Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Séries, ton classement impitoyable. Place 25 : MONK saison 7.











Place 25 : Monk – Saison 7.
Classement 2007/2008 : 8ème (- 17 places).



Diffusion sur USA Network le vendredi soir à 21h (Moyenne saison 7 : 5,05 millions de téléspectateurs, -11% par rapport à la saison 6) et sur TF1 en France. Renouvellé pour une ultime saison 8.



Créé par Andy Breckman Avec Tony Shalboub, Traylor Howard, Ted Levine et Jason Gray-Stanford.



Indice Spoiler : 1/5







Bilan : Le travail des scénaristes est souvent critiqué, par moi le premier je l’admets, et pourtant c’est extrêmement dur. Avouons-le, nous impitoyables fans assoiffés de sang, sommes à l’affut du moindre du bout de scénario raté et dévorons ces pauvres auteurs à la moindre erreur. La critique est aisée mais l’art est difficile et d’autant plus en télévision où une deadline est impérativement fixeé. Là où un film peut se permettre de prendre un peu de retard, un épisode d’une série doit impérativement être diffusé tel jour à telle heure, quoi qu’il arrive. Sans compter que la bonne idée d’aujourd’hui peut soudainement une mauvaise idée dans l’épisode d’après. L’enlèvement de la sœur de Mulder, excellente idée pour lancer la mythologie d’X Files finira en eau de boudin tandis que les plans jubilatoires pour s’évader de prison deviendront rapidement laborieux et ridicules dans Prison Break. Et c’est un petit peu l’erreur de Monk cette saison-ci.



Alors non, la saison 7 de Monk n’est pas mauvaise et même globalement réussie et confirme, s’il le fallait encore, son statut de cop show à l’ancienne, délicieusement servie sur un plateau d’humour, d’émotion et de légèreté. Malgré tout, la balance entre humour et enquête policière, nécessaire à la bonne tenue du show, a quelque peu chaviré cette saison quitte à nous réserver des épisodes très inégaux. C’est le risque d’une série présente sur plusieurs tableaux, si l'un d’entre eux vacille, c’est la collection entière qui tombe à l’eau (oui, je suis d’humeur métaphorique aujourd’hui !). Pushing Daisies sait de quoi je parle ! La saison 7 de Monk s’est donc bien trop reposée sur ses personnages et en a oublié ses intrigues policières.



Alors que la saison 6, tout en creusant encore ses caractères, nous proposait des intrigues minutieuses et originales, le soufflé retombe dans cette saison 7 avec trop d’intrigues communes ou carrément grand-guignolesques. L’épisode de Noël illustre à la perfection ce cas de figure avec une psychologie des personnages ébouriffante, malheureusement accompagnée d’une intrigue totalement uluberluesque. Ainsi un pharmacien véreux donne des faux médicaments à ses concitoyens et met les vrais dans une fontaine qui devient soi-disant ‘magique’ et soigne toute la ville. Si l’intrigue n’a ni queue ni tête, les conséquences sur les personnages sont elles, très originales. Ainsi Leland, tout juste quitté par sa femme, croira en ce ‘miracle’ et se transformera en moine muet. Un épisode tout simplement hilarant du début à la fin, avec notamment une scène où Monk tente d’expliquer la supercherie à Leland dans une salle de méditation muette, je vous laisse imaginer le truc.







Malgré tout, une douce déception berce cette saison. La maigreur des intrigues n’est pas suffisamment compensée par le reste. Ainsi, dans cette saison 7, le scoobygang Monk / Natalie / StottleMeyer / Disher tend à se démanteler avec les deux derniers quasi-absents de la majorité des épisodes. Autant le personnage de Natalie est très sympathique, autant elle n’est suffisante pour contrebalancer la forte personnalité de Monk. Le 100eme épisode, totalement raté, fait parti des déceptions de la saison et le season finale en sonnera le glas. Centré sur Trudy, il ne nous apprend strictement aucune information puisque il s’agit simplement de Monk tentant de s’opposer à la destruction du parking dans lequel sa femme fut assassinée. Même si l’affaire semble loin d’être élucidée, on dirait presque que les scénaristes ont déjà fait le tour de la question, ou ne veulent tout simplement pas y répondre. En effet, quel intérêt de faire autant de remplissage à une saison de la fin de la série ? Quelques réponses et avancement auraient été les bienvenues, même si on peut se rassurer en se disant que cela promet certainement une ultime saison de haute volée.



C’est peut être le plus grand défaut de la série. A son commencement, elle ne pensait certainement pas durer 8 ans et le mystère de Trudy n’était pas assez solide ni assez riche pour durer autant de temps. La série est donc contrainte de multiplier les faux happening et les épisodes ‘mythologo-pétard mouillé’ pour garder des réponses pour l’ultime réponse. C’est tout de fois vraiment dommage car depuis les quelques révélations du season 6 finale, nous n’avons pas avancé d’une bribe depuis. Ironiquement, le fil rouge de la série n'est clairement pas celui qui inspire le plus les scénaristes.



C’est finalement tout le coté paradoxal de Monk. Nous avons d’un coté des points de l’intrigue générale qui font de l’interminable surplace et de l’autre des points de personnalité de Monk qui sont superbement développés. Par exemple, le coup de la rivalité entre Monk et Harold Krenshaw, pas que ce n’est pas drôle, mais bon ça fait 7 ans que ça dure ! Et de l’autre coté, comme je le disais donc, des intrigues sont brillamment mises en scène afin de développer un nouvel aspect de Monk. L’intrigue d’un épisode où Monk se lie tendrement d’amitié pour une vieille dame est très forte puisqu’il prouve que son métier l’aura totalement anéanti à vie et qu’il souffrira éternellement d’un problème de confiance. Un autre épisode est lui-aussi à se tordre de rire quand Monk se retrouve en chaise roulante, après que Natalie lui ait accidentellement tiré dessus, et qu’il se montre indubitablement exécrable avec cette pauvre Natalie.



Une chose que personne ne pourra remettre en question concernant Monk, c’est clairement le jeu de Tony Shalboub. De saison en saison, il trouve encore le moyen de perfectionner son interprétation du personnage si bien que l’on peut clairement dire qu’il est aujourd’hui l’un des meilleurs acteurs de la télévision américaine. Ainsi, malgré les défauts de la saison 7, je dois avouer que je suis particulièrement de découvrir, non sans tristesse, les dernières aventures de cher Monk la saison prochaine !







Meilleur épisode : 7.09 – Mr Monk and the miracle
Pire épisode : 7.14 – Mr Monk and the Bully



Les points forts : La complexité incroyable du personnage de Monk qui permet d’avoir des épisodes psychologiques très émouvants, associé à l’humour de la série toujours aussi présent, et surtout de plus en plus hilarant.



Les points faibles : Après 7 saisons, Monk souffre d’une véritable panne scénaristique en matière d’enquêtes policières. Certes, ce n’est pas le point le plus important du show mais la plupart d’entre elles sont basiques et attendues.



Conclusion : En dépit d’une baisse de régime certaine et d’épisodes moins palpitants que l’année dernière, Monk reste une véritable bouffée de bonne humeur. Drôle, rafraichissante mais aussi émouvante, Monk est capable d’atteindre un niveau exceptionnel comme de nous laisser sur d’amères déceptions. Dans un cas comme dans l’autre, le talent sans limite de Tony Shalboub permet toujours de conserver la série à un très bon niveau. C’est pourquoi nous lui laisserons le bénéfice du doute en espérant une saison 8 au dessus de nos attentes !



COLE.



Prochain billet lundi. Les précédents billets sur http://www.leblogtvnews.com/categorie-10974265.html.



Avec la collaboration des sites suivants :









Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
T
<br /> <br /> Je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que le pharmarcien met les bons médicaments dans la fontaine. Bien au contraire. Une complice le prevenait, de qui était passé à la fontaine, pour<br /> ensuite donner les bons médicaments à ses patients.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Monk est l'un des meilleurs séries et comme tu le dis la prestation de Tony.S est tout simplement incroyablement époustouflante<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
Monk est l'une des meilleures séries!!!! Je suis tout à fait d'accord avec toi!!!!
P
nul et en plus il le diffuse le dimanche autant zapper quand c'est pas la formul1!!!
Répondre
M
J'ai découvert la série quand elle passait en fin d'après-midi sur TF1, les 3 premières saisons, je crois. Je suis d'accord, cette série aurait mérité sa chance en prime sur la chaîne, un peu de bonne humeur en prime, ça ferait du bien et comme vous le dites ça aurait tranché avec le reste. Je crois que TMC l'a fait avec la saison 1 mais pas sûr du succès, sinon ça aurait continué.
Répondre
T
Monk est pour moi l'une des meilleures séries policières actuelles. Pas forcement cette saison en particulier, mais le ton à l'ancienne, nature et humaine de la série tranche avec les séries trop aseptisées comme les Experts.
Répondre
C
Cette saison était pas mal, et avait des épisodes qui rivalisent assez bien avec ceux de la saison passée - qui avait bien relevé le niveau de la série. C'est sûr qu'après l'excellente saison 6, il était peu probable que la septieme soit meilleure, mais ils ont bien maintenue le niveau pour moi, et exploiter les TOCs de Monk à merveille.
Répondre
J
La saison 7 passe en ce moment sur TF1 (entre 2 retransmissions de F1)...
Répondre
P
Je ne suis plus la série via la télé ou le web mais j'achète directement les coffrets. Pas lu à fond ton papier pour éviter les spoilers mais pour les amateurs, le coffret 7 sort en octobre.
Répondre
X
Cole, elle est passée sur TF1 cette saison 7 ou sinon quand débute-t-elle ?  Je la regarde dans le désordre cette série. Je l'ai découverte sur tfbreizh. On devient vite accro à ce personnage.
Répondre
F
Je suis convaincu que programmée à 20h45 cette série pouvait avoir un succès néorme comme House. Dommage pour cette case peu valorisante sur TF1 le week-end après-midi.
Répondre