 7 janvier 2006, des combats de l'Ultimate Fighting Championship qui ne répondaient pas à l'ensemble des critères de sa recommandation du 20 décembre 2005 : la violence des combats, allant jusqu'à l'étranglement "respiratoire et sanguin" et la non-intervention de l'arbitre à certains moments semblent susceptibles de mettre en danger l'intégrité des personnes. De plus, faire de ces combats un spectacle banalise la très grande violence et est susceptible d'inciter à la violence au lieu de transmettre des valeurs éducatives. Il a donc demandé au service de cesser, à l'avenir, la diffusion de combats qui contreviennent à cette recommandation.

 


- Diffusion d'un film interdit aux moins de 12 ans à 20 h 50 pendant les vacances scolaires : lettre à Pink TV.

Le Conseil a écrit à Pink TV en raison de la diffusion, le jeudi 20 avril 2006 à 20 h 50, période de vacances scolaires, du film Jambon Jambon réalisé par Bigas Luna et interdit en salle aux moins de 12 ans. Une telle diffusion contrevient en effet aux dispositions de l'article 3 de la recommandation du CSA du 7 juin 2005 relative à la signalétique jeunesse et à la classification des programmes, qui prévoit que la diffusion de programmes de catégorie III avant 22 h n'est pas autorisée en période de vacances scolaires.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
Le CSA devrait mettre un peu plus son nez dans les publicités : selons leurs critères, beaucoup devraient être classées -16 ans!
Répondre
R
le csa est vraiment un organisme de faux-culs,d'accord avec blagman,el magnifico et autres,ces messieurs s'offusquent moins de scènes à faire vomir les enfants dans koh lanta ou des émissions axées sur le cul comme opération séduction,l'ile de la tentationetc....
Répondre
E
Ah le CSA et la violence..

Comme le précise blagman, on peut voir aux différents JT de 13h et 20h, de VRAIS morceaux de chair dans des VRAIES flaques de sang, de VRAIS dépouilles de victimes d'attentats brulées ou pas, de VRAIES prises de sang et autres perfusions en gros plan pour illustrer des reportages sur le SIDA.

Quite à respecter les sensibilités de chacun, autant y aller franchement car parler d'attentats de sida ou autres accidents n'impose pas forcement que l'on voit ces images (je suis extremement sensible à la vue du sang) et je me vois contrain de zapper en injuriant la chaine lors de la diffusion de ces images qui me sont imposées.

Les gens qui regardent du K1 on fait un choix et on ne leur a pas imposé, ils sont libres de regarder ce qu'ils veulent...

Quand à la vision de deux ou trois fesses et 4 nichons dans un film, il n'y a pas de quoi faire un fromage surtout quand avant le dit film on en aura vu autant dans des pubs pour un yaourt ou autre.

Et le CSA n'a jamais tapé sur les doigts d'Arte qui pourtant nous diffuse des films ayant ce genre de scènes mais evidmement tout le monde le sait : c'est de l'art, ce n'est pas sale !
Répondre
S
il sont emmerdant le csa avec les sports de combat, il devait y avoir une chaine fight tv avec du k-,catch,karate... il n'y a plus de nouvelle de cette chaine.
Répondre
B
C'est interdit de diffuser des films interdit aux moins de 12 en 1ere partie de soirée pendant les vacances ??Ils vont diffuser à quelle heure les JT quand ils vont moins parler de la coupe du monde :SC'est pas étonnant qu'on nous reserve tout les étés les Gendarmes à Saint tropez et compagnie... De nos jours, c'est rare les films tout public...
Répondre
S
Ils ont vraiment une dent contre les sports de combats.Laissez-nous regarder du K1 ! Non, mais quoi
Répondre