Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Romain 03/03 14h25

 

 

 

Ce samedi, les téléspectateurs de Belgique - et frontaliers - découvriront le téléfilm "Marie Humbert, le choix d'une mère".Sur RTL TVI. La diffusion sur TF1 devrait suivre courant mars ou avril logiquement.

Lors du dernier Festival International du Film de Télévision de Luchon, le téléfilm avait reçu un bon accueil et obtenu le Grand prix du Jury.

Ce téléfilm est adapté des livres de Vincent Humbert, « Je vous demande le droit de mourir », et du docteur Chaussoy (qui a « débranché » le jeune homme le 26 septembre 2003), « Je ne suis pas un assassin ». La fiction raconte "l'histoire de cette femme confrontée à la volonté de mourir de son fils, devenu tétraplégique à la suite d'un grave accident de voiture en septembre 2000."

 

Le quotidien le Parisien écrivait récemment que, "durant une heure et demie, le téléspectateur suit le combat de cette mère « courage ». Alternant moments dramatiques - comme la première fois que Marie Humbert découvre son fils sur son lit d'hôpital - d'espoir et même d'humour, cette fiction repose la difficile question de l'euthanasie."

Le quotidien belge Le Soir, de son côté, écrit que "Le téléfilm aurait pu être un abominable mélo. Mais s'il est effectivement dur, il est avant tout humain. Et Florence Pernel est exceptionnelle dans le rôle de Marie Humbert." Selon Le Soir, Marie Humbert, le choix d'une mère retrace les trois années séparant l'accident et la mort de Vincent. "Une histoire de vie, d'abord. Patiemment, Marie Humbert réapprend l'alphabet à son fils pour qu'il puisse communiquer - grâce à son pouce. C'est de cette façon qu'il dictera à un journaliste un livre entier, Je vous demande le droit de mourir.Car très vite, les efforts de sa mère pour lui rendre le goût de vivre se révèlent vains. Son Titi, comme elle l'appelle, la harcèle. Il veut mourir, ne se voyant pas passer les cinquante années suivantes enfermé dans un corps dont il ne peut rien faire. « Si tu m'aimais, tu le ferais », lui répète-t-il sans cesse. Longtemps, elle refusera. Avant de céder "

 

Commenter cet article

Milan 03/03/2007 18:04

J'ai hâte de pouvoir voir ce téléfilm qui a été primé et qui soulève un débat sur l\\\'euthanasie.D'ailleurs je vous invite à participer au jeu sur le site de lci sur les présidentielles et voter (si vous le souhaitez) pour Milan2007

Rabatjoie-tv 03/03/2007 18:01

Moi je regrette un peu qu'on fasse un téléfilm portant le nom d'une personne actuelle.Genre demain on va avoir droit à "José Beauvais son combat en prison pour l'herbe" ; "Marie-Ange Nardy, sa depression suite au relooking de LA CIBLE"IL aurait été plus descend de dire "Un téléfilm qui s'inspire de la 'vie' de Christophe Imbert" plutot que direct faire un téléfilm qui porte le nom de qqun.Autant j'ai été bouleversé par le livre de Mme Imbert, autant là je ne suis pas d'accord pour le choix du titre.En même temps je sais que c'est pas vital mais bon...

Juju le pigiste 03/03/2007 16:45

 
Oui après le téléfilm il risque bien malheureusement d'y avoir un Confessions intimes un truc dans le genre, avec un couple qui se déchire car le mari joue à la Playstation 2 toute la journée...

LNAHO 03/03/2007 14:45

ok, merci rv :)

rv 03/03/2007 14:35

C'est une histoire de coproduction entre autres, je pense. Si la RTBF ou les chaînes privées belges (ou suisses aussi) mettent de l'argent dans la fiction, normal que ça passe avant chez eux. Si ça passait sur TF1 en priorité, beaucoup de belges (ou suisses) regarderaient et ça amoindrirait relativement l'audience lors de la diffusion ensuite en Belgique (ou Suisse).

LNAHO 03/03/2007 14:32

Pourquoi les Belges voient toujours les télé films et séries avant nous ??? Rien contre les Belges, je me pose la question, c'est tout ;)

Val. 03/03/2007 14:31

C'est pas le genre de TF1 en réponse au comm 1...

Jalouille55 03/03/2007 14:30

+ 1 avec RV !

rv 03/03/2007 14:29

Ce serait bien qu'un débat télévisé suive après la projection du téléfilm sur TF1.