Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 05/01/2013 13H10

Capture-copie-8.JPG

La BBC WORLD NEWS vous propose un documentaire émouvant sur un groupe de volontaires russes qui consacre son temps à une recherche minutieuse afin de retrouver et identifier les quatre millions de soldats soviétiques portés disparus à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, morts au combat et certainement laissés là où ils sont tombés, sans sépulture et sans hommage. A découvrir ce dimanche 5 janvier 2014 à 211h0 sur BBC World News, sur Canalsat (canal 110) et Numericable (canal 63).

 

« Pour l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques, c’était une guerre pour l’existence même du pays. Les Allemands ont traité le peuple soviétique comme une race inférieure. Ils n’exécutaient pas seulement les politiciens et les intellectuels, ils ont également tué des paysans et des citoyens en grand nombre. […] Selon les registres, près de 4 millions de personnes sont portés disparues au front. Beaucoup de personnes n’ont pas été enterrées correctement » déclare Alexey Isaev, historien de la Seconde Guerre Mondiale.

 

La Seconde Guerre Mondiale a fait 70 millions de morts dont 26 millions sur le front soviétique : « C’était effrayant lorsque les obus volaient au dessus de nos têtes, lorsque les balles sifflaient… Nous devions courir. Les soldats blessés criaient à l’aide. Les morts gisaient autour de nous. C’était très difficile. Nous avions faim. Nous avions froid. Nous n’avions plus d’armes. Ils nous tuaient comme des mouches » se souvient Mikhail Zorin, vétéran de la Seconde Guerre Mondiale, âgé de 17 ans à l’époque. Mais n’est-il pas inquiétant lorsque 4 millions de soldats sont portées disparues et que personne n’essaie de les retrouver ?... « Nous avons exactement 31 586 sépultures militaires. Elles sont toutes surveillées. Il n’y a pas d’autres tombes. Maintenant, les champs de batailles ne ressemblent plus qu’à des clairières dans la forêt. Il y’en a peut-être quelques-unes. Je ne sais pas » estime Valeryi Kudinsky au Ministère de la Défense.

 

Le gouvernement a voulu faire rapidement oublier les atrocités de la guerre pour se concentrer sur la reconstruction du pays et surtout sur la ville de Leningrad : « Une fois la guerre terminée, une équipe chargée d’enterrer les soldats a été formée pour les recueillir et éviter les épidémies. Ils ont trouvé des trous et ont jeté les corps dedans. Beaucoup de soldats dans ces trous sont portés disparus au front » témoigne le volontaire Konstantin Vasiliev. Ilya Prokofiev, un autre volontaire, corrobore ces propos : « Il existe des décrets du Conseil Suprême de l’URSS en 1963. Ils ont ordonné l’élimination de toutes les traces de la guerre. Tous les restes devaient être labourés ou enlevés. C’était une tentative délibérée pour couvrir les endroits où de nombreux soldats sans sépulture ont été laissés. Si vous prenez une carte montrant toutes les batailles et si vous regardez où toutes les plantations forestières ont été faires, où les bâtiments ont été érigés, vous trouverez que cela coïncide avec les lignes de front durant la guerre ».

 

Devant l’inaction du gouvernement, des groupes de bénévoles, aux profils très différents, ont décidé de chercher ces soldats disparus, de les identifier et de les rendre à leurs familles : « J’ai 13 ans mais je fais de mon mieux. Ces soldats se sont battus pour nous permettre de vivre. Nous devons retrouver chacun d’entre eux et restaurer leur mémoire » explique Vadim Kytishev. Pour eux, cette recherche n’est pas un simple passe-temps, c’est un mode de vie : « Quand vous faites cela, vous sentez votre âme devenir meilleure. Vous sentez que vous faites quelque chose de vraiment bien et important » estime Dmitry Poshtarenko.

 

Malheureusement, cette quête n’est pas sans risque. A ce jour, cinq volontaires ont été tués à cause de grenades trouvées lors des fouilles. Ces bénévoles se rendent sur les anciennes lignes de front et creusent jusqu’à 10 heures par jour pour honorer la mémoire de ces soldats disparus. Bénéficiant d’une technologie de pointe, chaque soldat retrouvé est géo-localisé, photographié et enregistré avec ses biens : « Notre principal objectif est non seulement d’enterrer les soldats mais d’en identifier le plus grand nombre. Pour cela, nous essayons d’utiliser les dernières technologies » explique un volontaire. Les bénévoles consacrent leur argent et leur temps libre : « Nous ne recevons pas d’argent pour ce travail. C’est le destin ou c’est Dieu qui nous rembourse. Nous sommes heureux lorsque nous trouvons les restes d’un soldat. Cela signifie que nous pouvons l’enterrer avec honneur » témoigne Marina Kychinskaya, bénévole.

 

Lentement mais surement, des dizaines de milliers de soldats sont découverts, identifiés, rendus à leur famille et enterrés dignement. Personne ne sait exactement combien de soldats restent encore dans les forêts de la Russie Occidentale mais les volontaires continuent leur mission jusqu’au dernier. Alors seulement, ils pourront enterrer le passé…

 

Commenter cet article

charles 05/01/2014 13:18


Joli documentaire, à voir effectivement : merci de le signaler, TV NEWS ...