Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Séries, ton classement impitoyable. Place 31 - GOSSIP GIRL 2.








Place 31 - Gossip Girl – Saison 2. Classement 2007/2008 : 32ème (+ 1 place).



Diffusion sur CW le lundi soir à 20h et sur TF1 en France (Moyenne saison 2 : 2,85 millions de téléspectateurs, + 10% par rapport à la saison 1). Renouvelé pour une saison 3.



Créé par Josh Schwartz et Stephanie Savage. Avec Blake Lively, Leighton Meester, Chace Crawford, Ed Westwick, Kelly Rutherford, Penn Badgley, Taylor Momsen, Jessica Szohr, Matthew Settle et Kristen Bell.



Indice spoiler : 3/5



Bilan : Je vais aujourd’hui briser un tabou. Tremblez sérievores, vos menaces n’auront aucun effet, j’ai aujourd’hui décidé de révéler la vérité au grand jour. Oh, Tao du site Critik en Series essaye bien de m’en dissuader depuis plusieurs jours en menaçant de révéler ici même qu’il m’arrive de regarder, non sans plaisir, les Feux de l’Amour sur TF1 et de trouver le personnage d’Ashley incroyablement sexy malgré ses centuples liftings mais rien n’y fera. Il existe une société secrète, lugubre et démoniaque dans les méandres de la sphère sériephile : les fans de Gossip Girl Anonymes. Pour en faire partie, c’est en réalité très simple : il vous suffit d’être accroc à Gossip Girl mais cacher votre penchant en s’abritant derrière des critiques dithyrambiques de séries reconnues universellement pour leur qualité, limite élitistes. Mais les fans de Gossip Girl Anonymes ne sont qu’une minuscule filiale de l’inquiétant réseau caché par ces ténébreux internautes. Chacun y va de son addiction. Les membres du Blog TV News cachent par exemple derrière leurs articles sur les derniers documentaires d’Arte une passion secrète pour la version américaine de Super Nanny. Mais je n’en dirais pas plus.



Je me confesse donc aujourd’hui auprès de vous. Je m’appelle Amaury et je suis fan de Gossip Girl. Du moins, je l’étais. Je l’étais car je suis enfin soigné. Je suis enfin parvenu à la phase finale de mon processus de guérison : admettre la vérité. Gossip Girl n’est pas une bonne série, ne l’a jamais été et ne le sera jamais. Entre un casting bancal, des intrigues ennuyeuses et d’une banalité consternante, une inspiration au niveau zéro et une facilité scénaristique déconcertante, elle souffre de véritables problèmes structurels et se lance des défis qu’elle n’aura même jamais essayé de relever. Finalement, Gossip Girl est au soap ce que les bobos parisiens sont à la gauche. Tout est une question d’image mais eux-mêmes n’y croient pas et dans tous les cas, ils n’en ont ni les idées, ni la carrure ni même la volonté.



Sous ses airs de soap primetime de luxe pour ados rebelles, Gossip Girl n’est donc qu’une grosse arnaque, une vaste fumisterie qui ne trompe plus personne. La série se contente de jouer sur son improbable buzz matraqué par une promo mensongère qui la fait passer pour plus transgressive que la moindre de ses scènes ne l’a jamais été. On a même l’impression que certaines de ses intrigues sont écrites exclusivement pour être montrées dans les bandes annonces. Ainsi, l’aventure entre Dan et sa prof par exemple était une tromperie sans nom. La série nous a sorti un cliffangher melrosien dévoilé sous toutes les coutures dans les trailers pour finalement envoyer l’intrigue au cachot dés l’épisode d’après. On est loin de Dawson.



Tout n’avait pourtant pas si mal commencé. Dans ce marasme hypnotique que constitue la saison 2 de Gossip Girl, deux intrigues se distinguent tant bien que mal. Tant bien que mal car elles finiront toutes les deux en eau de boudin, ne soyons pas trop gourmands. D’une part, la décadence de Jenny en styliste grunge était plutôt pas mal orchestrée et a donné certaines des scènes les plus décapantes de la saison. On avait ici un vrai potentiel pour lancer la série sur une piste moins lisse qu’a son accoutumée. Malheureusement, little Pétasse finira très vite par être envoyée au placard et ne sera plus bonne qu’a glousser hystériquement pour le reste de la saison. Dommage.



Et puis il y a Chuck. Honnetement si Chuck n’était pas dans la série, ça fait longtemps que j’aurais cousu des poupées vaudous à l’effigie de Josh Schwartz et de sa bande. L’interprétation de Ed Westwick suite à la mort de son père est juste et poignante. Chuck subit une véritable descente aux enfers et devient de plus en plus sombre. C’est la vraie réussite de cette saison 2 dans le sens où on a enfin une intrigue traitée de façon plus adulte, plus noire et moins strass et paillettes pour minettes attardées que le reste de la saison. Mais encore une fois, cette avancée psychologique sera ruinée le reste de la saison et Chuck ne deviendra plus que le cliché de lui-même avec des intrigues sans queue ni tête, nullement amenées et faussement scandaleuses. Un beau gâchis.



Mis à part ce double sursaut scénaristique, tout le reste est à jeter. Cela fait bien maigre, je vous avais prévenu. Gossip Girl n’a aucune ambition, ne prend aucun risque et fait un surplace incessant. Dés lors qu’une intrigue prend une petite avancée, l’élément perturbateur est décimé et l’intrigue retourne à la case départ. Et ainsi de suite. Je prendrais bien sur en illustration l’insupportable lovestory Dan / Serena. Ils se mettent ensemble 2 épisodes puis cassent sous prétexte d’une remise en question philosophique douteuse. Puis ils trouvent chacun un nouvel faire-valoir trouvé par la production en dernière page des petites annonces de Variety et cassent en même temps (ben oui, sinon ce n’est pas drôle) car l’un découvre que sa copine est une salope et l’autre que son bien-aimé est un sociopathe mormon. Ils se remettent donc ensemble puis recassent, et ainsi de suite…








Finalement, le gros problème de la série est d’avoir des intrigues trop cloisonnées qui passent leur temps à se regarder le nombril. La série manque de personnages réguliers (non sous-exploitées je m’entends), si bien qu’on finit par étouffer. L’histoire en Chuck et Blair était somme toute sympathique mais met 25 épisodes à être conclue. On y revient donc continuellement en nous tendant la carotte que jamais, ils nous laisseront dévorer. Et puis quel intérêt de faire retourner Blair avec Nate ? Un nouveau retour en arrière aussi ridicule qu’il était inutile. Les deux acteurs eux-mêmes semblent se faire chier avec leur histoire sans intérêt.



Et dois-je vraiment vous parler du catastrophique casting ? Si la géniale Kelly Rutherford s’en tire honorablement tout comme Ed WestWick, porté par son charisme et finalement Blake Lively, sauvée par sa touffe blonde, les autres sont absolument catastrophiques. Laissons Chace Crawford tranquille, il n’y est pour rien. Par contre Leighton Meester devient de plus en plus détestable et son jeu est finalement très limité. Son sourire de sainte-nitouche conjugué à ses jacassements incessants la rendent irregardable. Et puis à chaque fois que le mot ‘Dorota’ sort de sa bouche, je risque la crise d’épilepsie. D’ailleurs, cette pauvre Dorota est la bonne la plus conne de l’histoire des œuvres télévisés à travers les âges et les temps. Ca devient presque embarrassant que les scénaristes la prennent autant pour une merde et de plus en plus à chaque épisode. Pauvre Dorota.



Et puis Kristen Bell, bon dieu mais faites la taire. Quoi qu’il en soit, on est rassuré. Il y a pire que Kristell Bell actrice, il y a Kristen Bell en voix-off. Et que dire d’ailleurs de la fin de saison, proprement ridicule, où Gossip divulgue tous les secrets qu’elle a en rayon, y compris des conversations privées ! Mais de qui se moque-t-on ? J’ai vu le moment où elle révélait que Nate s’était masturbé sur Cher dans les sorcières d’Eastwick. La faiblesse de la série est poussée jusqu’au moment où l’on fait croire qu’on va révéler qui est Gossip Girl alors que cela ne s’avère être un gros pétard mouillé. Dommage car on aurait pu enfin être débarrassé de Kristen Bell, quitte à la remplacer par Hillary Duff, franchement on n’aurait pas perdu au change !



Disons aussi que le casting n’est pas aidé par les scénaristes. Les protagonistes ne sont absolument pas crédibles et ne sont pas cohérents avec leur personnalité. La série tente le tout pour le tout pour choquer inutilement avec des scènes sans consistance et surtout, en se foutant totalement de l’évolution logique des personnages. Ainsi, Dan, personnage le plus éthique du show, se retrouve à coucher avec la prof de Serena. Vraiment, n’importe quoi !



Et que dire de ces infâmes cruches friquées qui passent leur temps à renifler le cul de Blair. Même Hilton et Ritchie réunies n’ont pas autant de manières que cette bande de pétasses insupportables toutes droits issues d’un teen-movie commercial des années 90 pour ados puceaux dégénérés directement sorti en VHS. Et puis alors, leurs intrigues carambar… Même une gamine de 10 ans avec une chambre peinturlurée de photos de Zac Efron les trouveraient d’un ennui mortel. C’est du genre ‘Ouh la la, je vais truquer les votes de la reine du bal’. C’est tellement déjà vu des milliards de fois et tellement has been qu’il devrait exister une possibilité de recours en justice. Madame Albanel, si vous me lisez (en espérant que le Blog TV News ne me licencie pas pour avoir demandé recours à ma chère ex-ministre) !



On arrive donc péniblement en fin de saison et le cauchemar qui se prolonge puisque la série se rachète une bonne conduite et en deviendrait limite catho. Tout le monde s’aime, tout le monde s’excuse, tout le monde se pardonne et nous on se jette par la fenêtre. Je n’ai même plus le courage de vous parler de l’épisode avec le supposé spin-off tant celui-ci était encore plus mauvais et soporifique que les épisodes habituels. Je m’appelle Amaury et je ne suis plus accroc à Gossip Girl !








Meilleur épisode : 2.13 – O Brother, Where Bart Thou ?
Pire épisode : 2.24 – The Valley Girls



Prix special: Award ‘Tu aurais du écouter Misha Barton, un 90-60-90 ne donne pas forcément le droit d’être actrice’ pour Blake Lively (Serena Van Der Woodsen)



Les points forts : Les deux seules fois de la saison où Gossip Girl a tenté des intrigues sorties des sentiers battus, ce fut une réussite. Vous me direz, en 25 épisodes, c’est guère encourageant. Ajoutons malgré tout un visuel irréprochable de la série ainsi que la présence d’Ed Westwick dont le charisme est indispensable à la série et puis Kelly Rutherford, toujours aussi charmante.



Les points faibles : Vous avez 2 heures devant vous ? Non sérieusement, des intrigues plates, inintéressantes, déjà vues et surtout ultra redondantes, un rythme anesthésique, aucune maitrise du scénario. Et puis la grande majorité du casting qui est particulièrement agaçant, Chace Crawford et Blake Lively en tête.



Conclusion : Gossip Girl n’est donc qu’une grosse arnaque, bien loin de la série trash et underground qu’elle prétend être. Parents, laissez sans soucis regarder la série à vos enfants. Au mieux, vous les aurez endormis au bout de 5 minutes et au pire, ils vous supplieront de zapper sur Thalassa, dont les reportages sur la migration est baleines sont tout de même vachement plus rythmés et intéressants. Finalement, les affiches ne sont pas si mensongères que cela. Oui Gossip Girl est un ‘nightmare’, ‘nasty’ et ‘bad’ mais au premier degré. La série n’a que deux solutions pour la suite : soit elle s’assumes-en tant que soporifique soap crime-time sans le moindre intérêt (Les Frères Scott le font très bien), soit elle prend son courage à deux mains et propose enfin des intrigues décapantes à la hauteur de sa dite-envergure. Mais honnêtement, je n’y crois pas une seconde.



COLE.



Avec la collaboration des sites suivants :










Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
T
La saison 1 de Gossip Girl vallait pour moi tout de même, 17/20.Mais la saison 2, ne dépasse pas les 12/20. C'est simple je m'ennuie, et je trouve que Ed parle d'une lenteur, ou alors je me fais des idées. Nate ne sert plus à rien. Et les histoires amoureux de Gossip Girl sont ennuyeuses. Je continue quand même pour ma part la saison 3. Mais si l'ennuie me reprend, j'arrête.
Répondre
D
Série que j'adorais au début. Mais la saison 2 était bien fade. Encore la première partie était assez réussie (hormis cette boufonne de Jenny qui veut devenir styliste...Elle a jamais été aussi conne et désespéré) mais la seconde partie...Aïe ! Entre la prof qui est apparue juste pour baiser Dan dans les coulisses, Georgina qui revient en catho illuminé...L'intrigue sur Poppy qui vole l'argent des riches était la seule qui m'a plu. Mais on ne saura jamais ce qu'il s'est passé puisqu'on sait juste que Georgina a récupéré l'argent (on ne sait trop comment). Puis la saison 3 s'annonce pire. Entre l'autre dinde de Privileged qui va nous montrer ses talents d'actrice (Je m'étouffe) à côté d'un autre grand acteur : Chace Crawford. Deux acteurs aussi mauvais réunis ! Alors là c'est sûr que ça va être trash !Puis quand je vois qu'Hillary Duff a été casté. Je crois que je vais suivre Gossip Girl juste pour m'en moquer.Par contre, je trouve que Leighton Meester se débrouille pas mal...Du moins, beaucoup mieux que la plupart du cast.
Répondre
C
Lol, on va donc me reprocher à chaque chronique l'absence de Mad Men ? C'est pourtant pas compliqué, j'ai reconnu totalement la qualité intrisèque de la série mais Mad Men est une série qui m'ennuie profondement, à laquelle je n'accroche pas et que je trouve élitiste de surcroit. Donc je vois pas pourquoi je la suivrais !Est ce que Gossip Girl ou PB sont supérieures à Mad Men ? Bien evidemment que non lol ! Simplement on ne regarde pas les deux séries pour les mêmes raisons, ce n'est pas comparable. Gossip Girl est clairement mauvaise mais on jubile justement devant sa médiocrité ! Il y a série pour se détendre et série plus 'intelligente', l'un ou l'autre étant ou n'étant pas gage de qualité. Tu as peut etre l'impression que je regarde que la merde et pour l'instant tu as totalement raison vu que c'est le bas du classement ! Mais la suite relevera le niveau car Mad Men est loin, bien loin, d'etre la seule série excellente à l'heure actuelle !Aprés la question de zapper ce qu'on n'aime pas... C'est aussi une question d'attachement je crois. Je me voyais pas abandonner Prison Break à une saison de la fin par exemple. Et puis il y a beaucoup de séries dont on ne peut pas prévoir le niveau ! Qui aurait pu deviner que la saison 3 de Betty serait aussi nulle ? Qui aurait pu prévoir que Crash adapté d'un chef d'oeuvre serait raté ? Je crois que personne ne peut se targuer de flairer à 100 % la série excellente, il y a toujours des deceptions !
Répondre
J
Comment ça il y a pire que Kristen Bell actrice, il y a Kristen Bell voix-off ? Kristen Bell est l'une si ce n'est la meilleure actrice principal pour un teen-show, surpassant les filles de Gilmore Girl, je regrette bien que Veronica Mars ait été arrêté, la série ferait une bien grande ombre à tout ces Gossip et 90210!
Répondre
B
Je ne connais pas la série, et à la vue des autres séries présentées, je trouve tout de même bizarre que dans ce classement, Madmen n'y trouve pas sa place !!!Tu n'as peut-être pas accroché, mais tu as réussi à regarder les saisons de Gossip et Prison Break jusqu'au bout ???Elles sont donc meilleures à tes yeux ? Ou alors tu te sacrifies pour pouvoir écrire des critiques négatives ?Pourquoi ne pas zapper, ce qu'on aime pas et se concentrer sur les séries de qualité ?
Répondre
P
ah oui, c'est très bien tel que c'est, ne change rien ! Et garde ton acidité (tout comme Boodream dont j'ai dévoré le billet récent!)
Répondre
C
@ Syll. Oui tu as raison pour le nom des personnages. Les articles de cette semaine et la semaine prochaine sont déjà bouclés mais je vais y remedier pour la suite du classement@ Baobab. Deux raisons en fait. D'une part, je ne suis pas amateur à la base de séries françaises à la base mais il est vrai que j'ai hésité cette année à en inclure et notamment Les Bleus que j'avais beaucoup aimé.Mais je ne l'ai pas fait pour la seconde raison: mon rôle de chroniqueur ici est en fait basé sur les séries américaines. Que je fasse les pilotes, le classement ou des articles, je me base toujours sur le paysage audiovisuel américain, c'est un peu ma marque de fabrique lol. Puis je trouve la comparaison difficile entre séries US et Fr. Je pense que si on trouvait Les Bougon au milieu des Gossip Girl et Housewives, on se demanderait un peu ce qu'ils viennent faire là lol !
Répondre
J
j'aime plutôt bien GG, mais je suis à deux doigts de décrocher définitivement... parce qu'en fait, y'a qu'un truc dedans : ils se compliquent la vie. C'est tout.
Répondre
B
Toujours un plaisir à lire Cole, même si on ne connaît pas la série.Juste une question, pourquoi les séries françaises sont-elles exclues du classement ?Je pense à Fais pas ci fais pas ça et Reporters par exemple.
Répondre
C
Sévère mais juste. J'étais moi-même accro à GG durant la saison 1 qui était géniale mais en revanche la saison 2 était médiocre. Ce qui m'a le plus dérangée sont les inutiles guest-stars qui viennent pour 3 épisodes et repartent sans rien apporter à la série. Je dois dire que la seule raison pour laquelle je regarde encore est Kelly Rutherford, étant une énorme fan de Melrose Place je l'adore! mais malheureusement étant un second rôle elle n'est pas beaucoup présente, ni bien utilisée...J'adore l'award, en effet Blake Lively est la pire actrice de la série, ce qui est embêtant vu l'importance de son personnage, par contre Chace Crawford ne me dérange pas du tout, je suis probablement aveuglée par sa beauté pour ne pas voir son mauvais jeu d'acteur.PS Tao: je ne parierais pas sur le remake de MP vu ce qu'il on fait avec 90210, la pire série depuis bien longtemps!
Répondre
T
J'ai abandonné la série après la saison 1. ça m'a suffi. Et visiblement, j'ai bien fait. Car Gossip girl ne s'est visiblement pas améliorée. Oubliez Gossip girl, si vous voulez un guilty pleasure signé CW, Melrose place renait de ses cendres à la rentrée. Ce serait sympa si Kelly Rutherford pouvait venir y faire un tour. Au moins là elle jouait une call girl de luxe et pas une gentille maman grondant ses enfants d'un air moralisateur. 
Répondre
B
"Puis ils trouvent chacun un nouvel faire-valoir trouvé par la production en dernière page des petites annonces de Variety et cassent en même temps (ben oui, sinon ce n’est pas drôle) car l’un découvre que sa copine est une salope et l’autre que son bien-aimé est un sociopathe mormon"Je ne regarde pas ce truc, tout du moins pas de mon plein gré,  mais ça m'a fait exploser de rire; le pire c'est que c'est peut-être même pas une vanne si ça se toruve et qu'il y'a vraiment un sociopathe mormon
Répondre
S
Juste un ptit conseil... et/ou demande lolS'il etait possible de mettre le nom des personnages à coté du nom des comédiens... Parce que là pour moi, ca ne veut rien dire tout ca ! lol Merci ! 
Répondre
P
Et que dire de ces infâmes cruches friquées qui passent leur temps à renifler le cul de Blair. Même Hilton et Ritchie réunies n’ont pas autant de manières que cette bande de pétasses insupportables toutes droits issues d’un teen-movie commercial des années 90 pour ados puceaux dégénérés directement sorti en VHS. Et puis alors, leurs intrigues carambar… Même une gamine de 10 ans avec une chambre peinturlurée de photos de Zac Efron les trouveraient d’un ennui mortel. C’est du genre ‘Ouh la la, je vais truquer les votes de la reine du bal’. Jamais vu cette série mais tu me fais bien marrer par le ton employé !
Répondre
L
 DH classée derrière cett mièvrerie pré ados, grrrr. Cole, je m'en vais acheter une poupée vaudou sur le champ !
Répondre
J
Ravie de découvrir ton prénom, enfin, Amaury
Répondre
V
Il n'était pas question d'un spin off sur cette série ? Je te trouve dur dans ta critique, enfin moi elle me divertit c'est le principal. Bon, après, c'est sur que ça ne casse pas 3 pattes à un canard.
Répondre
N
A déconseiller en VF !!
Répondre