Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Boodream

 

 

« La nostalgie est un profond désir; mais l'objet de ce désir n'existe pas ou il est indéfinissable. » Antoine de Saint-Exupéry.

 

 C’était mieux avvvvainnnnnnnn. Par nature, et ça dépasse largement le cadre aseptisé de notre boite à pub préférée, nous sommes tous nostalgiques, perpétuellement. Le présent est trop déprimant, l’avenir trop incertain. Alors forcément le passé présente pleins d’avantages. Il est tentant de se noyer dans la mélancolie pour oublier à quel point la réalité est accablante. Mais le passé d’Aujourd’hui a bien été le présent d’Hier non ?

 Peut être que cette faculté continuelle d’embellir le passé est l’arme qui nous permet de supporter la lourdeur et l’amertume que nous sommes tous, tout le temps, amenés à côtoyer. Peut être que si nous étions heureux, nous n’aurions pas besoins de télé, et donc pas besoin d’être nostalgiques de ses défunts programmes.

 Tout pourrait être une affaire de vide. Le vide qu’on cherche vainement à combler. La vie est chiante dans tous les sens du termes, et la télé dont nous sommes tous si friands (toi qui parcours présentement cette page, je ne te vises pas puisque tu es en train de lire la chronique hebdo d’un être intemporel, brillant et…euh c’est mon billet j’ai bien le droit de rêver hein ?)  permets de combler le vide en question à moindre coût économique, intellectuel et surtout social.

Bah oui, parce que si la télé est si prisée  c’est parce qu’elle nous mâche le travail. Inutile de faire l’effort de nouer un contact relationnel direct. L’écran de ta télé, ce serait un trou de serrure plus grand qu’une porte. Pas les inconvénients d’une relation humaine personnelle, que les avantages d’un spectacle humain amélioré et embelli, ça ce serait la définition du divertissement au sens large. Le souci, c’est que l’argent, et plus généralement l’appétit qu’il suscite, autre machine illusoire à combler du vide, a crée un mutant en mélangeant du divertissement à du détergeant cérébral. Ce mutant a donné naissance au paf actuel. Patrick Le Lay nous bourre de coca-in interactive et dûment marquetée. Mais c’est (très) loin d’être le seul. TOUTES les chaînes ont cédé au sirènes de cette came discount. En fait il y’en a toujours eu, mais l’éradication de tout espace protégé susceptible de nous donner du spectacle bien fait a crée un déséquilibre. Du coup, aujourd’hui, pour peut que notre moteur soit incompatible avec cette nouvelle forme de carburant, on se demande bien de quoi on pourra être nostalgique cathodiquement parlant ?

Tenez, moi j’ai beau essayer, j’arrive pas à trouver que le premier Loft c’était bien, que c’est mon choix était intéressant ou que Nice people ait pu être, de quelque mannière que ce soit captivant. La culture d’aujourd’hui, et donc la nostalgie de demain, c’est celle de la régression, du désert spirituel. N’essayons surtout pas de mettre de la création artistique là dedans. Le « pipole » c’est tellement mieux. Reste la fiction et la musique, qui ont su obtenir au milieu des blockbusteurs la sauvegarde d’îlots indépendants voire, ayons une vision optimistes soyons fous, une ponctuelle comptabilité entre le commerce et la culture…

Pour résumer la situation, je terminerais par une autre citation, de Dupontel cette fois ci : « Tu regardes la télé parce que tu t'emmerdes. Tu vas au cinéma parce que tu cherches quelque chose. » Personnellement je vais continuer à chercher. Et si la télé n’exerçait pas un impressionnant pouvoir d’attraction inexpliqué, je l’aurais jetée depuis fort longtemps. Rassurons-nous, je suis toujours humain donc je garde mes névroses…et ma téléphagie

 

Boodream.

 

Commenter cet article

Lenn 17/10/2005 11:26

Jeter ma télé ?
A condition d'avoir un projecteur branché sur le lecteur dvd... ;)

anne laure 15/10/2005 22:54

moi je serai tres nostalgique de la periode que nous vivons actuellement... a savoir l'AGE d'OR de la réal tv
nous vivons une periode formidaaaaable qui nous change considérablment de l trsitesse de la fin du 20e siecle

moi c'est clair...la réal tv a chnagé ma vie...je revis grace à la real tv

JM 15/10/2005 17:47

Je ne vois pas très bien non plus ce qu'il y a à retenir de la télé d'aujourd'hui, sauf très rares exceptions. C'est le règne du light et de la pensée unique...

Florent 15/10/2005 13:43

Malheureusement souvent exacte la phrase de Dupontel...
Et moi aussi, j'aimerai jeter la télé, mais non je n'y arrive et n'y arriverai pas !