Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 21/12 8h20

 

Diffusion : France 2. Dans le cadre du magazine Envoyé spécial, ce jeudi à 20h50.

 

Un reportage de Michel Peyrard.

 

En moins de 20 ans, une tribu d'indiens d'Amazonie colombienne, les Nukaks, sont passés de 1200 à 500 membres. Décimés par les maladies transmises par les Blancs, victimes du conflit colombien, certains ont dû fuir leur territoire ancestral pour échapper aux « hommes armés en uniforme vert »...

 

En 1988, on découvrait en Amazonie colombienne, une tribu d'indiens jusque-là encore inconnue : les Nukaks. Composée d'environ 1200 individus, elle se caractérisait par un mode de vie nomade, une langue particulière et une adaptation remarquable à la forêt. Les Nukaks ne demeurent jamais plus de 5 à 6 jours dans un même lieu, brûlent leurs malocas (huttes de palme séchées) après leur départ dans le souci d'éviter les foyers infectieux, collecte les fruits, et chassent les singes, avec des fléchettes empoisonnées au curare, qu'ils tirent à l'aide de longues sarbacanes. Moins de 20 ans plus tard, ils ne sont plus que 500 survivants, condamné à disparaître rapidement si rien n'est fait, selon le Haut comité aux réfugiés des Nations Unis, qui vient de lancer un cri d'alarme. Décimés par les maladies transmises par les Blancs après ce premier contact, ils sont aussi victimes du conflit colombien.

Il y a quelques semaines un petit groupe de 138 Nukaks a brusquement surgi non loin de San Jose del Guaviare, une ville aux portes de l'Amazonie : nus, terrorisés, épuisés, après deux mois de marche dans la jungle. Que fuyaient-ils ? Dans leur langue, avec parfois quelques mots d'espagnol, ils expliquent avoir quitté leur territoire ancestral devant l'avancée des Nukaks Verts. Nukaks, cela signifie « les gens », en langue nukak. Vert, c'est la couleur d'un uniforme. Celui de guérilleros, de paramilitaires ou de l'armée ? On ne sait pas précisément.


Pensant une semaine, une équipe de reporters a partagé leur vie, leur mode d?existence traditionnel, mais aussi leur découverte du monde des Blancs, leurs doutes et leur détresse.

 

 

 

 

Commenter cet article

Pat. 21/12/2006 08:39

A voir ! Malheureusement Tapie va cartonner sur la Une...