Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publicités TV : la politique publicitaire de l'industrie agroalimentaire dénoncée par l'UFC

 

Un communiqué de l'Union Française des Consommateurs. Il date  du début de cette semaine.La cible : "la politique publicitaire de l'industrie agroalimentaire visant à orienter le choix des enfants vers des produits gras et sucrés."

Le communiqué :

"L'UFC-Que Choisir dénonce la politique publicitaire de l'industrie agroalimentaire visant à orienter le choix des enfants vers des produits gras et sucrés.

Sur les 217 spots alimentaires ciblant les enfants, relevés pendant 15 jours sur les plus grandes chaînes de télévision à l'heure des émissions enfantines, 89 % concernent des produits très sucrés ou gras !

Par une étude inédite rendue publique aujourd'hui menée auprès de 352 familles et 704 personnes, l'UFC-Que Choisir a mesuré l'influence de ces publicités sur le comportement alimentaire des enfants :

1- Globalement, les publicités participent activement à la construction de « l'idéal alimentaire » des enfants. Entre les repas, 60 % d'entre eux sollicitent viennoiseries, confiseries, gâteaux gras ou sucrés, et au petit-déjeuner, 64 % réclament des céréales très sucrées, des viennoiseries, gâteaux et confiseries, produits qui font l'objet de l'investissement publicitaire le plus massif.

2- Au-delà des préférences, les publicités influencent les comportements alimentaires des familles. Dans les placards et réfrigérateurs des familles visitées, les céréales très sucrées sont effectivement sur-représentées (31 %). Globalement près d'un produit sur deux destiné au petit-déjeuner est complètement déséquilibré du point de vue nutritionnel.

3- Les enfants très exposés à la télévision et donc aux publicités alimentaires (30 % de l'échantillon) ont dans leurs placards et réfrigérateurs une proportion plus forte encore de produits de marques trop gras et sucrés destinés au petit-déjeuner ou aux « en-cas »...

En concentrant sa puissance de feu publicitaire destinée aux enfants sur des produits manifestement déséquilibrés, l'industrie agroalimentaire participe ainsi à l'augmentation alarmante de l'obésité infantile.

Actuellement, 14 millions d'enfants européens sont en surpoids et plus de 3 millions sont obèses. En France, le nombre de personnes obèses ou en surpoids augmente de 5,7 % chaque année. A ce rythme, l'ampleur de la pandémie sera dans 20 ans équivalente à celle qu'elle est aujourd'hui aux Etats-Unis où 66 % des personnes sont en surpoids ou obèses !

Alors que le projet de directive « Télévision sans frontières » s'apprête à élargir la présence publicitaire sur les écrans, l'UFC-Que Choisir et les grandes associations de consommateurs européennes exigent l'interdiction des publicités pour les produits alimentaires trop riches en graisses, sucre ou sel pendant les programmes pour enfants !"

 

 

Vous pouvez lire l'étude complète sur le site de 'LFC. Lien direct vers l'article.

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Je suis d'accord avec toi Fridebrudeheu. C'est aux parents d'être responsables, car c'est tout de même eux qui payent.
Par ailleurs, c'est aussi à eux d'éduquer leurs enfants, en leur apprennant à réfléchir et à ne pas prendre pour argent comptant tout ce qu'ils voient à la télévision et notamment dans la publicité. C'est aussi à eux en théorie à leur apprendre à bien manger et à leur donner une bonne hygiène de vie...
Bref, je ne suis pas d' accord avec L' UFC que choisir pour une fois...Je pense que l'industrie agro-alimentaire doit par contre faire un effort en proposant des produits moins gras, moins sucrés et meilleurs pour la santé. C'est une démarche plus positive et efficace. Donc à terme, il n'y aurait plus que des publicités pour des produits moins nocifs sur ce plan. C'est là qu'il faut agir, pas sur la pub., qui n'est qu'une conséquence parmi tant d'autres de notre mode de vie.
Répondre
F
Pfff, non mais faut arrêter là !! C'est les parents qui achètent après tout, eux ils sont sensés être raisonnables. Ils veulent écrire en bas des écrans pub ou à la fin "Attention, ce produit est très sucré" (Ah oui, les Mars et les Snickers, c'est sucré ?? ah bah merde alors ! je savais pô), qu'ils n'oublient pas d'écrire sur les bouteilles d'eau "Attention, ca mouille" et sur les shampooings "attention, ce produit mousse quand il est frotté sur la tête et ne doit pas être réchauffé au micro-ondes". C'est du grand n'importe quoi !!
A quand les cures de désintox au Twix ?
Répondre
I
Sur les 217 spots alimentaires ciblant les enfants, relevés pendant 15 jours sur les plus grandes chaînes de télévision à l'heure des émissions enfantines, 89 % concernent des produits très sucrés ou gras !
:0012: hallucinant !
Répondre