Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 26/07 8h45


image-copie-2.gif





Jacques Weber vient d'achever le tournage de son Figaro. Une fiction diffusée la saison prochaine sur Frrance 3. En vedette, Weber et Denis Podalydes autour d'Isabelle Adjani.



Pour France 3, interrogé par Julien Chavanes, Jacques Weber revient sur le tournage et l'adaptation, puis sur Adjani...



"C’était superbe, rare. J’ai été stupéfait par mon équipe, des techniciens aux acteurs, c’était vraiment unique. Et puis il y avait une reine sur le plateau, Isabelle Adjani, qui s’est transformée en marraine. Tout le monde avait peur du mythe, de la légende, de la star qu’elle est, ce qui est normal. Mais j’avais une immense confiance, parce que je la connais. Elle est non seulement une grande actrice mais aussi une grande dame, disponible, chaleureuse, aimable avec tous. C’était une merveille de l’avoir, elle a illuminé le tournage. Et puis il y a eu un vrai choc de générations et de styles. Entre moi, Isabelle et Denis Podalydes, que je considère comme l’un des plus grands acteurs français, et puis mon fils Stanley, que j’ai choisi sur audition, et qui fait un superbe Chérubin, ainsi que Céline Sallette, une jeune actrice extrêmement talentueuse que j’avais repérée dans Les Meurtrières et qui interprète une magnifique Susanne. C’était une équipe somptueuse et cela s’est divinement bien passé. ".



"C’est une adaptation très resserrée sur les quatre personnages principaux, plus le petit cupidon qui se balade. J’ai voulu être plus près des gens que d’une époque. Les premiers visionnages m’ont rendu très heureux. C’est un projet que je portais depuis longtemps. Il y a quelque temps, Patrick de Carolis m’avait demandé de réfléchir à la relation entre théâtre et télévision. Figaro découle de cette réflexion. Evidemment, les choses ne sont pas allées aussi vite que je l’aurais souhaité. Pour des raisons économiques essentiellement. Je suis ravi que cela aboutisse enfin. Adapter une pièce de théâtre pour le cinéma ou la télévision ne pose pas plus de difficulté que d’adapter un roman ! Et puis il faut cesser de faire cette séparation radicale et ridicule entre le cinéma et la télévision. Lorsque vous écrivez, vous ne devez penser qu’à l’image, c’est tout ! Ensuite viennent les contraintes, auxquelles il faut se plier, quel que soit le support. Pour la télévision, il y a d’évidents enjeux au niveau de l’Audimat. Il faut réfléchir au format et au rythme. Mais je crois qu’il ne faut pas en tenir compte au stade de l’écriture. Il faut s’affranchir pour créer la surprise. En ce qui me concerne, je ne m’en suis pas soucié. Il n’était pas question de faire un film pédagogique expliquant l’œuvre de Beaumarchais ! C’est la vision personnelle d’un réalisateur qui s’empare d’un sujet. Une très libre adaptation". 



"L’arrivée d’Isabelle Adjani sur le projet s’est faite de la plus naturelle des manières. On la croit inaccessible, ce n’est absolument pas le cas ! J’avais peur de son refus, au point d’hésiter à formuler ma proposition. C’est un problème pour Isabelle, son mythe la dépasse et crée de la distance là où elle n’en veut pas nécessairement. Puis j’ai discuté avec Dominique Besnehard, qui était notre agent à tous deux. Il m’a dit : « Mais tu es fou, elle adore ton travail, elle serait ravie de collaborer avec toi !» Son enthousiasme m’a convaincu. Je lui ai envoyé le scénario et, quelques jours plus tard, je recevais un message : « Jacques, c’est Isabelle. Je trouve ce scénario magnifique et je suis prête à partager l’aventure avec vous. » Voilà. Tout simplement. Elle a dit oui. J’ai beaucoup de chance. Et cela s’est fait aussi limpidement avec Denis Podalydes qui est pourtant extrêmement sollicité ! Accorder les emplois du temps n’a pas été facile, mais avec un tel casting, on a de la force pour surmonter toutes les épreuves. S’il y a du désir et du plaisir, les difficultés paraissent anodines. L’alchimie a fonctionné et j’en suis très heureux. "





Commenter cet article

fredjani 26/07/2007 15:55

Eh bien , il y a effectivement des gens qui l'idolâtrent mais sans en faire des tonnes, sans la diviniser, qui sont respectueux de son travail, de ses engagements ....Comme en témoigne tous ceux qui viennent sur mon blog :http://isabelleadjani.blogspot.com/

gengis 26/07/2007 13:45

Isabelle Adjani.... Un mythe, une star !  Ah! oui? Ben pourquoi? Pourquoi elle et pas les autres? Qu'a t-elle de si particulier?Comprenons nous bien. J'aime bien Adjani, mais je ne comprend pas tout le flan que l'on fait autour d'elle. Elle n'en est même peut-être pas responsable, je n'en sais rien car je ne m'intéresse pas à l'idolâtrie que provoquent certains artistes. Il y en a de formidables qui ne font pas parler d'eux. Même un gars comme Weber en parle comme s'il en avait peur  ???????????????