Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La traque des nazis. Documentaire.

 

 

 

La traque des nazis sera diffusé sur France 2 lundi 15 janvier 2007 à 20h50.

 

 

 

Ce film documentaire retrace le destin des criminels nazis, ceux jugés à Nuremberg mais aussi ceux dont les crimes sont restés impunis, à partir de la traque et des actions menées notamment par Simon Wiesenthal, Serge et Beate Klarsfeld.

 

Pour la première fois, un film retrace l'histoire de la longue traque des nazis de 1945 à nos jours.



Au sortir de la guerre, au moment où dans les pays libérés un sentiment de vengeance submergeait les consciences, les Alliés parvinrent à mettre en place le premier procès de l'Histoire à Nuremberg condamnant à mort les plus hauts responsables nazis encore en vie. Mais au début des années 60, l'Allemagne veut oublier, et nombreux sont encore ceux qui ont réussi à échapper aux mailles du filet.

 

Trois personnalités hors du commun se lancent dans un combat acharné.
Simon Wiesenthal, rescapé des camps de la mort est à la recherche de ses bourreaux, depuis les kapos jusqu'à Mengele, le médecin fou d'Auschwitz, et Eichmann, le grand organisateur de la Solution Finale. Ou le policier qui a arrêté Anne Franck, Karl Zielberbauer. A partir du procès d'Eichmann en 1962, aucun nazi ne pourra plus dormir tranquille.
A la fin des années 60, l'avocat et historien Serge Klarsfeld, fils d'un déporté juif assassiné et sa femme Beate Klarsfeld, une Allemande non juive, se lancent dans ce qui deviendra plus de 30 ans de traque des nazis encore en fuite ou tout simplement vivant en Allemagne. Ainsi seront démasqués et jugés le chef SS Hagen, devenu directeur commercial, Lischka, l'homme de la Gestapo, Heinrichsohn, le gardien du camp de Drancy devenu maire en Bavière, Walter Rauff, Barbie, le chef de la Gestapo de Lyon et le Préfet Papon.



Le film relate le suspense de cette longue traque, la persévérance de l'exploration minutieuse de registres et de fichiers comme le courage physique pour affronter les Etats complices et leurs polices souvent, les colis piégés et les bombes parfois.Et surtout il s'appuie sur une recherche d'archives qui renvoie systématiquement les bourreaux à leurs crimes, les images des procès et des exécutions à celles des forfaits, l'heure du jugement à celle du passé. Dans un souci de transmission et de mémoire, il revient inlassablement en images sur le nazisme, son idéologie et son oeuvre de mort.

 

A noter que le DVD du film sortira mercredi.

 

A propos de ce film, Serge Klarsfeld juge que plus de 60 ans après les faits, il est temps de faire des synthèses qui s'adressent aux jeunes générations et leur expliquent le problème. "Ce film montre que, dans la plupart des pays occidentaux, il n'y a plus de prescription pour les crimes contre l'humanité ; que, pour la première fois dans l'Histoire, on peut juger des crimes jusqu'à la fin physique de la vie des criminels. On ne sait d'ailleurs pas quand cela s'arrêtera puisqu'on ne peut pas tirer un trait avant la mort du dernier des criminels.Ces images sont effectivement impressionnantes car elles montrent les crimes commis contre des innocents. Elles montrent aussi la mise à mort des coupables, expression de la volonté, au sortir de la guerre, de voir punir, dans la violence, ceux qui leur ont fait subir d'aussi grands malheurs". Concernant les générations futures,  "Témoins et acteurs ayant aujourd'hui disparu, ou êtant en passe de disparaître, le devoir de mémoire entre dans l'Histoire. C'est donc aux institutions, tels les grands centres historiques créés à Washington, New York, Paris ou Berlin, de prendre le relais des individus, puisque ce sont elles qui contiennent la mémoire. Je suis donc très confiant. Aux nouvelles générations de maintenir cette mémoire.
Dans la vigilance, voire la lutte, pour que jamais de quelconques extrémismes ne risquent, là et ailleurs, de la mutiler ou de la détruire. La démocratie doit en être la garante. Le combat est perpétuel et, aucune génération ne sachant ce qui se passera plus tard, c'est donc dans l'incertitude qu'il faut lutter, comme des myopes".

 

Le film comporte une majorité d'archives inconnues. Le réalisateur dit que sujet de la traque des nazis n'avait pas été véritablement traité, de Nuremberg à nos jours. Il y avait donc beaucoup à découvrir...

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
K
très bon documentaire j'aurais aimé qu'il soit plus long
Répondre
F
Magistrale leçon d'histoire !
Répondre
W
Je sais, ce n'est pas nouveau, la Belgique a (presque) toujours la primeur.Tout ça pour vous dire que le documentaire est d'une excellente qualité, très bien construit.
Répondre
E
N'empèche que les lundi sur France 2 on va en bouffer de la seconde guerre mondiale !<br /> <br />
Répondre
C
Bravo à France 2 de programmer ça à 20h50. Et peu importe l'audience.
Répondre
G
Indispensable, forcément.
Répondre