Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Redevance : couacs...

 

 

 

 

Paule Gonzalis consacre ce vendredi dans le Figaro un article sur la redevance tv et les mauvais comptes de la réforme...

Fraudes, réforme pas comprise, exonérations diverses...l'impôt rentrerait moins bien que prévu dans les caisses de l'Etat.

Cet impôt impopulaire aurait du rapporter selon les prévisions un produit brut d'environ 2.4 milliards d'euros en 2006. Au final, il ne dépasserait pas les 2.3 milliards. Avec pour conséquence ceci  : Bercy a été obligé de financer de sa poche une rallonge de 20 millions d'euros promise à la télévision publique.

La réforme consistant à adosser à la taxe d'habitation la redevance tv avait pour objectif un accroissement sensible des recettes. Mais selon le Figaro, l'Etat semble avoir eu du mal à faire comprendre aux Français la logique de leur nouvelle déclaration. En cause, le fait que seuls les foyers ne disposant pas d'un poste tv devaient cocher la case sur leur déclaration de revenus afin d'être dispensé de l'impôt.

Bercy reconnaîtrait plusieurs dizaines de milliers de contentieux. Autant de recettes - provisoirement ? - gelées. Une des explications à la situation déficitaire du compte de la redevance.

Autre explication : la fraude. La loi autorise les services fiscaux à croiser leurs fichiers avec ceux des opérateurs de la télévision payante. En fait, la disposiiton n'a jamais été mise en pratique et difficile d ecroire que cela va être réalisé durant une année électorale... 

 

Enfin, le nombre de personnes exonérées aurait sensiblement augmenté. En ne taxant plus les résidences secondaires et en alignant le paiement de la redevance sur celui de la taxe d'habitation. Le Figaro conclut que trop d'inconnues mal évaluées, des exonérations de dernière minute semblent avoir eu pour conséquence le dérèglement d'une mécanqieu fiscale bien huilée jusqu'ici.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
Z
A quoi sert la redevance TV puisqu'ils passent de la publicité comme sur une chaine privée ?
 
Répondre
M
sans rentrer le debat ridicule  "je ne veux pas voir de cauet de machin de chose et de truc et de soupe"je pense surtout qu'il faut un juste équilibre et peut etre une redifinition de chaque chaine, de ne pas forcement vouloir concurencer le privé comme avec la star ac de la danse sur F2...et donc non à une privatision des chaines, ce serait ridicule, d'ailleurs y'a pas gd monde de pour actuellement, de plus il faut un réel équilibre entre privé et public, pour le moment je le trouve bon, pkoi changer ?
Répondre
N
Oui aux USA il y a une chaîne publique, en France il doit y en avoir 6 + 1 chaîne info en création. Ca fait une différence. Qu'on en garde une ou deux mais pas un tel réseau qui coûte une fortune en terme d'impôts. Ou alors appliquer les mêmes règles en matière de publicité que sur les chaînes privées. Et je ne parle pas des radios, c'est pareil.
Répondre
C
Idem que le comm 2 :)
Répondre
F
Le dernier commentaire me laisse pantois. Je n'ai jamais entendu pareil... ânerie. Il suffit pour cela de réaliser:1 : sans télé publique on pdire adieu aux quelques rares contenus intelligents de la télé. Je n'ai personnellement pas envie de n'avoir que des chaînes privées nous servant la soupe de Cauet .. enfin son burger.2: la redevance française n'est rien comparé aux autres pays européens comme l'Angleterre (qui offre les excellentes BBC SANS PUBS!!) ou la belgique (qui fait ce qu'elle peut avec 4 chaînes franco-néerlandophones (ou seuls les chaînes néerlandophones sont exempt de pubs).)Alors honnêtement: vendre france TV c'est vouloir d'un monde uniquement gérer par les intérêt financier: et même aux USA, pays du chacun pour soi, il y a un réseau publique! (PBS).
Répondre
N
Une solution radicale : privatiser France Télévisions. Et ne garder à la rigueur qu'une chaîne publique financée par les recettes de la privatisation. On en a marre de payer des impôts. Qu'est ce que l'Etat a avoir avec la télé ?
Répondre