Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La malédiction de naître fille...

 

 

 

 

Diffusion : Arte. Ce mardi, 20h40.

 

 

Prix Albert Londres 2006, le documentaire " La malédiction de naître fille " sera diffusé sur Arte le mardi 24 octobre en prime time.

 

Une enquête exceptionnelle démontrant comment l'Asie est en train de devenir un continent sans femmes. L'absence de femmes en Asie aura, à terme, des conséquences politiques et sociales pour le monde entier. Le déséquilibre qui se développe depuis vingt ans déjà annonce un bouleversement démographique sans précédent.

 

100 millions, c'est le nombre de petites filles qu'il manquerait dans le monde aujourd'hui.
Ce sont les  " Missing Women " : " les femmes manquantes " comme les a définies l'Indien Amartya Sen, Prix Nobel d'économie en 1998.  L'absence de femmes en Asie aura, à terme, des conséquences politiques et sociales pour le monde entier. Le déséquilibre qui se développe depuis vingt ans déjà annonce un bouleversement démographique sans précédent.
Avortements sélectifs massifs, infanticides, ces " disparues ", ces " effacées " n'ont même pas eu le droit élémentaire d'"exister ".  C'est en Asie surtout que le fléau est le plus répandu.
Dans certaines régions chinoises sans femmes on constate les conséquences dramatiques de ce déséquilibre de la population. Régions où les autorités dépassées par leurs propres erreurs lancent aujourd'hui des campagnes pour "chérir les filles". "Ayez des filles" disent les slogans? Douloureuse ironie de l'histoire.


Un "52 minutes" de Manon Loizeau et Alexis Marant, le 24/10 à 20h40.

 

Interview des deux réalisateurs ( dossier presse ) :

 

Manon Loizeau :

"Depuis plusieurs années, l'agence CAPA avait le projet de réaliser une trilogie - naître, grandir, survivre - sur les femmes dans le monde. En 2004, Arte s'est déclarée interessée par le premier volet et nous avons décidé de le centrer sur la question des 100 millions de bébés filles qui manquent aujourd'hui en Asie, qui seront peut-être 200 millions d'ici 10 ans si la tendance actuelle se poursuit. Comment montrer de façon concrète un phénomène aussi vaste, répandu dans l'ensemble du continent, y compris en Corée ? Pour nous, il était essentiel de lui restituer sa dimension humaine, de l'incarner, en donnant la parole à des femmes directement concernées, ayant pratiqué l'infanticide ou l'avortement sélectif pour ne pas avoir à élever des filles".

Alexis Marant :

"Nous avons décidé d'un scénario auquel nous nous sommes tenus, même si nous avions énormément sous-estimé les difficultés, en tout cas pour l'Inde. Comme c'est avec la Chine, le pays où la situaiton est la plus alarmante, c'est là que nous voulions aller à la rencontre des mères et de leur entourage ; au Tamil Nadu, d'une part, parce que l'infanticide traditionnel des filles s'y pratique encore ; au Pendjab où l'avortement sélectif est hautement répandu. Au Pakistan, nous voulions mettre au premier plan les abandons croissants de bébés filles dans les bidonvilles de Karachi en raison d'une pauvreté grandissante. En Chine, où nous savions très bien que les autorités chercheraient à controler le discours, nous avons choisi de montrer une politique pilote intitulée "Chérissons les filles" assez spectaculaire, il faut le dire, mais exceptionnelle pour l'instant".

"En Inde, les gens acceptaient de nous parler du phénomène en général.Mais c'est tout à fait autre chose de reconnaître devant une caméra qu'on a violé la loi en avortant d'une fille ou de plusieurs, voire qu'on a commis un crime en tuant sa fille nouveau née, sous la pression et avec l'aide de sa communauté."

Manon Loizeau :

"Il y a aussi le poids de la douleur, qu'il est plus difficile d'aborder devant des étrangers. Durant les entretiens, que nous avions décidé de filmer en continu, avec de longs plans fixes afin de ne pas hacher la parole,nous nous sommes tous les deux mis en retrait.C'est la personne qui nous servait de relais sur place, membre d'ONG ou sage-femme, qui menait la conversation".

 

(photo Arte Pro )

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
Où sont les femmes !!!
Répondre
R
moi itou , je regarde de + en + ARTE !
Répondre
T
y a de fortes chances oui.
Répondre
T
J'enregistre :)
Ce soir, la UNE va tout casser avec Pirates des Caraîbes de toute façon.
Répondre
 
Répondre
R
Quelle pression?? On peut tuer son enfant, en l'occurence sa fille, sous la pression? Je rêve, aucune envie de regarder je n'ai pas le recule nécessaire.
Répondre
R
Pensez à faire un "up" de l'article le jour J svp ;)
Répondre
T
Arte , je prends de plus en plus de plaisir à la regarder. Bravo aux programmateurs.
Répondre
E
Hé oui! Voilà où mène des sociétés patriarcales et religieuses à la c**!
Perso mon père et mon grand-père m'adorent! Faut dire en plus je suis l'ainée des cousins-cousines et mon frère par sa bêtise contribue grandement à ma gloire! :)
Répondre