Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fort Boyard face à la première de Secret story...

 

 

 

La 18e saison de Fort Boyard débute samedi 23 juin sur France 2. Face à Secret story.

 

 
Une équipe de six candidats, bénévoles et personnalités soutenant une même association, doit faire preuve d'ingéniosité, de force et de courage pour remporter des épreuves qui lui donneront accès au trésor tant convoité : les Boyards du Fort.
L'émission débute de jour par les épreuves mais se termine dans la magie de la nuit avec la Salle du Trésor.

Accompagnés par Olivier Minne et Anne-Gaëlle Riccio, les candidats seront prêts à tout pour gagner un maximum de Boyards pour l’association qu’ils défendent.

 

Cette année, huit nouvelles épreuves et cinq aventures attendent les candidats qui devront redoubler de concentration, d’agilité, d’équilibre pour remporter les fameuses clés et des indices. Un nouveau personnage inquiétant fait son apparition dans le Fort : le Chinois…

 

 

Dans les coulisses du fort :

 

Fort Boyard, lieu énigmatique et inaccessible. Seule une poignée de courageux affrontent cet univers inhospitalier sous le regard protecteur ou méchant des personnages emblématiques du Fort. Mais qui sont-ils réellement ? Une enquête dans les coulisses de ce milieu hostile…

Le Fort reste fidèle à sa réputation d’inaccessibilité. Y entrer n’est pas une mince affaire et être accueillis par des tigres, même en cage, n’engage pas non plus à la sérénité. Une fois arrivés entre ces murs cernés par une mer agitée, sur qui peuvent compter les candidats ?


Quand l’un d’entre eux ne sort pas de la cellule à temps, il y reste enfermé et attend d’être libéré. Mais quand c’est La Boule qui ouvre la porte de la cellule, le soulagement fait vite place à une légère appréhension ! Personnage fort de sa prestance avec un visage impassible, il ne peut qu’impressionner. Mais qu’on ne s’y trompe pas, le rôle est de composition, "Je joue le méchant mais croyez-moi, ce n’est pas facile !" avoue La Boule. Mais il lui arrive d’être vraiment fâché : quand l’équipe technique n’est pas prête lorsque, devant la cellule, il libère un candidat.
Leur mutisme et leur visage fermé peuvent désarçonner mais il ne faut pas s’en étonner. Cela caractérise tous les personnages du Fort, qu’ils soient bienveillants ou méchants.

Toutefois, les candidats n’en mènent pas large devant Félindra qui, d’un coup de fouet, brise le silence qui règne sur le Fort. Elle réserve le fouet, la parole et ses ordres à ses félins qui sont les gardiens du Trésor, veillant jalousement sur les Boyards. Le visage de leur maîtresse s’assombrit quand elle voit les candidats s’en emparer. Mais, évoquer ses tigres la fait, à la fois, devenir douce comme un agneau - "un bébé tigre est né sur le Fort !"- et fière comme un lion - "deux de mes tigres ont joué dans le film Les deux frères de Jean-Jacques Annaud "!


Trois "phénomènes" dixit La Boule, accueillent les candidats prêts à en découdre. Passe-Partout, Passe-Temps et Passe-Muraille, les personnages symboliques de l’émission, sont les indispensables guides pour ne pas se perdre dans les méandres du Fort. Face aux épreuves qui en feraient fuir plus d’un, ils accompagnent les candidats qui bravent leur peur pour une noble cause.
A la question "Est-ce que cela vous manque de ne pas parler ?", les visages fermés soudain, s’illuminent et les réponses sont unanimes "Oui !". Comme le dit malicieusement André dit Passe-Partout, "Ne pas parler pendant l’émission me permet de reposer ma voix et de parler encore plus après !". Prêts pour monter et descendre les multiples marches du Fort qui mènent les candidats vers des épreuves aussi physiques qu’intellectuelles, Passe-Partout et Passe-Temps sont autant dans l’action. C’était l’une des conditions principales afin d’intégrer l’équipe de Fort Boyard, "d’avoir une bonne condition physique et de courir vite". Cette émission a changé leur vie parce qu’elle leur a apporté une notoriété mais surtout parce que le regard sur eux a changé, "le Fort a donné une bonne image des personnes de petite taille, on ne nous appelle plus les nains, nous ne sommes plus des clowns ".

Depuis leurs débuts à Fort Boyard, il y a 18 ans, le plaisir et la fraîcheur sont toujours intacts, "On a l’impression d’avoir commencé hier" et les souvenirs aussi. "Jean-Claude Brialy sur le Fort a été un moment inoubliable. Il a fait les jeux, il a été sérieux dans son boulot mais il nous a fait rire parce que c’était un pitre. Pour moi, c’est vraiment mon grand souvenir" confie La Boule. D’autres candidats ont marqué les personnages du Fort ainsi Passe-Muraille a gardé une belle image de Francis Lalanne -"une personne adorable"- ou Bruno Solo qui lors d’une épreuve a failli faire flancher Passe-Partout dans son flegme et son mutisme !


Tous ces personnages bénéficient du seul regard bienveillant et souvent moqueur du maître du Fort : Olivier Minne. Entre eux, c’est une histoire de dialogue à sens unique ! D’ailleurs l’animateur nous confie sa méthode, "Quelques petits mots pour établir un contact. Et d’un borborygme au départ puis d’un mot, on est passé à un sujet-verbe puis sujet-verbe-complément. Et maintenant on est aux conjonctions de subordination, c’est vous dire qu’on a quand même progressé !"

 

(Photo copyright Jean Pimentel - France 2)

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
bravo a Passe partot avant il sonnait le gong la cloche la tete de tigre
Répondre
J
18 ans, purée ! J'avais 1 an quand le jeu a commencé.
Répondre
F
Pas le même public visé :)
Répondre