Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'affaire Ranucci : le combat d'une mère ( Catherine Frot et Alexandre Hamidi sur TF1 )

 

 

 

 

TF1 diffuse ce lundi soir une fiction franco-suisse de Denys Granier Deferre, "L'affaire Ranucci, le combat d'une mère".

 

En tête de distribution, Catherine Frot ( rôle de Héloïse Ranucci ), Alexandre Hamidi ( rôle de Christian Ranucci ), Frédéric van den Driessche ( rôle de Maître Badinter ), Didier Flamand.

 

Dernièrement, Takis Candilis rappelait que "Comme pour L'Affaire Villemin sur France 3, le tribunal a autorisé la diffusion de L'Affaire Ranucci en estimant qu'il ne pouvait y avoir de jugement a priori, au nom de la liberté d'expression. Après le passage à l'antenne, la justice pourra statuer, si elle est de nouveau saisie".

 

 

Le résumé :

Héloïse Ranucci est la seule à croire en l'innocence de son fils, Christian, accusé d'avoir sauvagement assassiné une enfant de huit ans. Contre vents et marées, elle fait front, seule face à une opinion déchaînée. A deux jours du procès en assises, Patrick Henry, lui, avoue son crime odieux. "La France a peur" et c'est comme si Patrick faisait condamner Christian à mort. La peine capitale est prononcée. La grâce est refusée. Le couperet tombe. Lorsque s'ouvre le procès de Patrick Henry, Héloïse rédige une lettre poignante et ses mots font vaciller la conviction des jurés. L'ombre de Christian sauve la tête de Patrick...Quelques années plus tard, la peine de mort est abolie en France. Christian Ranucci aura été un des derniers condamnés à mort à être guillotiné, le 28 juillet 1976.

 

 

Selon le producteur, L'affaire Ranucci : le combat d'une mère est une histoire bouleversante par l'humanité et le courage de son personnage principal, Héloïse, la mère de Christian Ranucci. Loin de présenter une version polémique des faits, selon lui, le téléfilm met en avant le drame d'une mère qui risque de perdre son fils unique, le seul amour de sa vie. Son regard sur ces évènements rend compte de la douleur, des espoirs et du combat d'une femme face à la peine de mort. Le film ne plaide pas pour l'innocence de Christina Ranucci mais fait ressortir les invraisemblances de l'instruction et du procès.

 

Toujours selon le producteur, "la douleur de la mère de la vicitme est aussi violente que la douleur de la mère du supplicié. Aucune distinction ne peut être faite en la matière. Dans cette affaire qui hante encore les esprits, un doute très important subsiste sur la culpabilité de Christian Ranucci, or contrairement à ce que prévoit le Code Pénal, ce doute n'a pas profité à l'accusé.Il s'agissait de faire avec ce film un véritable plaidoyer contre la peine de mort, à travers le combat d'une mère qui, avec l'énergie du désespoir, tente d'arracher son fils à la guillotine".

 

Catherine Frot :

"L'idée de traiter l'affaire Ranucci à travers les yeux de sa mère me semblait très originale et interessante. J'ai aussitôt cru en la manière de raconter cette tragique histoire. Je me suis également demandé comment cette femme a pu vivre ce drame, lorsque son fils, encore jeune, a été guillotiné. Le scénario m'a beaucoup touché et j'ai accepté ce rôle.

J'ai tenté de me mettre à la place de cette mère. D'imaginer mon comportement s'il m'arrivait une histoire semblable. Je n'ai pas voulu pour autant aller trop loin dans le sentimentalisme. Je souhaitais que cette femme fasse sa propre enquête, qu'elle ait une grande force de caractère."

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
L
J'ai etait l'actrice que a jouer la petite fille enlevee et depuis ce moment je ne dort plus la nuit je me demande si c'est lui qui a tuer la petite fille car ce n'es pas le meme homme dans la voiture et dans la foret
Répondre
T
Eloïse Mathon est toujours vivante, portant encore le deuil 30 ans après !
Répondre
C
le role de la mère est trés bien joué car on ressent toute la douleur et la tristesse d'une mère qui se bat pour son fils, le fait même de ne pas parler est une mise en scène car malgré son silence on est imprégnée par cette souffrance injuste de l'innocence de son fils un vrai combat pour cette mère et quel souffrance
Répondre
Q
Catherine Frot est toujours excellente ;)
Répondre
W
A REGARDER !Un film déjà passé sur RTL TVI mercredi dernier juste après Prison Break.Un film bien réalisé et qui ne traîne pas en longueur comme L'affaire Villemin.Interprétation excellente de Catherine Frot.
Répondre