Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Séries, ton classement impitoyable : 17 - BATTLESTAR GALACTICA 4









Place 17/40 - BattleStar Galactica – Saison 4. Classement 2007/2008 : 22ème (+ 5 places). Par Speedu, du site Analysesenseries.com


Diffusion sur SciFi et sur NRJ12 en France. Annulé après 4 saisons (75 épisodes)


Créé par Ronald D. Moore. Avec Edward James Olmos, Mary McDonnell, Katee Sackhodd, Jamie Bamber, James Callis, Tricia Helfer, Grace Park et Michael Hogan.


!!Indice spoiler : 5/5






Bilan: Me voilà de retour, moi l'immense Speedu, le fan de la voiture qui parle, pour vous parler des grille pains qui parlent. Je me demande ce que peut bien cacher cette obsession pour la technologie qui parle ... Je vous raconte pas ce que j'ai fait à la borne de jeu au supermarché quand elle m'a dit "Vous avez gagné !".


Alors Battlestar Galactica, le remake de Battlestar Galactica de 1978 qui a révélé au monde le grand Dirk Benedict. La mini série de 2003 était excellente. La saison 1 était excellente. La saison 2 était parfaite. Les analyses politiques, les critiques de la société moderne, la dimension religieuse et les luttes de pouvoir. Tout était équilibré à la perfection et était saupoudré de quelques scènes qui trouent le cul. La saison 3, bien que bonne dans son ensemble, souffrait de plus en plus au fil des épisodes. Après un démarrage culte et parfait sur New Caprica, la série s'est enfoncée dans un quatuor amoureux infernal sur fond de match de boxe, d'œufs sur le plat et d'une future morte mais qui ne l'est pas tellement en fait. Et il y a eu les 4 cylons du pif.


La saison 4 démarrait donc avec un lourd handicap. Beaucoup de téléspectateurs n'avaient pas du tout adhéré aux idées de Ron D. Moore en fin de saison 3. Et tout ce début de saison 4, toute la première partie de la saison souffre plus ou moins de cela. Il est dur de l'aimer quand on déteste le choix des "final four" vu que cette première partie de saison se concentre sur eux et leur réaction à la découverte de leur véritable nature. Tori devient particulièrement chiante à mes yeux. De toute façon, n'importe qui tuerait le gentil boulet inutile de Callie, je ne peux l'aimer. Heureusement, à coté de cela, il y a la quête de la Terre qui se précise et cette première partie de saison 4 s'achève sur la découverte effective de la treizième colonie mais celle-ci est ravagée et inhabitable. Et pour arriver à ce cliffhanger de mi saison, on passe par des storylines plus ou moins lourdes et plus ou moins logiques. Je pense à Kara qui prend un vaisseau avec tous les plus importantes personnes du Galactica notamment. Les épisodes sont plutôt bons en eux-mêmes mais ils souffrent vraiment de problème de logique trop importants (comme aussi le fait que le Galactic les attendent bien sagement sans bouger).


C'est d'ailleurs le gros défaut de cette première partie. Les cylons disparaissent quasi totalement. A croire que les baseships ont trouvé autre chose à faire qu’emmerder les 40 000 et quelques survivants de l'humanité. Et il reste Baltar qu'on occupe dans un rôle de guide spirituel des femmes allumées de la flotte. Là encore, il y avait bien mieux à faire de lui (on notera par exemple l'illogisme en fin de saison, quand les femmes font clairement comprendre qu'elles ont l'intention de faire une mini révolution, et que Adama les arme ...).


La seconde partie de la saison est bien mieux gérée avec deux grandes idées pas forcément hyper bien menées. On a d'abord la révolte. Tout l'aspect désespéré de la flotte est bien mené pour se conclure par la tentative de putch de Zarek, avec Gaieta qui se voit offrir une bien meilleure fin que Zarek (et pourtant, c'est la même, ils sont tous deux exécutés en même temps et de la même façon). On passe alors à l'étude du dernier modèle cylon qui s'avère être Helen. Là encore, c'est bien mené et l'avènement d'Helen avec en parallèle la dépression d’Adama est un plaisir à suivre.






Arrive le grand final de 1h30 avec moultes questions auxquels répondre, un Galactica dans une mission suicide et la découverte de notre Terre il y a 100 000 ans et quelques. Ce final divise. Certains aiment, d'autres non. Je me place dans cette seconde catégorie pour deux raisons. Ce final souffre d'un problème de rythme évident (l'avant dernier épisode où il ne se passe rien hormis les longs flashbacks ridicules et inutiles ou presque. Vouloir faire croire que Roslin a deux sœurs et non deux petites filles est très drôle) et du pigeon de Lee qui laisse encore perplexe de nombreux téléspectateurs. Pour moi, il symbolise un Lee empêtré qui ne trouve pas la voix avant de finalement la trouver en arrivant sur Terre.


Les 3/4 d'heures d'attaque de la base cylon sont bien réussies visuellement. Le fait de voir Lee et les troupes humaines coopérer avec les toasters dissidents a été un pied monumental pour moi. Par contre, zou, on rentre, zou on sort et tout ça pour le bébé "humon" qui ne sert à rien au final. Après, il reste une grosse demi heure sur Terre avec une trèèèèèèèèès longue partie interminable consacré à l'agonie de Roslin. Roslin qui agonise depuis 10 épisodes au moins. La fin aurait pu être belle et tout ça si cela n'allait pas à l'encontre des bases de la mythologie et des prophéties (le leader doit mourir avant d'arriver sur Terre) et si l'émotion passait. Quand la main tombe dans le cliché le plus éculée de la mort à la télé, j'ai hurlé un "Enfin !" de soulagement. C'est qu'il y avait un problème. On a aussi comme problème Lee qui décide pour toute la flotte sans consulter personne et sans laisser le choix puisque les vaisseaux sont détruits. Hum. Là il y avait de quoi mettre un point d'orgue à la fausse démocratie des Adama mais non, ce n'est pas développé because l'autre doit encore et toujours longuement agoniser.


L'autre énorme défaut de ce final à mon sens, c'est la solution de facilité de Moore qui en gros, résout toutes les intrigues en suspens par un "c'est Dieu qui le veut". C'est trop facile. De plus, la série n'avait jamais mis en avant la religion de cette manière. Pour moi, c'est tout simplement une insulte à l'intelligence et aux scénarii des saisons 1 et 2. Néanmoins la fin est magnifique avec ce plan s'éloignant d'un Adama prêt à construire sa cabane. Un petit bijou de réalisation sur un décor splendide. Puis, il y a 5 minutes de rab' dans notre présent, devant les futurs cylons et la question du cycle qui recommence ou non entre Six et Baltar. L'idée est plutôt bonne mais là encore, cela fait très cliché tout de même.


En fait, le véritable problème de cette saison de Battlestar Galactica n'est pas tant les choix fait par la production. Ils sont ce qu'ils sont. C'est tout simplement qu'on dispose de trop de matériel sur les coulisses de la série, Ron D Moore nous faisant un podcast ou une vidéo sur tout. A un moment, j'attendais un module vidéo de 5 minutes sur lui allant aux chiottes quoi. Du coup, l'improvisation totale sur la saison finale et la fin de saison 3 ressort et cela nuit grandement à l'ensemble de la série qui apparaissait ultra maitrisée dans ces deux premières saisons. Comment ils ont choisi les final four ? Simplement en écrivant tous les noms des personnages et en prenant les 4 moins probables, les 4 qui surprendront le plus le téléspectateur. Aux autres scénaristes de se démerder pour relier tout ça par la suite, notamment Tigh qui a vieilli avec Adama. Et s’ils n'y arrivent pas ? Bah, c'est pas grave, c'est la volonté divine, y a pas à la questionner. Autre idée à la con qui me semblait pourtant intéressante : Tigh qui a un enfant avec un modèle Six. En fait, l'idée a été balancée comme ça et Moore a trouvé ça génial. Ils l'ont fait puis se sont rendus compte des énormes problèmes que cela pouvait poser à la mythologie et donc zou, on lui fait faire une fausse couche ni vu, ni connu. Voir cet échec de grossesse aurait pu être logique et renforcer le statut particulier de Hera. Mais non, en avouant clairement que c'était une erreur à la con, ils gâchent tout cela.


Je crois que Ron D. Moore maitrisait vraiment sa mythologie au départ. Il l'avait travaillé. Mais devant le succès, il a du allonger plus ou moins la sauce au delà de ce qu'il avait déjà planifié et prévu. Couplé au succès de la série qui semble avoir laissé le pool scénaristes en vacances en seconde partie de la saison 3, la série a avancé finalement toute seule, au gré du vent et des envies soudaines et l'ensemble de cette saison 4 dénote un énorme gâchis de la série dans son ensemble à mon avis. Galactica est presque devenu le Prison Break de la SF finalement. Et c'est dommage. Il ne fallait pas se la péter autant et rester sur le sérieux et la dynamique des deux premières saisons et demie.






En bref :


Les points forts : La découverte rapide de la Terre est une bonne chose et le choc de la voir dans un piteux état, inhabitable, ouvre les portes vers un équipage dépressif et cela conduit logiquement à une révolte menée par Gaieta. Au contraire des final four, Helen, la dernière cylon est maitrisée et c'est un plaisir de suivre les épisodes avec elle. Le final ne laisse pas indifférent. Soit on adore, soit on déteste.


Les points faibles : Les final four ont eu droit à un développement foireux. Tori s'avère extrêmement chiante. Anders est laissé sur la touche et Tigh et le chief s'offrent quasiment le même développement Caliméro. La grossesse de Six est mal gérée. Il y avait là de quoi faire une superbe intrigue renforçant Hera mais elle tombe à l'eau. Tout comme Hera qui est le moteur du récit depuis la saison 1 et qui au final ne sert strictement à rien. Le fait qu'on en sache plus sur les coulisses et les choix au pif des scénaristes que les scénaristes eux-mêmes nuit énormément à la saison. Je me demande si mon regard ne serait pas meilleur sans tout ce flot d'informations.


Conclusion : La saison 4 n'est pas mauvaise en soi mais elle laisse une cruelle impression de rafistolage constant pour donner une illusion de mythologie maitrisée là où les deux premières saisons étaient réellement maitrisées. Les idées sont là et sont bonnes dans leur ensemble mais l'exécution et le fait de connaitre les coulisses qui en font plus un jeu de hasard qu'autre chose nuisent à cette saison.


SPEEDU.


Son site :






Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
N
Je crois effectivement que toutes les informations que vous avez eu sur les coulisses de la série ont nui à l'image de la série, car je n'ai pas eu ces informations et je n'ai pas été déçu par cette dernière saison, même si comme il a été écrit elle n'est pas parfaite, la série aurait selon moi mérité quelques places supplémentaires, parce que par exemple qu'elle ne soit qu'à 3 places de weeds qui était une série excellente la 1ère saison mais est maintenant une série sympa qui se laisse regarder (par habitude)... c'est pas très cool !
Répondre
J
<br /> <br /> <br /> Je tiens tout d'abord à féliciter tut ceux qui font des critiques sur ce blog, qui sont excellentes !L'article résume aussi mon avis sur la fin de la série Battlestar dont le dernier épisode m'a déçu par ses explications bâcles sur la vision du théatre, sur le role d'Héra, sur la nouvelle Terre trouvé par une StarBuck morte (censé etre l'ange de la mort qui amènera l'humanité à sa parte? ) et qui disparait pouf pouf comme ca.Bref j'adore cette série mais la fin Happy End n'était pas la plus judicieuse
Répondre
O
Et il ne va pas être le seul ! :-)Perso je propose de lacher Dexter sur l'île s'il se fait doubler par la bande de permanentés parce qu'ils le valent bien ! ;-)M'enfin sinon sympa ce classement (même si évidement je ne suis pas toujours d'accord) !
Répondre
A
Si jamais il vous vient à l'idée de mettre la 5e saison de LOST en 1ere position de votre classement, je crois que je vais hurler au scandale. Jamais de ma vie, je n'ai vu saison plus "fouttage de gueule de son auditoire". Mais bref, j'adore toutes vos critiques jusqu'à date, alors j'espère ne pas être déçu de votre 1ere position :P    
Répondre
F
<br /> LOST n'est pas 1ère, mais tu devrais hurler quand même car la série est bien classée (moi, j'ai abandonné dès la saison 3) ;)<br /> <br /> <br />
K
Le chemin de la mort à cause du cancer peut durer très longtemps. J'ai du mal à comprendre comment quelqun peut dire "enfin !" en voyant quelqun mourir, surtout dans l'agonie. Pour ma part, j'ai été très ému par la fin.
Répondre
L
Je ne partage pas ton opinion sur la place de la religion dans la série. Pour avoir tout revu en quasiment non-stop, j'ai l'impression qu'elle apparait très vite ("the dying leader will show the way to the opera" ou quelque chose du genre), probablement des la fin de la saison 1. Après, elle prend clairement une dimension très importante à partir de la saison 3, pour devenir imbitable dans la saison 4. Mais je crains que Ron D Moore avait prévu ce genre de final depuis très longtemps. Et puis comparer a Prison Break c'est vraiment pas cool quand même ;) Je continue à penser que c'est une grande série. Imparfaite of course, mais elle reste bien meilleure que d'autres du genre.
Répondre
Z
C'est peut etre le fan qui parle mais j'aurais classé BSG un peu plus haut ;)Cette saison 4 est pour moi une jolie réussite, les épisodes sur la mutinerie de Gaeta et Zarek font partie de mes préférés de la série.Cette acte de rébélion est justement très bien amené durant tout le début de saison et cela fait écho à la saison 3 avec un Gaeta qui refuse de se soumettre à l'ennemi qu'il a toujours combattu.Sinon je vois par ce que tu reproches à Callie, OK elle ne servait à rien ou presque mais elle ne fait pas partie de ces personnages inutiles qui peuvent te plomber un épisode (Ah Skyler dans Breaking Bad...)La réaction de Tyrol dans le final est purement jouissive il se fiche de savoir si son acte menace la paix entre humains et cylon il ne cherche que la vengence.Pour le final justement je fais partie de la première catégorie, je l'ai adoré certes il manque quelques réponses quant à la mythologie de la série (plus de détails sur l'origine des final five, qu'est-il arrivé à Kara Thrace à la fin de la saison 3...)mais gageons qu'ellles seront données dans le téléfilm "The Plan".J'avoue avoir versé une petite larme lors des dernières minutes en voyant Adama finir seul sur une petite colline après s'etre battu des années pour la survie de son espèce.L'idée du final de situer la série 150 000 ans avant notre ère est parfaite est justifie pleinement le "All of this has happened before".La décision de s'intégrer aux natifs en abbandonant la technologie est finalement logique car ils laissent ainsi de coté tout ce qui a failli mener l'humanité à sa perte.La fin d'épisode est exellente on appréciera notamment le Cameo de Ron D. Moore (le barbu qui lit la magazine devant "les anges" Six et Baltar c'est bien lui).Terminer sur All Along The Watchtowers version Hendrix m'a beaucoup plu et comme ça la boucle est bouclée.Terminer la série sur Baltar est une belle ironie car au final c'est le personnage le plus pourri, hypocrite et opportuniste qui a le dernier mot pour avoir pris LA décision au bon moment.Je vais beaucoup regretter son interprète J. Callis qui est parfait dans ce role.BSG va beaucoup me manquer le place pas mal d'espoirs dans "The Plan" et "Caprica", prequel de la série, dont le pilote est vachement bon.
Répondre
A
Hmm, une question à Speedu :Vu la critique, qu'est-ce qu'il reste à sauver dans la série ? et surtout pourquoi aussi haut dans le classement vu qu'il n'y a pas la moindre remarque positive sur cette saison. D'autres séries mériteraient cette place visiblement...De plus, désolé pour tes capacités à écrire une critique, mais celle ci se borne à un compte rendu des évènements de la saison donc ça n'a aucun intérêt ni pour ceux qui l'ont vu et qui ont leur propre avis, ni pour ceux qui voudraient éventuellement regarder la série et qui n'y comprennent rien...En bref, sans doute la pire critique que j'ai vu sur ce site pourtant très bien (même si je n'en approuve pas tous les choix)
Répondre
T
Hors scifi, diffusion chaotique en France !
Répondre
J
Dans les points forts, j'ajouterai Edward James Olmos
Répondre
J
Une série qui a su finir à temps, contrairement à PB et qui méritait une meilleure exposition en France.Très belle fin (avant les minutes de rab') !Merci pour cette critique.
Répondre
X
Très plaisant - et drôle- à lire :)On remonte petit à petit vers le top. Le mien :1 SONS OF ANARCHGY (automne sur M6)2 THE SHIELD3 FAIS PAS CI FAIS PAS CA
Répondre