Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François MAJ 19/07 0h00




bern-inde.jpg




La nouvelle émission de Stephane Bern, "Un autre monde", débute ce jeudi 19 juillet en prime time sur France 2.



Premier rendez-vous : Sur la route de l'inde...



Selon France 2, "Un autre monde plonge au cœur de l’Inde, pays aux mille fastes et aux mille facettes. Stéphane Bern va au-delà des images d’Epinal et nous fait découvrir ce pays à travers des lieux et des personnages tout aussi différents qui ont fait et qui font l’Inde d’aujourd’hui. "



Présentation du rendez-vous :

Taj Mahal, un temple monumental érigé par un Maharadjah en l’honneur de son épouse morte en couches de son quatorzième enfant, est le point de départ d’une incursion dans l’Inde d’aujourd’hui mais aussi d’hier. Car l’histoire de ce pays, une des premières puissances mondiales, s’est construite aux prix de souffrances mais aussi de magnificence et surtout d’une volonté farouche d’exister dans le monde.
Sous forme de portraits ou d’entretiens d’acteurs et actrices de la vie indienne, Stéphane Bern nous livre une vision moderne de ce pays, en profonde mutation. Les figures phares de l’Inde sont toujours aussi dominantes, Mahatma Gandhi, Nehru, Lord Louis Mountbatten ont été les catalyseurs et signataires de l’indépendance du pays en 1948. Ces noms retentissent encore dans la société indienne et éveillent toujours de l’admiration. La rencontre avec India Hicks, petite-fille de Lord Mountbatten et cousine du Prince Charles, confirme cette ferveur que ressentent les Indiens envers le vice-roi des Indes, qui a imposé l’indépendance du pays.
Un autre nom, une autre famille surgit dans l’histoire de l’Inde, les Gandhi. Indira Gandhi, fille de Nehru, a longtemps occupé la scène politique indienne, elle fut la première femme à accéder au poste de premier ministre. Une famille mythique au destin tragique à l’instar des Kennedy, qui hante encore la vie politique.
L’histoire de l’Inde a engendré moult fantasmes et rêves, les Maharadjahs ont pour beaucoup alimenté cet univers. Ils vouaient un culte à tout ce qui brille : les plus folles parures de diamants étaient leur passion. Poussés par les Anglais, "Amusez-vous, on s’occupe du reste", ils vivaient dans le luxe et la démesure. Outre les bijoux, des véritables palaces à cinq mille pièces étaient monnaie courante, les parties de combat d’éléphants étaient un de leurs passe-temps favoris !
Mais le temps des Maharadjahs est quelque peu révolu dans ce pays qui est l’une des premières puissances mondiales. La modernité y a toute sa place et la richesse aussi…Vijay Allya refuse l’appellation "pays en émergence", il considère l’Inde comme un pays économiquement et politiquement présent sur la scène internationale. Petit détail : Vijay Allya est l’un des vingt-trois milliardaires du pays…Clinquant et démesure ont également leur place dans l’univers de ce richissime homme d’affaires de 53 ans avec son yatch de 95 mètres abritant une piste d’atterrissage d’hélicoptère… A l’inverse, Christian Fabre, roi du textile, vit dans le dénuement le plus total ! Français installé en Inde depuis plusieurs décennies, il s’est converti à l’hindouisme. Christian Fabre vit nu dans son appartement d’un quartier chic de Madras et pourtant, rien ne lui appartient. Il revêt une toge uniquement lorsqu’il se rend dans son entreprise. Suivant les préceptes de la religion hindoue, il n’a aucun bien matériel et répartit donc les bénéfices qu’engendre sa société, au profit de ses 60 000 salariés.
Reflets de cette diversité, les interlocuteurs de Stéphane Bern mettent tous en avant cette qualité propre au pays. Si les Maharadjahs font encore rêver, rien n’égale l’extravagance et la dévotion envers le cinéma indien : Bollywood ! Longtemps moqué pour ses films fleuves aux histoires d’amours chastes, chantantes et dansantes, Bollywood dame dorénavant le pion à Hollywood. Première industrie cinématographique au monde avec cinq milliards de spectateurs par an, elle produit des acteurs et actrices à la pelle, ayant pour critère majeur : la beauté. Le nom de Pryanka Chopra, ancienne Miss Inde et Miss Monde, est connu de tous ! A 24 ans, pesant 1 million de dollars par film, elle est, en ce moment, l’incontournable du cinéma indien.
Exubérance, professionnalisme, puissance, ferveur, démesure, tous les mots qualifient l’Inde. Et il en manque un : pauvreté. Un autre monde ne fait pas l’impasse sur l’extrême indigence que vivent quelque 250 millions d’Indiens et 25 millions d’orphelins. A cette question, Ayesha Gayatri Devi, veuve d’un Maharadjah, véritable personnalité politique et sociale, fait ce terrible aveu :
"Rien n’a jamais été fait pour les pauvres. Les politiques ne s’en occupent pas, ils veulent simplement savoir comment obtenir leurs votes". Et Stéphane Bern de rappeler qu’une personne s’est réellement occupée de ces indigents, de ces miséreux, de ces lépreux : Mère Térésa. Prix Nobel de la Paix, elle n’avait pas manqué, lors de la cérémonie, d’évoquer ces laissés-pour-compte, ces intouchables qui n’ont guère leur place dans cette puissance économique mondiale.
 

 

Commenter cet article

brita 19/07/2007 00:53

faut attendre et voir comment sera traité ce sujet intéressant à prime abord.A l’inverse, Christian Fabre, roi du textile, vit dans le dénuement le plus total ! Français installé en Inde depuis plusieurs décennies, il s’est converti à l’hindouisme. Christian Fabre vit nu dans son appartement d’un quartier chic de Madras et pourtant, rien ne lui appartient. Il revêt une toge uniquement lorsqu’il se rend dans son entreprise. Suivant les préceptes de la religion hindoue, il n’a aucun bien matériel et répartit donc les bénéfices qu’engendre sa société, au profit de ses 60 000 salariés.Déja vu sur un autre canal. Pas mal, mais pas assez développé selon mon souvenir.

Florine 27/06/2007 21:52

... mais non, mais non, cela ne va pas ressembler à "Sagas" arrêtons les clichés et laissons-nous surprendre ! Soyez tous au rendez-vous !Florinewww.stephanebern.canalblog.com 

franck 26/06/2007 19:57

Face à la guerre des séries us (desperate sur m6 et experts de m*** sur tfflics), esperons que bern saura attirer du monde

Bijou 26/06/2007 18:31

j'espere que ça ne va pas ressembler à Sagas !