Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christine Ockrent réfléchissait depuis février à l'arrêt de France Europe express et évoque sa nouvelle émission.

 

Le décor de France Europe express

 

 

Christine Ockrent s'exprimait vendreid matin, sur RTL peu avant 8 heures, pour la première fois depuis l'annonce de l'arrêt de France Europe express sur France 3 fin juin. A la rentrée, elle proposera un nouveau rendez-vous politique.

 

 

Vous pouvez écouter son entretien avec Marc-Olivier Fogiel sur ce lien.

 

 

Quelques propos tenus :

 

 

"France Europe express s'arrête fin juin. Toutes les émissions s'arrêtent fin juin...(...) Mais rassurez moi, Marc Olivier. Avez-vous un lien conjugal, sentimental, affectif, amical, sportif, faites-vous du vélo, du jogging, avec des personnalités politique tantôt au pouvoir, tantôt dans l'opposition, parce qu'on pourrait penser que c'est encore plus dangereux d'une certaine manière...

Vous savez, moi je me méfie toujours , et ça fait un certain temps que je vois ce genre de phénomène, de ces bouffées de vertu corporatistes, faussement indignées, qui comme par hasard frappent toujours les femmes.

Pourquoi les femmes ? Pourquoi ce procès en légitimité professionnelle qu'on impose qu'aux femmes, comme par hasard...Pourquoi ? Parce que ce sont des cruches, des idiotes, parce qu'elles ne peuvent pas penser toutes seules, elles sont influençables...alors que les mecs, bien sur, on ne s'interesse pas à leurs histoires, leurs maîtresses, leurs copains, leurs complots...ils font du jogging, ils font du vélo...(...) y en a marre ! C'est une insulte aux femmes. Cela veut dire qu'une femme ne peut pas mener sa carrière, ne peut pas avoir une identité, ne peut pas avoir une signature."

 

 

A propos de son émission sur France 3, "France Europe express va s'interrompre fin juin.(...) C'est une émission qui a dix ans. Vous ne trouvez pas que c'est un joli palmares, 10 ans ? Il n'y a aucune émission de ce genre qui a duré aussi longtemps."

 

 

"Avec Paul Nahon et Patrice Duhamel, depuis le mois de février, je leur dis "écoutez, France Europe ça fait dix ans, elle s'use forcément." En plus, le décor tombe en loque. Les invités hésitent presque à s'asseoir. Donc, je réfléchis depuis février, je réfléchis à une nouvelle émission politique qui sera à l'antenne en septembre avec mes amis, avec la même équipe". Elle n'a pas encore le titre. Ce sera une émisison qui s'interessera aux affaires publiques et qui sera très différente.

 

 

Concernant une invitation éventuelle de Bernard Kouchner, "ce 'nest pas indispensable". Mais s'il y a une crise relevant de son domaine de compétence, il est évident dit-elle qu'elle s'effacera dans ce cas là .

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Et Borlot peut-etre ? :)
Répondre
A
Non Mme Ockrent, cela ne frappe pas toujours les femmes. Cette excuse là n'est pas bonne. C'est une façon d'évacuer le vrai problème qui est posé. Souvenons-nous de la mise à l'écart d'Alain Duhamel.<br /> D'autre part, il n'y a pas à ma connaissance de présentateur de JT ou d'émission politique qui soit le mari ou le compagnon d'une femme ayant ou ayant eu une grande responsabilité au gouvernement.
Répondre
@
PARIS (AFP), 10:49<br /> <br />  <br /> <br />  <br /> <br /> Christine Ockrent, dont l'émission sur France 3 "France Europe Express" s'arrête en juin, a déclaré vendredi ne pas se sentir "en porte-à-faux" après la nomination de son compagnon Bernard Kouchner au ministère des Affaires étrangères, dans un entretien à RTL.<br /> La direction de France 3 avait affirmé jeudi que l'arrêt de son émission n'était liée en "aucune façon" à la nomination de son compagnon Bernard Kouchner au gouvernement, alors que la poursuite des activités des compagnes de ministres à la télévision a suscité quelques grincements de dents au sein des rédactions.<br /> "Je me méfie toujours de ces bouffées de vertu corporatistes faussement indignées, qui, comme par hasard, frappent toujours les femmes. Pourquoi ce procès en légitimité professionnelle qu'on n'impose qu'aux femmes ?", s'est interrogée la journaliste.<br /> Mme Ockrent a souligné ne s'être "jamais sentie en porte-à-faux" par rapport aux activités de son compagnon, qui a déjà été "dans des fonctions de responsabilité au gouvernement, notamment dans la santé".<br />
Répondre
G
C'est une excellente journaliste, elle vaut plus que la manière dont elle est traitée par la presse là !
Répondre